Les chasseurs sont venus de Seine et Oise

Seine-et-Oise, le département fantôme qui gonfle les statistiques

Foix. Chasse : «C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase» titre La Dépêche. Entre 5000 et 7000 manifestants selon l'AFP, entre 7000 et 10 000 manifestants selon La Dépêche du Midi toujours prompte à compter les anti-ours.

D'après le désormais très médiatique président Jean-Luc Fernandez, «des délégations sont attendues de différents coins de France (Alpes , Seine -et-Oise, Pays basque ...)en plus d'une douzaine de bus des départements voisins, sans compter le soutien des acteurs du monde rural (FNSEA, forestiers, éleveurs , pêcheurs.» "C'est énorme pour un petit département comme le nôtre", souligne Jean-Luc Fernandes, "en fait cette affaire c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase." La Seine-et-Oise est le département qui fait déborder les statistiques.

Euh ? Le département de Seine-et Oise, c’est où ça ? Voilà peut-être le secret de cette manifestation, l’origine de la différence entre les statistiques des manifestants et celles de la Police. Retirez les éleveurs qui n’en ont rien à faire de la chasse et qui sont là uniquement pour taper sur l’ours, les ultra-pastoraux de l’ASPAP pour les mêmes raisons, les forestiers, les syndicalistes agricoles, les pêcheurs (oui, des pêcheurs!) Il reste sans doute des chasseurs, mais combien ? 2500, 3500 ?

Il y a 95.000 chasseurs en Midi-Pyrénées, 1.400.000 en France. Cette manifestation représente-t-elle autre chose que le rassemblement le plus conservateur des «extrême-chasse» et des anti-ours ? Les chasseurs sont-ils tous pour la disparition du grand tétras, de l'ours et du lagopède ? J'en doute. mais pour les "chefs" et ceux qui font du bruit, on peut les chasser jusqu'à la fin, réguler jusqu'à l'éradication. Poursuivre la tradition.

La chasse est ouverte pendant 4 mois en Espagne, 4,5 mois en Allemagne, 5 mois en Italie et au Royaume-Uni. La France fait bien plus fort puisque les chasseurs sont de sortie pendant 7,5 mois en France. Entre 30 et 37 espèces sont chassées dans ces différents pays. En France, 91 espèces sont chassées; 2,5 fois plus.

Un jugement pour protéger le grand tétras, le lagopède et l'ours, une espèce protégée - faut-il le rappeller - amène, les pêcheurs, les forestiers et les syndicalistes agricoles dans les rues derrière leurs politiciens cynégécrates. N'est ce pas révélateur que la vraie raison de cette manifestation est le régionalisme anti-écologie, la chasse à l'ours et l'opposition à toute forme de restriction de ce "sport", qui ne sera jamais olympique ?

"On sait pour qui la ruralité ne doit plus voter", a lancé Jean-Luc Fernandez, sans citer les écologistes, souvent qualifiés par les manifestants d'"écolos intégristes" ou d'"illuminés". Mais le monde de l'élevage, de l'agriculture et des chasseurs n'a jamais voté écologiste; ils votent à droite pour l'UMP, à droite de la droite pour "Chasse Pêche Nature et traditions" ou à gauche pour le PS. Pour des partis qui sont pour "la croissance" ou "le progrès". Les écologistes ne se situent pas sur un axe gauche-droite, mais sur un axe nature, avec le respect d'un côté et l'exploitation de l'autre.

«Nous sommes dans un combat à la vie, à la mort. L'écologie extrémiste ne gagnera pas la guerre des territoires. Les Pyrénées ne seront jamais cette frontière sauvage qui n'a jamais existé» a déclaré le maire de Saint-Lary et président de l'ASPAP, Gérard Dubuc. L'instinct et le vocabulaire guerrier du politique ? Les exterminateurs étaient de sortie : «Pour l'ours, je n'ai qu'une envie : que la régulation se fasse et qu'on arrive au point zéro». Réguler, réguler les espèces protégées. Ces chasseurs là étaient des extrémistes. Pendant ce temps, les ours étaient aux châtaignes et la chasse faisait son premier mort de la saison 2009-2010, en Corse. Il y en aura d'autres. "La chasse est la plus sûre des activités sportives de plein air" déclare le webmaster d'un forum de chasseurs. La preuve en est faite, une fois de plus.

Pour la prochaine manif des chasseurs, il faudra prévoir de nouvelles délégations pour gonfler le nombre des manifestants. Recrutez les dans les Alpes-de-Haute-Ariège, en Maine-et-Somme, dans les Côtes de la Marne,  le Lot-et-Creuse. le peuple tout entier sera derrière les chasseurs. 15.000 personnes vous aurez alors. Votent-ils aussi dans ces départements ?
Commentaires