L'assurance prédation : une histoire ancienne

Le maitre de grosses forges de Rânes était un chef d’entreprise moderne : il se devait de veiller à tout ce qui était nécessaire au bon fonctionnement de ses installations. 

Rânes et Champsecret sont des communes situées dans le département de l'Orne (Basse-Normandie).

L'assurance prédation, une histoire ancienne
Un charroi de la forge de Rânes

 Le secours mutuel se met en place

"Le dix huit iesme jour de Décembre l’an mil sep cent vingt six pardevant nous notaire souzigné le dix huit décembre audit an,

Ont comparu devant nous en personne chacuns de Simeon Bonhomme*, François Fourré dit dembas, Jullien Maunoury, Pierre Louvel*, Allexandre Jardin, Pierre Barré, Toussaint Esnault, Jullien Ruault, Nicolas Baissin* François Roux*, Simeon Bigeon, Christophe Baloche, Jean Guibbe, Guillaume Bigeon, Pierre Baratte*

Tous de la paroisse de Champsegrey, voiturier à la grosse forge de Champsegray, tous lesquels sont convenus et ont fait accord ensemble, qu’en cas que le malheur arrive à un d’iceux, que le loup abbatte un de leur chevaux, ils s’obligent tous solliderement, chacun et un seul et pour le tout qu’â celuy a qui le malheur tombera, luy payer chacun vingt cinq sols, le tout faisant dix huit livres quinze sols par cheval que le loup abbatera, et ce pendant le temp et terme qu’ils seront voituriers à ladite forge, et est stipulé que celuy a qui ce malheur arrivera sera tenu d’avertir ses autres associés, et en ces termes lesdits susnommés sont demeurés à content et consentent que le présent soit executoire toutes fois et quantes en cas de besoin, et ainsy d’acord passé et consenty, apres lecture faite et presence de Charles François* Letourneur sieur de moulin plain, et François Chauvin* sieur de la baissinière dudit Champsegray, tesmoins glose le tout faisant dix huit livres quinze sols."

Assurance_loup

Source : Extrait d'un registre de la commune de Champsecret (Orne, Normandie) daté de la période 1716-1735 (1)

(1) Cote : AD61 4E132/14
(*) signent, les autres font une marque
Source : Dozeville

Commentaires