Alerte-environnement : des agriculteurs écolophobes

Après plusieurs mois de silence, "l'équipe d'investigation et d'agriculteurs" animée par Enguerand du Cayla est de retour sur Alerte-environnement.

Un site hacké pendant plusieurs mois

Le 25 avril 2008, un site sur l'actualité du multimédia publiait un communiqué expliquant le silence subit du site anti-environnemental "Alerte-environnement ": "Le site Alerte Environnement noyé sous des tonnes de courriers électroniques. Une attaque informatique sans OGM ?"

"Le site Internet Alerte Environnement, mis en place par la journaliste Gwen Le Gac et des agriculteurs a été attaqué à l'ancienne. "Le décryptage de l’information que nous effectuons et la publication de dossiers d’investigation ne sont pas du goût de tout le monde, explique les administrateurs du site, Certains n’ont pas hésité à attaquer mardi soir notre serveur. Les hackers ont notamment envoyés des dizaines de milliers de mails pour bloquer le serveur."

Un Mel bombing de derrière les fagots. De quoi bloquer la réception et l'émission de courriers. "Nous avons pu réparer cette agression hier (...) Malgré cas agissements, nous allons poursuivre notre action au service de l’information environnementale et agricole." Avant qu'ils ne ferment temporairement boutique, j'ai même lu un commentaire qui demandait "N'êtes-vous pas attaqué par une adresse IP belge?" La paranoïaque de Louis Dollo habitait ce visiteur.

Le site alerte-environnement déclare qu'il "tente de décrypter l'actualité de l'agriculture telle qu'elle est décrite par les médias traditionnels."

Parmi les enquêtes, "Qui est vraiment José Bové ?", "La face cachée des ONG", "Le financement du lobby vert", "L'opacité de FNE" ou leur pétition filmée pour un moratoire sur le "monoxyde de dihydrogène" (l'eau) qui les fait bien rire.

  • Si vous êtes pour l'agriculture intensive, la croissance, les syndicats agricoles, Bayer ou Monsanto, les OGM, les pesticides dont le Cruiser ou le Régent, le nucléaire, le réchauffement climatique, Laurent Cabrol, les gros 4x4...

  • Si vous êtes contre l'environnement, les prédateurs, les mauvaises herbes, le GIEC, l'écologie, le "lobby vert",le bio, les grandes associations (Greenpeace, WWF, FNE...) ou les petites, les communicateurs (AL Gore, Nicolas Hulot, Alain Bougrain-Dubourg, Barack Obama) ou l'altermondialisme...

alors vous vous sentirez entre amis.

Un de ses derniers coup de gueule est contre France Nature Environnemlent, la fédération des associations environnementales : "FNE ne connait pas la crise". Nos agriculteurs écolophobes reprochent à FNE sa campagne publicitaire et son hérisson qui demandent plus de justice pour l'environnement. Leur communiqué a été repris immédiatement par ... Louis Dollo dans la rubrique nature de Kairn! C'est leur ami!

De quoi rentrer dans la catégorie "Eau de vaisselle" de la Buvette des Alpages. Comme déclarait Nicolas Hulot à Jean Lassalle : "Il y a des amitiés qui dérangent. Il y a des inimitiés qui flattent."

Beurk.

Le Canard Enchainé du 22 mars 2007 a cloué le bec au lobby pro pesticide qui s’attaque de manière dissimulée à  travers des sites "noirs" aux ONG et aux auteurs de « Pesticides, Révélations sur un scandale français ».

Une attaque pas très net(te)

Huit jours à peine après sa sortie, le solide livre-enquête sur les pesticides de Nicolino et Veillerette a été pris pour cible sur Internet. Le message, signé par un certain « Legac », a été semé en une matinée sur une dizaine de sites écolos : «Pour en savoir plus sur le Livre "Pesticides, révélations sur un scandale français", rendez-vous sur www.alert-environnement.org.» Et là, le livre est passé à tabac sur le thème : «quand deux militants écolos s'adonnent à la théorie du complot ». Chaque auteur a droit à une fiche de plusieurs pages, intitulée pour François Veillerette : «Un Monsieur Antipesticides pas très crédible», et pour Fabrice Nicolino : «Sur les traces de Thierry Meyssan». On voit l'idée : ces deux auteurs sont des fous furieux. On y trouve même, suprême élégance, des échanges plutôt vifs qui ont été piqués sur la liste interne de discussion de l'association de Veillerette...

Alerte Environnement se présente comme «un véritable média alternatif» créé par une «journaliste indépendante entourée d'agriculteurs de terrain», Gwen Le Gac. Interrogée par «Le Canard», celle-ci parle d'une initiative strictement personnelle «avec des amis agriculteurs» dont elle refuse de donner les noms. Problème : Gwen Le Gac n'a pas de carte de presse et elle œuvre dans la com'. Notamment pour l'agence Regard International, qui s'occupait en janvier dernier du secrétariat général du colloque «L'agriculture a-t-elle encore un avenir ?» sponsorisé entre autres par BASF et MONSANTO... «Mais pour des missions qui, assure-t-elle, n'ont rien à voir avec le secteur agricole

La plupart des attaques toxiques contre Veillerette et Nicolino se retrouvent carrément en «copier-coller» sur un site animé par Gil Rivière-Wekstein, qui se présente comme un «journaliste agricole», et a participé à la création d'une société d'intelligence économique qui a pondu en 1999 une «Etude sur nature des mouvements écologistes et leurs véritables objectifs». C'est dit : le lobby des pesticides a décidé d'attaquer ce bouquin au défoliant !

Source

Commentaires