OURS : Le FIEP interpelle Philippe Martin

Communiqué du FIEP Groupe Ours Pyrénées

Suite aux récentes déclarations dans la presse (Pyrénées presse 29/11/2013) et à l’occasion de son déplacement en Béarn, le FIEP (Fonds d'Intervention Eco-Pastoral) Groupe Ours Pyrénées interpelle Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie, pour savoir très concrètement ce qu’il a l’intention de faire pour conserver l’ours en Béarn, vu qu’il déclare qu’il veut assurer sa conservation.

Le FIEP s’inscrit en faux par rapport à l’affirmation de Philippe Martin indiquant « qu’il n’y a pas de menace d’extinction à court terme ».

Logo-fiepEn Béarn, la situation est connue de tous, il ne reste plus que deux ours mâles. Si cela n’est pas une menace d’extinction que faut-il de plus ?

Nous avons passé depuis longtemps le stade de la réflexion sur l’avenir de l’ours. Si l’ours venait à disparaitre des Pyrénées occidentales cela équivaut à perdre la moitié de l’aire de répartition pyrénéenne. Ce qui vaut par ailleurs à la France, l’ouverture d’une procédure d’infraction par la Commission Européenne le 30 novembre 2012, du fait de l’état défavorable de conservation de l’ours brun dans les Pyrénées.

Le FIEP rappelle que la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité comprend dans son volet ours le remplacement des individus morts accidentellement.

Que compte faire le Ministre de l’Ecologie pour remplacer les deux femelles tuées de la main de l’homme en Béarn ? (Claude en 1994 et Cannelle en 2004)

Le FIEP tient à souligner que dans l’ensemble la cohabitation entre l’ours et le pastoralisme se passe bien en Béarn avec très peu de dommages (4 brebis durant la saison 2013).

C’est là que la plupart des mesures favorisant la cohabitation voir la valorisation ont été créées et fonctionnent depuis plusieurs décennies.

Le FIEP attend donc des réponses concrètes à ces questions qui font suite à sa demande de renforcement envoyée en août dernier au Président de la République et au Ministre de l’Ecologie. Cette demande est restée sans réponse à ce jour. 

Il faut sauver l’ours brun de l’extinction en Béarn !

Commentaires