2500 ruches mortes : les apiculteurs manifestent dans les rues de Foix

Vendredi 10 avril, les apiculteurs professionnels de l’Ariège, se sont rendus en cortège de la chambre d’agriculture jusqu’au marché qui se tient sur les allées de Villote, avant de rejoindre la préfecture, où ils espéraient être reçus par le préfet.

Pastoralisme et Biodiversité - Il y a déjà deux mois ils avaient alerté les médias sur la mortalité anormale des abeilles. Une mortalité localisée dans les zones d’élevages, là où justement des campagnes de désinsectisation destinées à lutter contre la FCO avaient été menées.

Une analyse demandée par leurs soins auprès du CNRS, montrait alors la présence de la molécule utilisée pour la désinsectisation des bâtiments d’élevages. Forts de ce constat ils estimaient être des victimes collatérales de la FCO. "Sur la trentaine d’apiculteurs professionnels, 19 sont touchés par une mortalité anormale, ce qui représente 2500 ruches et 53% du cheptel" indiquait Bertrand Thery, de la coordination des apiculteurs. Aujourd’hui, ils demandent non seulement une aide, mais que cessent ces campagnes de désinsectisation, à leurs sens inutiles et nocives.

Vêtus de leurs combinaisons blanches, enfumoirs à la main, ils ont parcouru la cité comtale avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des messages d’alerte comme "les abeilles, meurent, les apiculteurs, à qui le tour ?"…

Source : La Gazette ariégeoise


Commentaires