Congrès de la FNSEA : Xavier Beulin est allé trop loin

Le 27 mars, en clôture du congrès de la FNSEA à Biarritz, Xavier Beulin a tenu un discours d’arrière-garde d’une rare ampleur : charges anti-loup, attaques contre contrôleurs de l’ONEMA , et contre la réglementation environnementale, remise en cause des objectifs de réduction des usages de pesticides, refus d’une réorientation de la politique agricole vers l’agroécologie et l’agriculture biologique….

Réaction de FNE

Préserver les ressources naturelles : un devoir de l’agriculture



FNE rappelle que la richesse biologique des sols, la qualité des eaux, la biodiversité sont des biens communs que tous les acteurs économiques se doivent de respecter. 



La contribution de l’agriculture à la dégradation des ressources en eau, à la pollution de l’air, à la diminution de la fertilité des sols, à la perte de biodiversité, est malheureusement établie. La France est à la veille d’une condamnation européenne pour non respect de la Directive « nitrates ». Un grand nombre de captages d’eau potable sont fermés en raison de pollutions par des nitrates et pesticides d’origine agricole. Comment fermer les yeux sur la nécessité évidente d’un changement de modèle agricole ? 



Pour FNE, en tenant un discours de déni face à ces enjeux, le Président de la FNSEA prend le grave risque de creuser encore plus le fossé qui existe entre l’agriculture et la société, de plus en plus sensible et impactée par ces pollutions.



Congres-fnseaOpposer production et environnement : un réflexe du XXème siècle



Il est aujourd’hui clairement démontré que la préservation de l’environnement, loin d’être seulement nécessaire en tant que telle, l’est aussi dans l’intérêt de l’agriculture. 

Marie-Catherine Schulz-Vannaxay, chargée de mission agriculture, explique : « Opposer production alimentaire et environnement n’a pas de sens. La biodiversité peut être une alliée de la production agricole. Le meilleur exemple est le rôle des insectes auxiliaires qui, en se nourrissant des ravageurs des plantes cultivées, aident à préserver les rendements tout en se passant de pesticides. »



Concilier agriculture et environnement : des exemples existent



FNE rappelle qu’il existe aujourd’hui de nombreux élevages en harmonie avec leur milieu, des systèmes de cultures qui sont productifs tout en utilisant peu d’intrants, des exploitations agricoles qui sont compétitives d’un point de vue économique et environnemental. 



Jean-Claude Bévillard, vice-président de FNE en charge des questions agricoles, conclut : « Continuer à nourrir la population en préservant les ressources naturelles : elle est là, la vraie compétitivité. Elle est là, la vraie modernité. La FNSEA doit abandonner son discours du passé et prendre enfin le virage du changement de modèle agricole, plus que jamais indispensable. »



1 ONEMA : Office national de l’eau et des milieux aquatiques

Source : FNE

Commentaires