Mercantour : un troisième loup muni d'un collier GPS

Repéré par hélicoptère et anesthésisé, l’animal équipé du mouchard permettra d’établir une carte de ses déplacements et ses « menus » favoris.

Un troisième loup a été capturé hier matin en Haute-Tinée, afin d’être équipé d’un collier GPS destiné à suivre ses déplacements et à mieux cerner ses goûts alimentaires.

 Comme la fois précédente, l’animal a été repéré par hélicoptère avant d’être atteint d’une fléchette anesthésiante tirée par un passager de l’appareil. Rompu dans son pays d’origine, la Suède, à ce genre de traque, l’équipage a d’abord ciblé un mâle. 

Faute de l’atteindre sur la commune de Saint-Dalmas-le-Selvage, il s’est rabattu sur la femelle. Âgée d’environ deux ans et pesant trente kilos, celle-ci a recouvré ultérieurement la liberté.

Déterminer les proies du prédateur 

Le collier émetteur GPS fixé à son cou va donc permettre de déterminer les lieux où elle stationne quelque temps pour dévorer ses proies, afin de s’y rendre au plus vite pour déterminer l’espèce attaquée. Le but étant de mieux déterminer l’impact du prédateur sur les ongulés de montagne.

Dans le cadre de cette étude scientifique, associant le CNRS au parc du Mercantour et à la Fédération départementale de la chasse, deux loups avaient déjà été pourvus de GPS. Le premier, en juillet 2009, a rapidement perdu son collier. Quant au second, en avril 2010, il a été retrouvé mort quelques mois plus tard, tué par une chute de pierres.

Souhaitant équiper d’autres Canis lupus, le Mercantour va poursuivre la campagne. Mais l’équipage ayant regagné la Suède, au terme hier du dernier jour de sa mission, les piégeages à venir ne pourront intervenir qu’au sol, à l’aide de lacets. Trois nouvelles autorisations de capture, valables jusqu’en 2012, viennent ainsi d’être sollicitées par le parc auprès du ministère de l’Écologie.

Source : Nice-Matin

Commentaires