La situation des ours en Europe, par pays

Entretien avec Jean-Paul Mercier, l’auteur de « L’Europe des Ours ». La Buvette a réalisé une série d'entretiens et lui a posé quelques questions d’actualité sur la population d’ours dans les Pyrénées et en Europe.

Jean-Paul Mercier, pourquoi avoir réalisé cet état des lieux sur l'ours brun en Europe?

Jean-Paul MERCIER, auteur de L'Europe des OursJean-Paul Mercier : En 1999, sous l’égide du Conseil de l’Europe, l’Union Mondiale pour la Nature (IUCN) diffuse une enquête qui fait le point sur les populations d’ours d’une vingtaine de pays d’Europe. A partir de ce travail, l’année suivante, la Convention de Berne présente un Plan d’action européen qui développe la situation dans chaque pays et les actions à engager. Depuis cette époque, la guerre a frappé l’ex-Yougoslavie, certains régimes politiques ont changé, l’opinion publique a évolué et imposé souvent des législations plus protectrices.

Il m’a paru opportun de reprendre le cadre de ces deux documents pour appréhender les évolutions de ces populations dix ans plus tard et en dresser un nouvel état des lieux. C’est l’ambition de «l’Europe des ours». 

Pour vous le présenter de matière plus synthétique, j’ai établi un tableau comparatif des situations pays par pays. Les populations d’ours européennes peuvent être classées de multiples façons. Sur ce tableau figurent seuls les effectifs, tendances, organismes responsables, quota de tir lorsqu’ils existent et les opérations de transfert qui ont pu être pratiquées. On aurait pu y ajouter d’autres infos comme la perception de l’animal par la population, l’état de la recherche, les spécificités des ours de ces pays ou quelques histoires d’ours atypiques. Vous trouverez les réponses à ces questions dans «l’Europe des ours».

Situation des ours par pays

Cliquez sur les images pour les agrandir

La situation des ours dans les pays d'europe de l'ouest

La situation des ours dans les Balkans
La situation des ours dans les Carpates
La situation des ours dans les pays du nord de l'Europe
La situation des ours en Russie
La situation de l'ours semble très différente à l'Est et à l'Ouest de l'Europe.
Jean-Paul Mercier : En fait, ce rapide tour d’horizon révèle une forte disparité entre les pays d’Europe de l’Est et d'Europe centrale et les quelques lambeaux qui subsistent à l’Ouest. Les effectifs globaux sont en expansion assez soutenue et pourtant certaines populations ursines comme celles des Pyrénées, d’Italie, d’Autriche, d’Albanie ou du Belarus restent très menacées ou même au bord de l’extinction.

Chaque pays a sa propre histoire et ses propres atouts en la matière. Néanmoins, il faut savoir que, si les responsables de la plupart des pays d’Europe centrale, orientale et nordique avaient laissé décliner les effectifs d’ours de leurs territoires dans les années 1950/60, lorsqu’ils étaient au plus bas, sous le prétexte qu’il survivaient en grand nombre en Russie, l’espèce aurait pratiquement disparu des Balkans, des Carpates ou de Scandinavie vers la fin du XXe siècle.

Quelle meilleure réponse apporter à ceux pour qui l’abandon des derniers noyaux d’Europe occidentale n’aurait guère d’importance, puisque d’importantes populations subsistent ailleurs en Europe ?

Voir tous les entretiens avec Jean-Paul-Mercier.

Commentaires