juillet 2007

Vente des fruits : les pêches n'ont plus la pêche

Les pêches et les nectarines ne se vendent pas. nous rappelle à l'ordre. C'est bon pour la santé de manger des fruits.

Les producteurs accusent le mauvais temps, l'année dernière c'était la surproduction, l'année d'avant c'était les espagnols, l'année d'avant je ne me souviens plus, l'année d'avant encore, c'était les surpermarchés : oui, ils écrasent les prix et les paysans, mais n'empêchent pas

Bruno Besche Commenge, abonné au gaz

Bruno Besche-Commenge est chercheur au Centre de Linguistique et de dialectique à Toulouse.Il est un des scientifiques qui cautionnent les mouvements de "sauvegarde du patrimoine pyrénéen" et d'opposition à l'ours.

A MME LA SECRETAIRE D’ETAT A L’ECOLOGIE A PROPOS DES EXPERTS INTERNATIONAUX SOLLICITES POUR LE PLAN-OURS DANS LES PYRENEES

Madam

Plan ours: ni relance ni démantèlement

Elus et éleveurs hostiles au retour de l'ours dans les Pyrénées ont rencontré, jeudi 26 juillet à Toulouse, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Cette réunion répondait à la demande des responsables agricoles des Hautes-Pyrénées, soutenus par des parlementaires du département, qui exigent le retrait de Franska, l'un des cinq plantigrades originaires de Slovénie réintroduits en 2006 dans la

La ministre, l'ours et l'exception française

En ce jour où une ministre de l'écologie s'est déplacée pour régler le sort D'UN OURS (quelle époque passionnante !) voici deux documents communiqués par l'association qui se bat pour la poursuite d'une cohabitation millénaire en l'homme, l'ours et les moutons (gardés et non pas laissé seuls en montagne.

Boutxi repoussé par des Patous en Haute Ariège

Pierrot et Jean Louis av

Des ours en grêve de la faim

par Claude-Marie Vadrot

Les ours bientôt dans une cage pyrénéenne ?

La frénésie anti-ours, les mensonges anti-loups reprennent de plus belle. Au point que des exités parlent de mettre toutes les bestioles dans un parc. C'est l'été. C'est vrai que le métier de berger n'est pas facile, ni rose, ni de tout repos. Sauf, bien sur, quand il s'agit d'envoyer le troupe

Un grand Tétras braconné, des réactions

Le Grand Tétras est dans un état de conservation plus que précaire. Il devrait donc faire l’objet de l’attention de tout ceux qui se soucient (ou prétendent se soucier) de protection de la Nature. Il vient de disparaître des Alpes françaises, il est au seuil de l’extinction dans les Vosges. Guère mieux dans le Jura. Et s’il en reste plus dans les Pyrénées, la chute de ses effectifs inquiète tout le monde. Sauf les b

Persoweb 2007 : la buvette participe au concours BelRTL-Le soir du meilleur blog

Persoweb - Pour la deuxième année consécutive, et s'associent pour récompenser les média personnels et non-professionnels utilisant internet comme mode de diffusion.

Le déroulement du concours Persoweb

A partir du 5 juillet 2007, auditeurs, lecteurs et internautes seront sollicités pour inscrire leurs propres blogs (ou appartenant à quelqu'un d'autre), à présenter à l'éle

Malgré lui, l’ours est devenu un étendard

par

L’ours et l’homme auraient-ils perdu l’habitude de vivre ensemble ? Et l’ours serait-il devenu l’objet d’un débat qui le dépasse ? Sophie Bobbé, ethnologue et membre associé des laboratoires de recherche du CETSAH (CNRS-EHESS) et de STEPE (INRA), en est convaincue. Éclairages.

Pensez-vous qu’il existe une disproportion entre les problèmes posés par l’ours et les réactions qu’il su

Rapport de suivi 2006 une vingtaine d’ours présents sur le massif pyrénéen

Grâce aux indices d’ours récoltés sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées au cours de l’année 2006, un état des lieux de la population d’ours bruns sur le massif peut être dressé. L’examen de la simultanéité de certains indices, couplé à l’analyse génétique et aux mesures des empreintes trouvées, permet de distinguer les individus et ainsi de déterminer un nombre minimum d’ours présents.

Le noyau o

La reproduction de l’ours

Chez l’ours brun, les femelles deviennent mâtures vers l’âge de 4 ans ou plus et mettent bas tous les 2 à 3 ans. Ainsi, elles ne peuvent avoir qu’environ 8 à 9 portées au cours de leur vie car au-delà d’une vingtaine d’années la production de jeunes diminue.

Le rut se déroule de fin avril à mi juin et les mâles effectuent alors de grands déplacements pour trouver des partenaires en chaleur. L’espèce

Le retour du loup dans les Pyrénées

Une présence de loups originaires de l’arc alpin est constatée dans les Pyrénées depuis la fin des années 1990. Dès 1995, les premiers indices de présence sont suspectés en Pyrénées-Orientales. Ce n’est qu’en 1999, suite à des analyses génétiques, que l’arrivée du loup de lignée Italie-Mercantour est confirmée.

De 1999 à 2007, on constate une continuité de la présence du loup dans l

Parcs de regroupement nocturnes, quelques conseils

Les parcs de regroupement nocturne liés à la protection des troupeaux sont d’une utilisation récente et les informations qui suivent ne sont que des préconisations. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions techniques définitives. Il existe 3 types de parc : le parc mobile, le parc fixe - qui doivent être associés à d’autres mesures pour atteindre leur pleine efficacité de protection - et la

Mise en place de grands parcs de nuit sur la montagne du Pin

En 2006, les éleveurs du groupement pastoral de la montagne du Pin dans les Hautes-Pyrénées ont décidé d’installer des parcs pour regrouper les brebis la nuit.

Ce projet de parc de nuit à la Montagne du Pin est parti de la volonté de tester la mise en oeuvre tout au long de la saison d’estive du regroupement nocturne d’un troupeau de brebis viande (des tarasconnaises) de 1200 têtes. Ce troupeau situ

Dans le parc, nos bêtes sont en sécurité

Chaque année, Jean Louis Chourrout, éleveur à Aydius (64) et son père Georges Chourrout regroupent leurs brebis dans un parc électrifié. Une technique qui permet de sécuriser leur troupeau.

Pouvez-vous nous décrire votre troupeau ?Jean Louis Chourrout : Il se compose d’environ 900 brebis. Les trois quarts ne nous appartiennent pas. Nous les avons en garde. Et p

Parc de nuit : une aide technique et financière

Les techniciens pastoraux itinérants de l’Équipe technique ours (Office national de la chasse et de la faune sauvage) peuvent apporter leurs conseils quant au choix du matériel et de l’emplacement du parc de regroupement nocturne. Ils peuvent également appuyer les éleveurs lors de l’installation du parc et aider les bergers à initier une nouvelle conduite du troupeau (contact téléphonique : 05-62-00-81-08). Les gardes monit

La clôture électrique pour un parc de protection d’ovins

Le principe de la clôture électrique

La clôture électrique est une barrière psychologique. Son principe repose sur l’éducation des animaux par le choc électrique reçu au contact de la clôture : Il s’agit à la fois de contenir le troupeau et de le protéger.

Conception de la clôture électrique

Les animaux sauvages considèrent une

La clôture et la protection des troupeaux face aux loups dans les Alpes

Contexte

Dans les Alpes, le niveau de prédation attribué aux loups s’élève à environ 3 000 animaux par an. Le gardiennage permanent, généralisé en alpage, permet à une majorité d’éleveurs de pratiquer le regroupement nocturne du troupeau en parc sur tout ou partie de la saison. En intersaison les parcs de pâturage sont fréquemment utilisés pour des troupeaux non gardés.…