Rapaces nécrophages : assouplissement de l'équarrissage naturel

l’Union Européenne vient d’assouplir les procédures en matière d’équarrissage naturel*.  La LPO et la Mission Rapaces se réjouissent de cet assouplissement car pour elles, « Grâce à ce règlement, l’importance des nécrophages, en tant qu’équarisseurs naturels, est désormais reconnue. »

Désormais les autorités européennes autorisent :

  • à poursuivre le ravitaillement des placettes de nourrissage à partir de cadavres et matériels à risque spécifiés (EST-ESB) pour les espèces d’oiseaux nécrophages menacées d’extinction ou protégées, et pour d’autres espèces vivant dans leur habitat naturel, afin d’encourager la biodiversité. Il est désormais permis à certaines espèces carnivores d’accéder à ce type de soutien alimentaire.
  • à ne pas systématiquement acheminer les cadavres vers des placettes d’alimentation, s’il y a lieu en l’absence de collecte préalable des animaux morts, des animaux sauvages visés à l’annexe VI, chapitre II, section 2, point 1 a), sous réserve des conditions fixées à l’annexe VI, chapitre II, section 3.

Les espèces de rapaces, qui peuvent bénéficier de ces avancées, sont les suivantes :

  • Le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus),
  • le Vautour moine (Aegypius monachus),
  • le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus),
  • le Vautour fauve (Gyps fulvus),
  • le Milan noir (Milvus migrans),
  • le Milan royal (Milvus milvus),
  • l’Aigle royal (Aquila chrysaetos),
  • le Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla).

Extraits

(16) Le règlement (CE) n o 1069/2009 autorise l’utilisation de certaines matières de catégorie 1 pour l’alimentation d’espèces d’oiseaux nécrophages menacées d’extinction ou protégées et d’autres espèces vivant dans leur habitat naturel, afin d’encourager la biodiversité. Il convient d’autoriser ce régime alimentaire pour certaines espèces carnivores visées dans la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages ( 3 ) et pour certaines espèces d’oiseaux de proie visées dans la directive 2009/147/CE du Parlement européen et du Conseil du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages ( 4 ), afin de tenir compte des habitudes alimentaires naturelles de ces espèces.

Article 14
Alimentation des animaux de certaines espèces à l’intérieur et à l’extérieur de placettes de nourrissage
1. L’autorité compétente peut autoriser l’utilisation des matières de catégorie 1 consistant en cadavres entiers ou parties d’animaux morts contenant des matériels à risque spécifiés pour:
a) l’alimentation, dans des placettes de nourrissage, d’espèces d’oiseaux nécrophages menacées d’extinction ou protégées et d’autres espèces vivant dans leur habitat naturel, afin d’encourager la biodiversité, sous réserve des conditions énoncées à l’annexe VI, chapitre II, section 2;

Section 6
Contrôles officiels relatifs à l’utilisation de matières de catégorie 1 pour l’alimentation d’oiseaux nécrophages : L’autorité compétente doit surveiller l’état de santé des animaux d’élevage dans la région où des matières de catégorie 1 sont utilisées pour l’alimentation d’oiseaux nécrophages et procéder à une surveillance appropriée des EST au moyen d’échantillonnages et d’examens de laboratoire réguliers.
Certains de ces échantillons doivent être prélevés sur des animaux présentant des symptômes neurologiques et sur des animaux reproducteurs plus âgés.

* (Règlement n° 142/2011 de la commission européenne du 25 février 2011)

Commentaires