Le dossier du Capi chez le procureur

Michel Naudy
Michel Naudy

L'audit au vitriol de l'ancien trésorier du Club Ariège Pyrénées investissements (Capi), qui était en charge de la promotion de notre département auprès des investisseurs parisiens et étrangers, est désormais sur le bureau du procureur de la République, à Foix, Olivier Caracotch.

Le magistrat s'est vu adresser ce dossier par le journaliste Michel Naudy et par un fonctionnaire du conseil général, en conflit avec son ancienne hiérarchie, Christian Saiseau. Ces deux hommes entendent alerter la justice sur le fonctionnement du Capi et sur l'utilisation des subventions attribuées par le conseil général.

A la suite de cette alerte, début décembre, de nouveaux documents ont été envoyés au magistrat, dans les semaines qui ont suivi. Olivier Caracotch, procureur de la République, confirme bien avoir été saisi du dossier du Capi. Il n'entend pas, cependant, lancer d'investigations sur le champ. Il a demandé à «un service spécialisé», de lui fournir des éléments précis, afin de vérifier s'il y a bien lieu d'effectuer des investigations. En clair, pour vérifier l'opportunité d'une enquête préliminaire.

Reste que cette requête intervient alors que le Capi va tout prochainement disparaître. Sa dissolution a été récemment annoncée par son président, Alain Juillet. De son côté, le conseil général veut mettre en place d'autres moyens pour assurer la promotion de l'Ariège à Paris.

Rappelons que cette tourmente a démarré avec un audit déclenché par l'ancien président du Capi, Jean-Claude Frankel, et confié au trésorier de l'époque, Michel Bégon, qui s'est clairement interrogé sur l'utilisation des subventions perçues par cette association, durant les années 2009 à 2011.

Source : DDM

Commentaires