Accidents de chasse en France 2009-2010 : 26 morts

 Cette liste des accidents de chasse, qui ne touche malheureusement pas que les chasseurs est non exhaustive. Chaque semaine, des accidents de chasse se rajoutent. Tous les lundis c'est "Quoi de neuf après un week-end de chasse?" Les suites à long terme des blessures occasionnées par la pratique de la chasse et l'imprudence des chasseurs ne sont pas toujours connues.

Afin de compléter cet historique annuel des accidents de chasse en France, si vous avez connaissances d'autres accidents de chasse :

  • Envoyez vos informations (date, commune, département, explications, lien de la source) à la buvette (contact at buvettedesalpages point be)

Accidents de chasse en mars 2010

  1. Ales, Saint-Jean-de-Maruéjols Accident de chasse, un blessé léger : 29 mars, en début d'après-midi, au cours d'une partie de chasse, un homme a accidentellement tiré dans le dos d'un collègue avec du petit plomb à faisan et autres volatiles. Blessée légèrement, la victime a été conduite par les pompiers aux urgences de l'hôpital de Nîmes, plus par précaution que par inquiétude. Les gendarmes de Saint-Ambroix enquêtent pour savoir dans quelles conditions avait lieu cette chasse sur un terrain privé.

Accidents de chasse en février 2010 : 4 morts

  1. Lundi 1 février - Malauzat (Puy-de-Dôme) - deux balles dans la casquette. Voilà un chasseur qui a entendu les balles lui siffler aux oreilles. Les deux balles lui sont passées si près du crâne, hier, en début d'après-midi à Malauzat qu'elles ont percé deux trous dans sa casquette. Très légèrement blessé, le chasseur de la société de chasse de Malauzat a été transporté à l'hôpital de Riom. Une enquête est en cours, menée par les gendarmes de Volvic-Riom, renforcés par d'autres militaires de la compagnie et du personnel de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. La douzaine de chasseurs a été entendue pour tenter de préciser si toutes les règles de sécurité ont été respectées.
  2. Samedi 6 février - Accident de chasse mortel à Crosmières (Sarthe) : Une femme tuée, un homme blessé. Les deux victimes se trouvaient en lisière d'un bois. Une Argentine de 35 ans est décédée, hier soir, après avoir été blessée par balle lors d’un accident de chasse, entre Crosmières et Bazouges-sur-le-Loir, lors d’une partie de chasse au gros gibier réunissant plus d’une dizaine de personnes dans le bois d’une propriété privée. Une jeune femme et un homme, qui assistaient à la chasse, ont tous deux été blessés par balle alors qu’ils se trouvaient sur un chemin, en lisière de forêt. Grièvement blessée, la jeune femme a été transportée au centre hospitalier d’Angers où elle est décédée quelques heures plus tard. L’homme, 57 ans, a été légèrement touché au cou. Il a été transporté au centre hospitalier du Bailleul. Le parquet du Mans a ouvert une enquête.
  3. Dimanche 7 février - Montmeyan dans le Var. Il chassait, il en est mort. J'attends de savoir comment ou pourquoi. Que "ceusque qui savent" partagent. Il suffit de demander : Un habitant de La Crau, âgé de 58 ans, a été retrouvé mort, dans des bois à Montmeyan où il était parti chasser en début de matinée. Selon les premiers éléments de l’enquête, le chasseur aurait été victime d’un accident, mais le parquet de Draguignan a ordonné une autopsie.
  4. Dimanche 7 février - Accident de chasse à Tourville-la-Rivière : La barque a d'abord pris l'eau avant de chavirer au milieu du bras mort de la Seine.  
Le corps d'un chasseur de 48 ans n'a toujours pas été retrouvé. Toutes les recherches entreprises aussitôt après le drame par les plongeurs de la brigade fluviale de la gendarmerie n'ont rien donné. Le chasseur et ses deux oncles, des retraités domiciliés dans la région dieppoise, avaient embarqué peu avant 9 heures sur une barque en bois qui devait les emmener sur l'île Saint-Catherine où était organisée une partie de chasse. Malheureusement, à mi-parcours l'embarcation a, pour une raison inconnue, pris l'eau et chaviré. Les deux retraités, qui ne savent pas nager, ont eu le réflexe de s'accrocher à l'embarcation, tandis que le neveu a tenté de regagner l'île toute proche à la nage pour alerter les secours. A-t-il été victime d'un malaise ou a-t-il été emporté par le courant très fort à cet endroit?
  5. Samedi 13 février. Pierrefite-sur-Sauldre (Loir-et-Cher). Deux parisiens de 46 et 59 qui participaient à une battue au grand gibier au lieu dit "Le cerbois" ont été blessés par la même balle. L'organisateur de la battue, également responsable de la sécurité, un parisien de 49 ans, éloigné d'une centaine de mètres a tiré et a blessé le chasseur agé de 59 ans au thorax et celui de 46 ans au mollet. Les blessés ont été évacués vers Orléans et Tours. D'après le tireur, il s'agirait d'un ricochet. une enquête tentera de faire la vérité sur ce double accident de chasse.
  6. Dimanche 14 février 2010 - Françay (Loir-et-Cher): Un accident de chasse s’est produit ce dimanche matin à Françay. Un chasseur de 35 ans a trébuché sur une souche et a appuyé malencontreusement sur la détente de son fusil. Deux orteils ont été touchés par la balle. Le blessé a appelé lui-même les pompiers qui l’ont transporté au centre hospitalier de Blois.
  7. Mercredi 17 février 2010 - Martimont, Croutoy - Oise : un enfant de 9 ans tué accidentellement par arme à feu au domicile familial. Que s'est-il passé ? La mère et ses deux fils âgés de 9 et 17 ans se trouvaient à la maison. Le fils de 17 ans, passionné de chasse, manipulait une arme. Vers 19h, un coup de feu a retenti, tuant Aurélien, 9 ans. Les pompiers n'ont pu que constater le décès de la victime. Le tir serait accidentel. Les parents ont été entendus par les gendarmes et l'auteur du tir mortel a été placé en garde à vue, mesure qui a été prolongée car des zones d'ombre subsistent sur les conditions du tir. Le grand frère de la jeune victime a son permis de chasse et chasse régulièrement avec son père. Si les faits se confirment, l’adolescent pourrait répondre du fait d’homicide involontaire. J'entends déjà les "ça compte pas, c'est dans une maison". Pour la famille, ça compte!
  8. Dimanche 21 février 2010 -  Un accident de chasse a légèrement blessé un homme de 46 ans à Pontvallain. La balle, tirée par son compagnon, a ricoché sur le sanglier (dur le sanglier!) qu'il avait visé et a atteint la victime, sous le menton. L'accident s'est produit aux environs de 15h. Les deux hommes chassaient dans un domaine privé.

Accidents de chasse en janvier 2010 : 6 morts

  1. Samedi 2 janvier : accident de chasse mortel au Pilat : Un homme de 46 ans a été atteint d'un coup de fusil en pleine tête hier vers 15 heures lors d'une partie de chasse sur la commune de Saint-Julien Molin-Molette (Loire), au lieu-dit Combenoire. Il est décédé sur place. C'est le 17ème accident de chasse mortel de la saison 2009-2010. A l'issue de la partie de chasse, c'est en voulant ranger dans sa voiture son fusil à plusieurs coups, par la portière gauche, que le coup est parti, atteignant la victime qui, elle, se trouvait coté portière droite. Le malheureux a été touché à la nuque. C'est donc une maladresse qui serait à l'origine de ce drame, l'auteur du tir n'ayant pas déchargé son arme avant de vouloir la remiser à l'intérieur de son véhicule. L'auteur du tir a été placé en garde à vue samedi soir et sera déféré au parquet ce matin. En savoir plus.
    L'homme qui serait l'auteur de l'accident de chasse mortel a été présenté au parquet de Saint-Etienne lundi 4 janvier après-midi. Il a été mis en examen pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire. Il est donc libre mais «a pour obligation de pointer régulièrement chez les gendarmes» précise le procureur de la République Jacques Pin. Le magistrat ajoute que cette mesure est assortie «d'une interdiction de détenir une arme» et «d'une interdiction de chasser».
  2. Samedi 2 janvier 2010 - Courcelles-la-Forêt (Sarthe) : un chasseur de 43 ans, originaire de Vendée, a été blessé ce matin au cours d’une battue aux sangliers organisée dans le sud de la Sarthe, entre Mézeray et Courcelles-la-Forêt. L’accident s’est produit peu après 11h. Un sanglier, blessé, a été pris en chasse par des chiens. L’un des chasseurs, en voulant lui couper la route, s’est retrouvé nez à nez avec l’animal qui a chargé. Un autre chasseur, venu lui porter secours, a mis en joue le sanglier et l’a abattu. La victime, grièvement blessée aux avant-bras et à la jambe gauche, a été transportée à l’hôpital du Bailleul où elle est encore hospitalisée. Ses jours ne sont pas en danger.
  3. Dimanche 3 janvier - Un chasseur fait une chute mortelle à Bordères-Louron (Hautes-Pyrénées). Gérard Marsalle, un chasseur agé de 68 ans est mort en tombant dans un précipice rocheux lors d'une battue au sanglier, au-dessus des Gravières, dans une zone d'éboulis au lieu-dit Le Castéra.. "Il était à son poste lors d'une battue au sanglier et il a fait une chute d'une quarantaine de mètres, il est mort sur le coup", a expliqué un gendarme du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas, dans les Hautes-Pyrénées. Alertés par les autres chasseurs, les gendarmes du PGHM ont localisé depuis leur hélicoptère le corps du chasseur et montagnard expérimenté, au bas d'une barre rocheuse, à 1.500 mètres d'altitude. Il y a une vingtaine d'années, son frère était mort dans un accident en chassant l'isard.
  4. Dimanche 3 janvier - Un accident sans gravité à Morvandiaux (Nièvre). Un traqueur qui voit un sanglier débouler droit sur lui tire un coup avec un calibre 12 à un seul coup. L'amorce fait long feu et le chasseur recharge et tire. Mais le canon qui était obstrué par la balle ou la bourre du coup précédent a explosé. Le traqueur n'a pas été blessé.
  5. Dimanche 3 janvier - Accident de chasse vers 8h45 au mas de Guillaumont sur la commune de Joyeuse (Ardèche) : Des plombs dans le pied - Malencontreuse sortie de chasse en solitaire hier pour un sexagénaire ardéchois. Alors qu'il venait d'abattre un faisan et voulant ramasser son trophée, le chasseur a posé son fusil au sol. Son chien a touché l'arme et la détente ; le coup est parti... des plombs de calibre 12 en plein dans le pied ! Blessé à la cheville, il a été évacué sur l'hôpital d'Aubenas.
  6. Dimanche 10 janvier : Un chasseur a été sérieusement blessé lors d’une partie de chasse au sanglier en forêt de La Petite-Pierre à Wimmenau (Alsace). L’accident est survenu vers 11h30 quand un chasseur posté, âgé d’une soixantaine d’années a été atteint au ventre par une balle tirée par un autre participant. Sérieusement blessée, la victime a été évacuée par hélicoptère vers l’hôpital de Strasbourg Hautepierre. Le tireur, lui aussi sexagénaire, a été placé en garde à vue par les gendarmes de Saverne pour les besoins de l’enquête.
  7. Dimanche 10 janvier - Forêt de Pinon : Un chasseur à l'hôpital. La partie de chasse a mal fini dans la forêt de Pinon, à côté d'Anizy-le-Château. Un chasseur âgé d'une cinquantaine d'années, a été blessé par un éclat de cartouche. Les faits se sont produits au cours d'une partie privée entre amateurs de sangliers. La balle a tout d'abord transpercé le corps de l'animal, sans éclater. Le premier obstacle rencontré, elle a explosé. Un petit morceau de plomb a touché le tireur à l'avant-bras gauche. Le blessé a été transporté au centre hospitalier de Soissons. Les lésions auraient nécessité plusieurs points de sutures.
  8. Samedi 9 janvier - Un observateur tué par un chasseur. Accident mortel s’est déroulé en forêt à Oeuilly de Boursault (Marne), le long de la route qui relie Saint-Martin d’Ablois à Mareuil le Port. Un certain nombre de curieux étaient regroupés le long de la route pour observer le gibier fuyant la partie de chasse. Les chasseurs étaient postés sur une ligne perpendiculaire à la route. Un chasseur a tiré, en respectant semble t-il les angles de sécurité. Un promeneur de 53 ans originaire de la commune voisine de Port-à-Bunson  a reçu la balle dans le cou et en est mort. le projectile aurait ricoché sur le sol gelé en direction de la route. Un membre de sa famille, présent sur les lieux a du être transporté à l’hôpital en état de choc.
  9. Samedi 16 janvier 2010. La période neigeuse avait mis temporairement fin à cette liste ininterrompue d'accidents de chasse. Puis est venu le dégel. Un chasseur mortellement blessé à Trescault, près de Marquion, entre Arras et Cambrai (Pas de Calais). Vers 12h 30, deux hommes étaient postés dans un mirador "exigu" lorsque l'un d'eux a fait un pas en arrière et a trébuché en voulant tirer sur des sangliers. Il a tiré accidentellement sur l'autre chasseur, selon le parquet d'Arras. La victime, un retraité sexagénaire, est décédée sur le coup. L'auteur du coup de feu, âgé d’une quarantaine d’année a été placé en garde à vue.
  10. Lundi 18 janvier 2010 à Trédion (Morbihan) Un chasseur tué lors d'une chasse privée. Jacques Chiquet, un chasseur retraité de 66 ans a été tué vers 15h lors d'une chasse privée au chevreuil, près d'Elven, dans le secteur de Lannion. La battue était formée par un groupe de vingt à trente chasseurs. La victime a été touchée par une balle à la carotide. Son corps a été découvert dans un champ par un chasseur. Il semble que la victime se soit déplacée, dans le brouillard, d’une centaine de mètres par rapport à la ligne de battue, sans que le chasseur posté à côté ne s’en soit rendu compte. Le tireur, placé en garde à vue lundi, a été laissé en liberté dans l’attente d’investigations balistiques plus approfondies. (Suites judiciaires)
  11. Samedi 23 janvier 2010 - 12 h sur le site du Château, à Maisons-en-Champagne, à quelques km à l'ouest de Vitry-le-François. Lors d'une battue, un chasseur, qui était posté sur le mirador n° 11, a tiré sur un chevreuil au saut d'une ligne. L'animal passait entre les miradors n° 11 et n° 10, distants de 100 mètres chacun. Le chasseur, posté à 3,50 mètres de hauteur a effectué un tir de courte distance dirigé vers le sol. Malheureusement, la balle destinée au chevreuil a ricoché sur le sol, puis a changé de trajectoire avant d'atteindre le chasseur qui était posté sur le mirador voisin, à 3,50 mètres de hauteur… ». La balle a terminé sa course dans le visage du chasseur. Emmené à l'hôpital, l'homme blessé a été transféré à Reims où il a été opéré. Ses jours ne seraient pas en danger. Une enquête est en cours. « Pour nous tous la chasse, c'est un plaisir… Rien d'autre » a déclaré le président de la chasse.Le chevreuil a été tué plus loin par un autre groupe de chasseurs.
  12. Dimanche 24 janvier. Un homme de 61 ans, domicilié au Theil-sur-Huisne, dans l’Orne, a perdu trois doigts lors d’un accident de chasse. Vers 11h40, fusil à la main, il marche dans un champ de la commune de Rouperroux-le-Coquet, dans le nord-Sarthe. Pour remonter d’un fossé, le chasseur prend appui sur le canon de son fusil avec sa main gauche. C’est alors que les coups partent, emportant trois doigts. Le chasseur a été transporté d’urgence à la clinique du Pré au Mans, spécialisée dans la chirurgie de la main.
  13. Dimanche 24 janvier - Accident de chasse à Couffé (Loire-Atlantique). Un chasseur de 54 ans chute. Le coup est parti et a atteint la cuisse du chasseur.
  14. Dimanche 24 janvier 2010 - Un chasseur se tue à Malons-et-Elze (Gard). Un chasseur de 63 ans a trouvé la mort lors d'une battue au sanglier. L'homme, originaire de Vans (Ardèche), a perdu l'équilibre au bord d'une falaise et fait une chute de 30 mètres au lieu-dit Bournavette. Il a été tué sur le coup.
  15. Samedi 30 janvier - Accident de chasse à LajusCelles-sur-Plaine (Vosges) : Un traqueur écartait des branches. Un chasseur, distant de 500 mètres a tiré. La balle a transpercé les deux mains de la victime.
  16. Dimanche 31 janvier - Martigny-Courpierre au sud de Laon, près de Chamouille (Ardennes) : Un chasseur seul avec son chien s'étant accidentellement tiré dans le pied à Martigny-Courpierre a pu donner l'alerte grâce à son mobile. Les secours se sont mobilisés. Le problème était de localiser l'homme, âgé de 58 ans. Il avait déjà parcouru plusieurs hectomètres à pied, à partir de son 4x4 stationné au bout d'un chemin près de la ferme Chavaille, quand l'accident est survenu.
    Il semble que ce dernier ait chuté ou trébuché. C'est alors que le coup de fusil serait parti tout seul l'atteignant au niveau du pied. Heureusement, le chasseur n'a pas perdu connaissance. Il a pu alerter son épouse. La victime se trouvait dans un secteur difficile d'accès. Aux alentours de midi, elle a été localisée et transportée jusqu'au centre hospitalier de Laon.

Accidents de chasse en décembre 2009 : 2 morts

 

  1. Samedi 5 décembre : La balle destinée au sanglier ricoche sur un jeune chasseur. (Le titre laisse sous entendre que la fermeté du jeune chasseur a dévié la balle. Il n'en est rien, elle est rentrée. Un accident de chasse (rarissime, d'après Ouest-France, les stats de la Buvette montre qu'il n'en est rien) s’est produit hier au Lion-d’Angers (Maine et Loire). Lors d’une battue au sanglier, la balle destinée à l’animal a ricoché et est venue se loger dans la cuisse droite d’un jeune homme de 27 ans. La victime, blessée, a été transportée au centre hospitalier d’Angers par le service médical d’urgence. "À quelques centimètres près, l’accident aurait pu tourner au drame."
  2. Samedi 5 décembre, accident de chasse à Lantriac (Haute-Loire) : Un homme qui participait à une partie de chasse entre «Couteaux», commune de Lantriac, et Le Monastier-sur-Gazeille, aurait été légèrement blessé par des plombs de chasse. La victime a été transférée sur le centre hospitalier Emile-Roux. Les gendarmes ont ouvert une enquête. Le soir même, Miss France a été éluée, une aubaine pour la presse régionale, que de titres...
  3. Un chasseur touché à la main : un accident de chasse s'est produit samedi 5 décembre à Villeherviers (Loir et Cher), vers 16 h 30, au lieu-dit “La Joualinière”. Dominique Picard, garde-chasse de la propriété, chassait des canards au bord d'un étang, en compagnie de cinq autres chasseurs quand, pour une raison encore non déterminée, le canon de son fusil a explosé, blessant sérieusement la victime à la main gauche. Le blessé a été transporté dans un premier temps par les pompiers à l'hôpital de Romorantin, où l'attendait l'hélicoptère du Samu, qui l'a ensuite transféré vers le centre hospitalier régional d'Orléans "La Source". Les gendarmes de Selles-sur-Cher ont effectué les constatations et sont revenus dimanche matin récupérer les restes du fusil, pour l'enquête technique.
  4. Samedi 5 décembre à Tautavel (Pyrénées-Orientales 66) - Un chasseur trouve la mort lors d'un accident de chasse (le 16ème). le chasseur, membre actif de la fédération départementale des exploitants agricoles est décédé après avoir été touché par un coup de feu accidentellement tiré avec son fusil lors d'une battue aux sangliers dans le secteur de Tautavel. Le chasseur tué était piqueur ce jour-là et menait les chiens lors d'une battue aux sangliers organisée dans les Corbières, sur la commune de Tautavel. Vers 17 heures, il avait sonné le rappel et tous les participants quittaient leur poste pour rejoindre le point de ralliement lorsqu'ils ont entendu un coup de feu retentir au loin. Les autres chasseurs se sont précipités dans la direction de coup de feu et ont immédiatement alerté les secours. Malheureusement, ils n'ont pu que constater le décès du malheureux. Selon les premiers éléments, l'homme a été tué d'une balle tirée avec son propre fusil. Alors qu'il passait dans un endroit jonché de ronces, il aurait trébuché et serait tombé avec son fusil en bandoulière. Sous le choc, un coup de feu se serait déclenché, l'atteignant au niveau de la tête de manière irrémédiable.
  5. Dimanche 06/12/2009, Haute Loire toujours, un autre accident de chasse est survenu dans le secteur de Saint-Beauzire, dans le Brivadois : Un chasseur maniant son fusil chargé s'est tiré dans le pied. Un coup est malencontreusement parti en direction du sol. Un projectile lui aurait traversé le pied, d'après les gendarmes qui ont mené l'enquête (Ils n'ont pas l'air sur les gendarmes, pourtant, il y a un trou !) La victime a été hospitalisée.
  6. Dimanche 06 décembre 2009, accident de chasse à Languidic (Morbihan) un blessé grave lors d'une battue, à Lann-Menhir, lieudit non loin de Kergonan, en direction de Baud. Un chasseur de 72 ans a été touché à la poitrine par un tir lointain. Il souffrait d'une plaie au thorax. L'homme a été évacué sur le centre hospitalier de Lorient.
  7. Dimanche 6 décembre 2009 17h15, accident de chasse mortel à Dracy (Yonne) (Le 15ème) : Lors d'une battue au sanglier sur la commune de Dracy, dans le bois dit  "Les 48 arpents", en limite de la commune de Toucy (Bois de Briant), non loin de la cabane de chasse dénommée Le Wagon, un chasseur (traqueur) de 83 ans à été mortellement touché en pleine poitrine par une balle, alors que la nuit était presque tombée. Le temps était pluvieux et sombre. A la fin de la chasse, les chasseurs s'étant retrouvés à leur cabane ont constaté l'absence de leur collègue, ils l'ont retrouvé agonisant sur un chemin. Les gendarmes de Toucy ont effectué des analyses sur la balistique, les fusils, l'alcoolémie. L'origine du tir reste inconnue. Une autopsie a été réalisée à Versailles.
  8. Dimanche 06 décembre à Plaisians (Drôme) : En rangeant sa carabine, un fils tire et blesse son père. Il était environ midi, samedi, lorsque prenait fin la partie de chasse dans la montagne Serre-Gautier. Rangeant sa carabine, et oubliant qu'il restait une cartouche dans le chargeur, un chasseur a blessé involontairement son père, qui se trouvait à proximité de lui lorsque le coup est parti. La victime de l'accident a été blessée aux deux chevilles.
  9. Lundi 7 décembre 2009, entre La Celle et Mazaugues (Var) : un cueilleur de champignons a été atteint par deux plombs au niveau d'une omoplate, tirés par une personne qui demeure introuvable.  La victime a été hospitalisée. Étrange, dernièrement, un chasseur, pas trop content de voir une liste des accidents de chasse à la buvette écrivait en commentaire «Tous ceux qui n'aiment pas la chasse doivent savoir que les forêts et les plaines sont la propriété de l'état ou de particuliers. Les forêts et les plaines sont louées par bail aux chasseurs. A partir de là, les non chasseurs n'ont rien à faire sur ces terres, surtout en période de chasse. Que dirait un non chasseur si on entrait chez lui, comme ça, en prétextant qu'on se balade?» Il n'est donc pas le seul à le penser. De beaux cartons en perspectives !
  10. Mercredi 9 décembre 2009, incident avec des chasseurs à Gazave (65) au lieu-dit Bayelle de Gazave entre les vallées du Nistos et d'Aure : Un guide nature "rando" accompagne une quinzaine de randonneurs comprenant des chasseurs. le sentier de randonnée passe à proximité d'un pavillon de chasse. Apparemment, il n'y a pas de chasse en cours. Deux types chasseurs s'en prennent aux "intrus" qui traversent une prairie avec quelques noms d'oiseaux. les chasseurs du groupe répliquent puis le groupe continue sa marche. Un des chasseur va récupérer son fusil dans le pavillon de chasse et met en joue le groupe qui s'éparpille en courant pour se mettre à l'abri dans le bois tout proche. Le groupe se trouvait alors à 150 m du pavillon de chasse. Dès que le groupe est entré dans le bois, un coup de feu à été tiré. coup de fusil. Une plainte a été déposée à la gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste.
  11. Vendredi 12 décembre, un chasseur de 53 ans meurt d'une crise cardiaque (un accident hors statistique; en voiture ce serait pourtant un accident de la route ayant pour cause une crise cardiaque) à Bouzonville (Moselle)
  12. Dimanche 13 décembre à Nouvron-Vingré (Aisne) : 2 chasseurs chargés par un sanglier. 
Un chasseur tire une balle dans la cheville de l'autre. Un chasseur a été assez sérieusement blessé à la cheville, lors d'une chasse aux sangliers à Nouvron-Vingré dans le canton de Vic-sur-Aisne. Un chasseur de 52 ans, d'Epagny, a été accidentellement touché par le tir d'un collègue, semble-t-il avec une balle de calibre 12 mm, lors d'une chasse à pied. Les deux hommes ont été chargés par un sanglier. Un premier tir a touché l'animal, un second venant accidentellement frapper la cheville droite de la victime en transperçant la botte. L'accident s'est produit dans un endroit assez isolé de la commune, entre les hameaux de Barbotière et Eury. Plus que la blessure elle-même, ce sont les difficultés d'accès au site qui ont compliqué la tâche des sapeurs-pompiers de Vic-sur-Aisne et Soissons. Tandis que les constatations d'usage étaient effectuées par les gendarmes vicois, le blessé a été transporté au centre hospitalier de Soissons.
  13. Dimanche 13 décembre, un chasseur se blesse à Chantilly (Val d'Oise) : un doigt déchiqueté. L’accident aurait pu être beaucoup plus grave pour ce chasseur de Goussainville. Alors qu’il chassait dans le bois des Bouleaux à Chantilly, il s’est pris les pieds dans des racines. En perdant l’équilibre, son doigt a appuyé sur la détente de son fusil et le coup est parti. En voulant amortir sa chute, il a posé la main droite à terre. Elle s’est retrouvée dans la trajectoire des plombs. Le chasseur a été transporté par les pompiers vers l’hôpital de Creil.
  14. Dimanche 13 décembre 2009, grave accident de chasse à Salin-de-Giraud (Camargue) : le fusil du chasseur lui a explosé au visage. En partie défiguré, il a été évacué par hélico vers l'hôpital nord de Marseille.
  15. Dimanche 20 décembre - Accident de chasse à Pertuis (Vaucluse) : Une décharge de plomb, destinée à un faisan a atteint un jeune chasseur, le blessant à l'abdomen, mais également à la jambe et aux testicules. La victime âgée de 30 ans a porté plainte. L'accident avait pu être attribué à une négligence : le tireur n'aurait pas attendu que l'oiseau soit à une hauteur suffisante. Et la victime avait déposé plainte contre lui.
  16. Dimanche 20 décembre, deux beaux-frères accompagnés d'un enfant chassent le lapin au furet à Chivres-Val (Aisne). Un des chasseurs, âgé de 51 ans a tiré dans la figure, le bras et l'épaule de son beau frère âgé lui de 53 ans. Les pompiers et le Samu ont évacué le blessé à l'hôpital de Soissons. Une enquête est en cours.
  17. Samedi 26 décembre 2009 - Accident de chasse à Ully-Saint-Georges, une petite commune située dans le sud du département de l'Oise. Un homme originaire de Achères (Yvelines) a été blessé lors d’une battue au sanglier. Selon les premiers éléments de l’enquête, cette battue se déroulait au bois de Morel et "un chasseur aurait tiré après avoir entendu un grognement". Seulement voila, il a blessé accidentellement son compagnon de chasse qui se trouvait à quelques mètres. Blessée à l’épaule, la victime a été transportée au centre hospitalier de Pontoise. L’auteur du coup de feu était entendu hier soir par les gendarmes. L’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Chambly et à la brigade de recherches de Chantilly.
  18. Mardi 29 décembre 2009 - Grave accident de chasse à Suzette (Vaucluse) : Un guetteur visant un sanglier blesse un rabatteur au visage. Les faits se sont produits vers 10h30, aux abords du "Cirque de Saint-Amand", au-dessus de la route de Malaucène. Dans le cadre d'une battue au sanglier organisée par la société de chasse locale, les chasseurs étaient répartis en "guetteurs "et en "rabatteurs" situés en contrebas des premiers. C'est en visant un sanglier qui se trouvait dans une vigne, que l'un des guetteurs a blessé l'un des rabatteurs, qui se trouvait sur la trajectoire, dans l'axe de la balle, mais en contrebas, dissimulé à la vue du tireur par le dénivelé. Transporté d'urgence, le rabatteur de 48 ans, a été blessé au visage. La balle lui a "labouré" une joue sur quasiment toute la longueur. Pris en charge par les sapeurs-pompiers, il a été transporté au pôle santé de Carpentras. A quelques centimètres, la balle de calibre 300 magnum- lui traversait le visage. L'auteur du coup de feu, âgé de 57 ans a été entendu par les gendarmes de la brigade de Carpentras.

Accidents de chasse en novembre 2009 : 5 accidents mortels

  1. Dimanche 01 novembre, Rochefort-du-Gard (Gard) - deux femmes qui se promenaient ont été blessés par le tir d'un chasseur : A 15 h une jeune femme de 37 ans et sa mère, âgée de 61 ans, étaient occupées à se promener sur le plateau de Rochefort-du-Gard lorsque, arrivées dans une vigne, chemin de Bel Air, elles ont essuyé une décharge de plombs. Un chasseur avait "entendu un bruit" et a prétendu avoir visé un perdreau. Les deux femmes ont été atteintes par des plombs. L'un d'entre eux s'est notamment fiché dans l'oreille de l'une des deux promeneuses. Le chasseur s'est aussitôt rendu compte de son geste, a accouru auprès des victimes, et a attendu l'arrivée des secours et des gendarmes. Les deux victimes ont été conduites aux urgences du centre hospitalier Henri-Duffaut. Elles devront être opérées au visage et aux jambes.
  2. Lundi 02 novembre à Liernolles : Un chasseur tire une balle dans l'abdomen d'un autre chasseur au lieu-dit Les Gonnets. Le blessé a été transporté en hélico à Vichy.
  3. Mardi 3 novembre, un chasseur meurt d'une balle perdue (10ème). Un chasseur est mort à Lirac (Gard) après avoir reçu une balle perdue lors d'une battue au sanglier. (Midi libre).
  4. Après-midi du mardi 3 novembre, un chasseur s'est noyé (11ème) dans le Canal de l'Ourcq à proximité de l'écluse, à Fresnes-sur-Marne. Il chassait le canard.
  5. Dimanche 8 novembre : accident de chasse au lieu-dit "Misérave" (1200 m), sur la commune de Vacheresse (Haute-Savoie), entre la Revenette et Darbon : un chasseur de 42 ans a fait une chute de 50 mètres et est tombé dans un ruisseau. Il a été transporté par l'hélicoptère sur l'hôpital de Thonon.
  6. Dimanche 8 novembre à Villers-Cotterêts (Aisne) : lors d'une chasse à courre, un cheval a été mortellement percuté par une voiture. Le cavalier qui se tenait sur sa monture, du côté droit de la route, dans le sens de circulation est indemne mais extrêmement choqué. Le cheval, percuté par l'arrière s'est vidé de son sang. Après un délit de fuite, le chauffeur est revenu sur les lieux où les policiers l'ont entendu.
  7. deux chasseurs visent un lapin et touchent un joggueur de 25 ans Dimanche 
8 novembre encore à Emmerin (Nord) : deux chasseurs visent un lapin et touchent un joggueur de 25 ans. Une promeneuse, infirmière lui a prodigué les premiers soins. Le lapin longeait une haie. Les plombs l'ont traversé et ont atteint le joggueur à la jambe droite et à l'abdomen. La victime a été acheminée à l'hôpital Salengro.
  8. Même jour à Bollène (Vaucluse): Denis Lopez, 42 ans, président de la société de chasse Lou Perdigaou, a été blessé à une cuisse lors d'une partie de chasse qui s'était déroulée le matin dans une vigne, quartier Bauzon, près du hameau de Saint-Blaise. Tir direct d'un autre chasseur ou ricochet? La police enquête.
  9. Dimanche 8 novembre à Vauxaillon (Aisne) : un chasseur de 57 ans, originaire de Condé-sur-Aisne, a été  gravement blessé à la jambe par un sanglier lors d'une partie de chasse. Pensant que son chien avait réussi à immobiliser l'animal dans un fourré, l'homme s'est approché du taillis, fusil à la main, cherchant la meilleure position de tir possible. Mais le sanglier a alors jailli du buisson, bousculant le chasseur et le blessant à la jambe avec une de ses défenses, avant de prendre la fuite. L'artère fémorale a été évitée de peu, mais le chasseur a une entaille de 15 centimètres au dessus du genou gauche. Très choqué, il a été emmené au centre hospitalier de Soissons.
  10. Mercredi 11 novembre 2009 à Ugine (Savoie), derrière l'ancienne gare SNCF - Un homme de 53 ans, domicilié à Sainte-Hélène-sur-Isère, a été grièvement blessé d'une balle dans le ventre au cours d'un accident de chasse. Il s'agirait d'un spécialiste de la recherche au sang venu à la demande des chasseurs.  Un des chasseurs du groupe apercevant du mouvement dans la végétation aurait tiré, croyant viser un animal. Le projectile est ressorti par la fesse.
L'état de santé de la victime et les difficultés d'accès ont poussé les sapeurs-pompiers à demander l'intervention de l'hélicoptère du détachement aérien de gendarmerie de Modane. Celui-ci a hélitreuillé des secouristes avant de conduire le blessé à l'hôpital de Grenoble.
Les gendarmes ont saisi l'arme du tireur. L'hypothèse retenue est celle d'un ...accident.
  11. Mercredi 11 novembre à Courry (Gard) - accident de chasse lors d'une chasse au faisan. Près de Saint-Ambroix, une promeneuse s'est fait tiré dessus. Le chasseur croyait avoir tiré sur un gallinacé (un faisan). Il a touché la promeneuse à la tête. Sérieusement blessée, elle a été emmenée par hélicoptère à l'hôpital de Nîmes où elle était toujours hospitalisée samedi. Elle "prenait simplement le soleil" à quelques centaines de mètres des premières maisons du village. Un soleil "de plomb". Le chasseur a été mis en examen et une enquête est en cours, comme d'hab.
  12. Mercredi 11 novembre à Rochechouart (Haute-Vienne) au lieu dit Villeneuve : un chasseur de 41 ans a tiré dans le ventre d'un autre chasseur du même âge. La victime a été transporté en hélicoptère à Saint-Junien.
  13. Vendredi 13 novembre 2009 à Saint Bonnet de Rochefort (Allier) : Un accident de chasse, un drame évité de quelques centimètres. Lors d'une battue au sanglier qui se déroulait à plus d'un kilomètre, une "balle perdue" s'invite dans la maison. La balle rentre par un carreau, y laisse un beau trou de plusieurs centimètres, passe, selon l'expertise, à 22 cm de la tête du propriétaire  qui regarde la télé, avant d'aller se ficher dans un meuble en "chêne massif". Et c'est du gros calibre. (C'est vrai, je l'ai vu à la télé ) "Ils chassent, mais avec des conditions de sécurité quand même assez minimes. Il en fallait pas beaucoup... " a déclaré le presque mort.
  14. Samedi 14 novembre : accident impliquant un chasseur à La Chapelle-Orthemale (Indre). Une balle est déviée par un arbre un peu trop dur. Un autre chasseur distant de plus de 200 mètres prend la balle dans le sternum. Le blessé a été transporté à Châteauroux. Inutile de préciser que c'est un accident.
  15. Dimanche 15 novembre 2008 : Une femme tuée lors d'une chasse au sanglier (12ème). Une femme de 37 ans a été tuée d'une balle dans le cou, dimanche matin, au cours d'une chasse au sanglier sur la commune de Vicq (Allier), a-t-on appris auprès de la gendarmerie. La victime participait à une chasse au petit gibier avec son mari et sept autres personnes, dont deux enfants, lorsque les chiens ont détecté la présence de sangliers, selon la même source. Voyant un sanglier sortir du bois, plusieurs chasseurs ont fait feu et une balle a atteint la victime au cou, la tuant sur le coup, a-t-on ajouté. Les six chasseurs ont été placés en garde à la gendarmerie afin de déterminer les responsabilités.
  16. Dimanche 15 novembre : La Chapelle-Janson près de Fougères (Ile-&-Vilaine) : un homme de 78 ans a été légèrement blessé lors d'une partie de chasse à la bécasse. L'un des chasseurs, âgé de 29 ans, qui l'accompagnait, a voulu tirer sur un animal au moment où le septuagénaire s'est retrouvé accidentellement dans sa ligne de mire. Légèrement blessé, l'homme a reçu quelques plombs sur le côté droit.
  17. Mardi 17 novembre un chasseur de chamois de 20 ans a été blessé à une jambe par une chute de pierres du côté de Villard-Reymond (Isère).
  18. Mercredi 18 novembre, accident de chasse dans la forêt de Nieppe, près de Dunkerque, entre Vieux-Berquin et Thienes : Lors d'une chasse au sanglier, un canon de fusil explose, emportant le pouce du président de la société de chasse "La réserve". Le chasseur blessé a été conduit à "SOS mains" à Lesquin.
  19. Vendreci 20 novembre 2009 à Sainte-Alauzie (Lot). Un chasseur agé de 63 ans est resté coincé dans un puits pendant 8 heures dans de l’eau glacée. Son épouse a donné l’alerte. Les recherches se sont passées sur trois communes : Castelnau-Montratier, Sainte-Alauzie et Lascabanes. Les sauveteurs retrouvent d’abord la voiture et un chien à l’intérieur. Il est 2h15 lorsqu'ils découvrent la victime transie et piégée dans un trou à environ 2m50de la surface. Le chasseur avait essayé de sauver son chien tombé dans le puit vers 17h30. Il a suivi son chien qui s’est noyé.
  20. Dimanche 22 novembre. 3 beaux frères chassent à St-Félix de Rieutort (Ariège) Une clôture se dresse sur leur chemin. Le 1er passe, le 2ème tire, le 3ème tombe, touché au foie, mortellement (13ème), malgré les secours. Le non respect des règles de sécurité de base fait partie de la tradition française. Un responsable cynégétique local déclare : «Malheureusement, avec 40 accidents par an dans l'Hexagone, nous arrivons à un seuil, une part malheureusement quasi incompressible et ce malgré une prévention des risques de tous les instants… » Le destin s'acharne, avec le chiffre 13.
  21. Jeudi 26 novembre, c'est reparti. Accident de chasse à Héricourt (Doubs). Un chasseur de 77 ans reçoit une balle dans le mollet durant une battue. Il chassait avec deux neveux. Ça se règlera en famille.
  22. Jeudi 26 novembre, "ouanemauretaillme". Un chasseur de 60 ans confondu avec un sanglier se fait tirer dessus à Vaulnaveys-le-bas (Isère). La victime a été sérieusement blessé par balle à la partie supérieure de la cuisse gauche lors d'une battue au sanglier organisée par l'Association communale de chasse agréée (ACCA). L'accident est survenu lorsque l'un des 6 chasseurs a aperçu des sangliers dans une zone boisée et a fait feu, pensant que le secteur était sécurisé. La victime, qui était équipée d'un gilet de sécurité, avait progressé d'une cinquantaine de mètres en amont du poste qui lui avait été fixé. Il a été treuillé à bord d'un hélicoptère. Son pronostic vital ne serait pas engagé.
  23. Samedi 28 novembre 2009 : On a frôlé le drame à Abbéville-la-Rivière (Essonne). Un homme de 59 ans a été grièvement blessé à la mâchoire lors d’une battue au gros gibier. L’auteur du coup de fusil, qui a été placé en garde à vue, a manqué le gibier qu’il visait. La balle a alors ricoché contre un talus et un éclat a atteint la victime au visage, a précisé la gendarmerie. Évacué dans un état grave à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), l’homme devait y être opéré. Ses jours ne sont pas en danger.
  24. Samedi 28 novembre 2009 - Chasse. Un sexagénaire a été mortellement blessé (14ème) à Soumont (Hérault) lors d'une battue aux sangliers. Le chasseur, âgé de 62 ans, originaire de l'Aveyron, a été touché à l'épaule par un autre chasseur, âgé de 75 ans. Transportée au CHU de Montpellier, la victime est décédée aux alentours de 18h30 et l'auteur du coup de feu placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Lodève (Hérault).
  25. Samedi 28 novembre : Un chasseur chute de 8 mètres. L'accident s'est passé dans le Val de Cusance (Doubs), au lieu-dit «Au-dessus des Roches». En dessous des roches, le chasseur souffrait de plusieurs fractures. La victime a dû être hélitreuillée avant d’être transporté à l’hôpital de Besançon.

Accidents de chasse en octobre 2009 : 9 morts

  1. Le 2 octobre, accident de chasse (hors statistique) à Céran dans le Gers. Un homme de 62 ans a été grièvement blessé en tombant d'une palombière sur le toit d'une cabane, 7 mètres plus bas.
  2. Samedi 3 octobre 2009 à Coti-Chiavari (Corse-du-Sud), c'était le jour de la manifestation anti-ours des chasseurs en Ariège : un rabatteur de 56 ans a été tué par un chasseur (1er). Touchée en pleine tête, la victime de cette castagne a été tuée sur le coup par un de ses coéquipiers, posté en attente du gibier. Le lieu du drame s'appelait "La Castagna".
  3. Dimanche 4 octobre, accident de chasse mortel (2ème) à Pontarlier (Haut-Doubs) : Paul Mairot, un chasseur de 86 ans bon pied, bon œil, chassait avec sa chienne teckel Manon et 2 amis. Il sortait d'un fourré, tenant sa chienne dans ses bras parce qu'elle avait des difficultés à se déplacer dans ce secteur plein de ronces. "Le pelage à travers les buissons a trompé un chasseur, âgé de 62 ans, qui a fait feu." Il visait juste et a tué le teckel sur le coup, blessant mortellement son maître à l'aine. Classiquement, une enquête est ouverte. Le teckel ressemble t-il aussi à un sanglier?
  4. Même jour, accident de chasse à La-Chapelle-d'Aurec (Haute-Loire), secteur "du Marais". Un groupe de chasseurs était aux postes lors d'une battue au sanglier. Un chasseur épaule et tire, sans s'apercevoir qu'un de ses compagnons de chasse, Robert Quinet, 65 ans, habitant Aurec-sur-Loire, était 85m plus loin, pratiquement dans sa ligne de mire. Ce dernier a été atteint à l'épaule par un éclat de balle. Le tireur est choqué. Une enquête blabla..
  5. Toujours le dimanche 4 octobre, un autre accident de chasse à Crémeaux (Loire) au lieu-dit "Géruzet" : un chasseur de 44 ans laisse échapper son fusil, chargé, se tire dans le pied par accident. Le coup est alors parti touchant de très près trois des ex-orteils de son pied droit.
  6. Rebelote en Bretagne, à Langroës, commune de Moëlan-sur-Mer. Un chasseur de 41 ans tire sur un lapin à travers un bosquet et ... a touché au bras gauche et au thorax un autre chasseur, âgé de 52 ans. Le blessé a été transporté à l’hôpital de Lorient. Une enquête etc...
  7. 4 octobre, accident de chasse mortel (3ème) au lieu dit "Les Etrennes" à Theuville (Eure-et-Loir) : Un habitant de Morancez de 16 ans a été blessé mortellement par un coup de feu tiré par son grand-père agé de 70 ans. "Le grand-père a tiré sur un lièvre qui, blessé, s'est réfugié sous des palettes, dans un champ. Une décharge de plombs a ensuite atteint au niveau de l'abdomen le jeune Morancéen, placé de l'autre côté des palettes. Loin de toute habitation, aucun des deux membres de la famille n'avait de téléphone portable."
  8. Mercredi 7 octobre, accident de chasse mortel (4ème) à Flamarens au lieu-dit-Lahitte (Gers). Un retraité de 75 ans meurt. La palombière est tombée sur sa tête.  Les pompiers de Miradoux sont arrivés avec le Smur du Lot-et-Garonne pour procéder à la réanimation de Roger, en arrêt cardio-ventilatoire. Mais il est mort peu après leur arrivée.
  9. Samedi 10 octobre, accident de chasse à Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), au lieu-dit La Rochette, Un chasseur touché au bras et à l'oeil est transporté au CHU de Clermont-Ferrand. Ses collègues pensent à un accident. Ben tiens.
  10. Dimanche 11 octobre, deux tirs d'armes à feu ont été constatés contre un bâtiment agricole au lieu-dit «Pougas», à Cuq (Lot-et-Garonne) en présence des proprios de cette résidence secondaire. les propriétaires domiciliés à Layrac ont porté plainte, les gendarmes enquêtent, se sont déjà procuré la liste des cartes de la Société de chasse de Cuq et vont faire de même pour les cinq communes avec lesquelles Cuq joue la «réciprocité», l'échange des terrains de chasse. Du coup, les propriétaires de la quarantaine d'hectares en friches ont décidé de revoir les autorisations qu'ils avaient données pour un tiers des terrains. Depuis dimanche, plus personne n'est en droit de chasser sur ces terres. Le président ne parle pas de « plombs dormant » retombant sur une toiture, bien de tirs.
  11. Lundi 12 octobre, lieu non encore déterminé : une balle "Brenneke" est restée dans le canon d'un "superposé" qui a explosé lors du coup de feu suivant. Le chasseur est blessé gravement à la main et perd un pouce.
  12. Betpouey (Hautes Pyrénées), secteur des granges de Sardich, 16 octobre, un nouvel accident de chasse. Un chasseur de 64 ans, parti à la chasse aux perdreaux avec ses chiens se tire dans la hanche en tombant. Il a été transporté par hélicoptère (le même qui a transporté Cannelle?) vers Tarbes. Le pronostic vital ne serait pas pas engagé. Aujourd'hui, c'est l'ouverture de la Palombe dans les HP. Et bien si, il était engagé. Le chasseur est mort. (5ème) ( Source)
  13. Samedi 17 octobre, un chasseur a été blessé aux jambes par un tir de plombs à Cours-la-Ville (Rhône). L'enquête a confirmé l'origine accidentelle : une gerbe de plombs tirée par un autre chasseur a ricoché contre un arbre et atteint la victime : blessures superficielles.
  14. Dimanche 18 octobre, Mirefleurs (Puy-de-Dôme). Un homme de 45 ans et son gendre de 26 ans reviennent de la chasse. Après une dispute, le beau-père tire délibérément sur son gendre. Les gendarmes ont constaté que le tireur était ivre. Ils ont relevé un taux de 2,24 g d'alcool par litre de sang.
  15. Dimanche 18 octobre, accident de chasse mortel (6ème) à Doussard (Savoie) : Jean-Claude Déronzier est décédé dimanche, annonce le Dauphiné libéré. L’élu de 63 ans, également président de la Communauté de la commune du Pays de Faverges, a fait une chute mortelle de 120 m alors qu’il pratiquait la chasse dans le massif de l’Arculsaz. Sa passion l'a perdu.
  16. Dimanche 18 octobre, accident de chasse à Montmélian (Savoie) : La partie de chasse a mal tourné au Rocher de Manettaz, entre la Combe et le vallon de la Thuile. Un chasseur a tiré un sanglier au cours de la battue à flanc de montagne. La balle a traversé l'animal, elle a ricoché et un éclat a atteint un des participants qui se trouvait assez loin de là. La victime a été touchée à la base du cou. Les chasseurs ont immédiatement évacué leur compagnon conscient en 4X4 à Chambéry. Enquête en cours.
  17. Dimanche 25 octobre - Villars-les-Dombes : un chasseur blessé par son collègue : deux chasseurs étaient à l'affût dans un bois quand ils ont repéré un lièvre. Un premier coup de feu est parti, sans succès, puis un deuxième, et c'était l'accident. Le collègue du tireur a reçu des plombs dans la jambe. Des blessures légères mais qui ont nécessité le transport de la victime, un sexagénaire, à l'hôpital de Rillieux-la-Pape.
  18. Dimanche 25 octobre à Guipronvel, un peu au nord de Brest (Finistère) : 5 chasseurs en balade et c'est l'accident: un des cinq a été criblé de plombs dans la poitrine et le cou. Enquête, accidentel, comme d'hab. etc. 
  19. Un sanglier qui attaque un chasseur Lundi 26 octobre à Rosières (Haute-Loire) Accident de chasse lors d’une chasse au sanglier : le suscrofa, avant de mourrir, s’est retourné sur son “régulateur” de 60 ans et l’a mordu au mollet. La blessure était très profonde et le chasseur a dû être emmené à l’hôpital du Puy.
  20. Mardi 27 octobre Un habitant de Poliénas (Isère) âgé de 71 ans a échappé de peu à un accident de chasse qui aurait pu lui coûter la vie, dimanche après-midi. Le chasseur se fait tirer dessus au volant de son 4x4, il échape aux statistiques et sa famille aux condoléances.
  21. Jeudi 29 octobre à Saint-Coulitz (Finistère) Une partie de chasse privée avec 10 chasseurs est en cours. Un des chasseurs a malheureusement positionné son cou, son torse et son visage entre un de ses amis et un gibier, du moins on l’espère. Les pompiers sont venus pour l’emporter. Un des chiens de chasse présent a mordu profondément à la cuise gauche un des sauveteurs. Le pompier blessé et le chasseur ont été emmenés à Quimper. L’histoire ne dit rien à propos du chien.
  22. vendredi 30 octobre : un chasseur-éleveur de 80 ans fait une chute mortelle (7ème)à Seez (Savoie), entre la Rosière et le col du Petit-Saint-Bernard. Sa femme avait donné l'alerte en fin de journée. Les recherches ont été suspendues au milieu de la nuit. Le lendemain, le corps du chasseur a été repéré, vers 2100 mètres d'altitude, dans le secteur du Roc Noir. Il semblerait que le décès soit dû à une glissade d'une centaine de mètres, dans une zone de grandes pentes et de couloirs.
  23. Samedi 31 octobre : accident de chasse mortel à Moux-en-Morvan (Nièvre) : Un homme de 65 ans, membre d'un groupe de chasseurs, a été tué d'une balle en pleine tête (8ème). L'alerte a été donnée à 16h par d'autres membres du groupe, qui n'ont pas précisé l'origine du tir. Le décès est "a priori accidentel, mais une enquête de gendarmerie a été ouverte", ont indiqué les pompiers. Le tueur aurait oublié de décharger son arme pendant un déplacement, comme le préconisent les règles de sécurité. Les enquêteurs n'ont pas précisé ce qui a déclenché le tir.
  24. Brignoles (Var) : un septuagénaire se tue dans un accident de chasse (9ème). Tragique accident de chasse samedi 31 octobre à Brignoles, en périphérie du quartier des Pins, un homme âgée de 72 ans est décédé des suites d'un coup de feu qu'il s'est tiré accidentellement au ventre avec son fusil de chasse. Il était parti chasser à 8 heures, son corps à été découvert à 20 h 30.
  25. Samedi 31 octobre à Mathay (Doubs). Un chasseur de sanglier tire une balle "d'arrière train". L'animal blessé repart et arrive sur une route où il est percuté par un véhicule. L'animal, toujours vivant a été alors attaqué par les 8 chiens de la meute avant d'être achevé au couteau par un chasseur, devant une dizaine de personnes descendues de leurs voitures.

Accidents de chasse en septembre 2009 : un mois sans accident mortel

  1. Samedi 12 septembre 2009, accident de chasse à Portes-les-Valence (Drôme) : Deux promeneurs, un père et son fils ont été blessés par un tir à plombs (direct). Le chasseur qui tirait sur un faisan n'a pas vu les promeneurs. Le père a été touché à la joue et à l'œil et son fils au niveau du dos. Ils ont été hospitalisés. La police de Valence a ouvert une enquête.
  2. Dimanche 13 septembre, c'est l'ouverture à Monieux (Vaucluse) : un garde chasse de 37 ans, originaire de Courthezon, s'est tiré une balle dans le pied dans le cadre d'une battue au sanglier, qui se déroulait sur le territoire de la société de chasse locale, "la Vigilante", à proximité du col des Abeilles. La victime marchait, son fusil de calibre 12 à la main, et suivait les chiens. Dans un bosquet, c'est une branche qui aurait, selon les premiers éléments de l'enquête, déclenché la détente et fait partir le coup. La balle, de type "Sauvestre" avait alors traversé le pied, presque à bout portant. Le chasseur blessé a été transporté par les sapeurs-pompiers au pôle santé de Carpentras.
  3. Dimanche 13 septembre à Malause (Tarn-et-Garonne) : au cours d'une battue au sanglier, un chasseur en poste dans un enclos où se trouvait, comme d'habitude un cheval, prend celui-ci pour le cochon (un gros sanglier quand même!) et tue le cheval d'une balle en travers de l'encolure. Apparemment le chasseur a l'excuse de, à nouveau, ne pas avoir bien vu la bête. (tir d'instinct?). Il parait qu'il était champion de ball-trap Les fourrés, c'est gênant dans la nature ! Et le cheval Merens était noir, quelle idée. C'était le meilleur ami de l'homme, tout triste maintenant. Il n'a pas porté plainte. Heureux le sportif.
  4. 14 septembre, à Pontevès dans le Var (83). Un chasseur se tire dans la malléole gauche à moins de 150 mètres de son domicile. Ne pouvant se déplacer, il tire plusieurs coups de feu pour attirer l'attention et les secours. Sa compagne l'a entendu. il a été transporté à l'hôpital de Toulon.
  5. Samedi 26 septembre, accident de chasse à Anglars-Juillac (Lot) : un chasseur, proche des habitations ne respecte pas la ligne de tir et crible de plombs un jeune chat qui jouait avec une fillette de 11 ans au fond du jardin familial. D'habitude, pour tirer les chats, ils sont plus discrets.
  6. Dimanche 27 septembre à Caderousse (Vaucluse) : un chasseur tire derrière une haie : deux fillettes touchées par des plombs. Lors de sa présentation devant les gendarmes, le chasseur mettra en avant une "erreur de jugement". Cet homme âgé de 51 ans pensait être suffisamment loin de la haie de cyprès. A la société de chasse de Caderousse, on déclare : "On connaît tous, les consignes, il est interdit de tirer à 100 mètres d'une maison et à 50 mètres d'une route".
  7. Dimanche 27 septembre. Les week-ends sont porteurs semble-t-il. Epeugney, c'est dans le Doubs. Un sexagénaire a été hospitalisé suite à un accident de chasse. Il était en forêt avec son chien (promeneur, chasseur, l'article n'est pas clair). Il a eu le dos "truffé" de plomb. Le canard dit "par un autre chasseur". Une enquête est en cours.
  8. Dimanche 27 septembre. Uchacq-et-Parentis : Trois ans de retrait de permis pour le chasseur « maladroit » Le chasseur a également été condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir blessé un collègue. « Que pensez-vous de ce que vous avez infligé à la victime ? », continue le président. « Ben, je trouve ça dommage », balbutie le chasseur.
  9. Même jour à Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines) : Un chasseur blessé à la joue par des plombs. Le tireur visait un faisan, parait-il.
  10. Mercredi 30 septembre. Accident de chasse à Ressons-sur Matz, chemin de Laneuville (Oise) : un chasseur à l'arc glisse sur un talus et déséquilibré, chute. Il s'empale sur sa flèche à hauteur de la cuisse.

Accidents de chasse en août 2009 : un mois sans accident mortel 

  1. Dimanche 9 août, Baie de Veys, pointe des Brévands (Manche) : Une explosion de gaz détruit complètement une gabion (cabane enterrée). Quatre chasseurs, âgés de 24 à 29 ans, ont été brûlés dans l'incendie, dont deux grièvement.
  2. Lundi 17 août 2009, accident de chasse à La Harazée (Vienne-le-Château dans la Marne), un site de guerre 14-18 en pays d'Argonne) : Lors d'une battue, un chasseur blessé par un sanglier. Le journal L'Union précise "Sans doute mécontent d'être la cible des chasseurs, l'animal a alors chargé l'un d'entre eux (...) le blessant sérieusement au niveau de la jambe occasionnant une importante perte de sang. (...) La victime, dont le pronostic vital n'est pas engagé a été conduit à Sainte-Ménehould." Pas de nouvelle du poilu.
  3. Dimanche 23 août, accident de chasse lors d'une battue aux sangliers aux confins des trois communes de Lherm, Saint Clar et Labastidette (Haute-Garonne) : "Un vététiste pris pour un cochon se fait tirer dessus" titre la DDM. Vincent Pedros, un père de famille âgé de 50 ans qui faisait une ballade en VTT avec son jeune fils de 13 ans est passé par la petite porte : « La balle tirée à environ 40 mètres est entrée par-devant et est ressortie à l'arrière du bras. Dix centimètres plus haut ou plus bas et il était atteint à la tête ou au cœur. » D'après l'épouse de la victime, la battue n'était pas signalée sur la commune de Labastidette. Le jeune tireur âgé de 17 ans a été remis à sa famille après avoir été entendu par les gendarmes.

Lire

Suites

  • Le chevreuil avait été visé : la troisième balle a atteint un chasseur à Saint-Georges-d’Aunay, près de Vire, le 2 novembre 2006. Le 5 août dernier, le tribunal correctionnel de Caen s’était penché sur cet accident de chasse. Le tireur, un garde-chasse de 66 ans, a été condamné à 1000€ d’amende. Les dommages et intérêts s’élèvent à quelque 100000€. L’organisateur de la chasse, poursuivi pour mise en danger d’autrui par violation d’une obligation réglementaire de sécurité et de prudence, a lui été relaxé.
  • La cour d’appel de Toulouse vient de confirmer la condamnation d'un responsable d'une meute de chiens d'une chasse au cerf dans le Tarn. La mise à mort avait eu lieu dans le cuisine d'un particulier alors que les enfants et le propriétaire étaient sur place. En novembre 2007, la chasse de Jérôme Lagarrigue se terminait dans la cuisine d'un particulier. Comme l'avait déjà prononcé en juillet 2008 le tribunal de grande instance de Gaillac, la cour d'appel de Toulouse vient de confirmer sa condamnation à 1.000 euros d'amende pour la contravention de "chasse sur terrain d'autrui".
  • Suite d'un accident de chasse : La nuit tombe sur Aix-lez-Orchies. Il est environ 17h30 ce 6 décembre 2008 lorsque L. D. (Non, pas lui? ) 34 ans, croit voir un rat au sommet d'un hutteau prochede la hutte de chasse où il guette le gibier. «J'ai vu quelque chose bouger, j'ai mis en joue et j'ai tiré. J'ai pas pensé» Ce n'était pas un rat mais le sommet du crânede l'un des deux enfants qui l'accompagnaient. Aussitôt, L. D. et un autre adulte mènent le jeune garçon à l'hôpital. La blessure n'est pas grave mais la victime est considérablement choquée. «Cet accidentde chasse est plus bête que méchant», souligne l'avocat de la partie civile. D'autant que les règles de base de la chasse interdisent de tirer en direction de tout poste d'observation. L. D. s'en tire avec six mois de prison avec sursis et se voit retirer son permis de chasse pour deux ans.
  • Huit mois avec sursis - Saint-Épain (Indre et Loire)
 
Le tribunal correctionnel a rendu son délibéré dans une affaire d'accident de chasse qui avait été examinée lors de l'audience du 9 novembre. 
Marcel Moreau, 62 ans, avait, en effet, dû s'expliquer sur l'accident survenu le 28 octobre 2007 alors qu'il chassait avec des amis. Gilles Gaudron, un Bouchardais de 45 ans, avait été mortellement touché à la tête lors de cette chasse. 
Le tribunal a condamné Marcel Moreau à huit mois de prison avec sursis et a ordonné le retrait de son permis de chasser pour une durée de cinq ans.
  • C'est une famille en colère qui est sortie hier après-midi du tribunal de Boulogne-sur-Mer. Un an jour pour jour après la mort de Roland Briez, le 4 février 2009, lors d'une partie de chasse dans la forêt domaniale de Boulogne, elle venait d'apprendre, après lecture du délibéré par le président du tribunal, qu' Alexandre Berquez, l'auteur du coup de feu mortel qui a coûté la vie à leur mari, leur père ou leur grand-père, n'était condamné qu'à huit mois de prison avec sursis, assorti d'un retrait de son permis de chasse pour une durée de 18 mois. «Je ne suis pas d'accord avec cette peine. Aujourd'hui, il a le beau rôle, il a tué quelqu'un et dans six mois, c'est-à-dire à l'ouverture de la prochaine saison, il pourra de nouveau chasser. C'est scandaleux
  • L'association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a remis, le 12 février 2010 une pétition de plus de 250.000 signatures pour l'interdiction de la chasse le dimanche au ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo. Le président de l'association, Pierre Athanaze, ainsi qu' Allain Bougrain Dubourg (président de la ligue de protection des oiseaux) ont été reçus par le ministre.
Commentaires