Combien de loups en France en 2014?

Combien de loups en France en 2014?  Voilà bien une question qui intéresse beaucoup de monde et sur laquelle les discussions semblent interminables, alors que son intérêt réel reste limité puisqu'il ne s'agit que de l'estimation d'un nombre. 

Combien de loups en France en 2014?
Combien de loups en France en 2014?

Voici donc la dernière estimation "officielle" telle que l'ONCFS l'a communiqué aux membres du réseau loup. Dans ce réseau, se trouve des membres de l'ASPP65. Donc 48 heures après la diffusion de cette note, toute la France qui désire déclasser le loup est au courant. Pour les autres...

Note de l'Equipe ONCFS d’animation du Réseau Loup-Lynx à l’attention des correspondants du réseau Loup-Lynx, le 15 Mai 2014.

L’expansion géographique du loup se poursuit :

  • avec un nombre de communes classées en présence régulière qui a progressé de 14% entre fin 2012 et fin 2013
  • la progression sur les communes classées en présence irrégulière étant de 17%.

38 Zones de présence permanente

Le nombre de ZPP est désormais de 38, soit 7 de plus qu’à la fin du suivi hivernal 2012/2013.  Cette augmentation est le fait d’à la fois l’expansion réelle de l’espèce, mais aussi résulte de l’application des nouvelles modalités d’un suivi terrain plus réactif. C’est ainsi que le suivi estival avait déjà permis de détecter 3 (dans les départements 04 et 83) de ces 7 nouvelles ZPP, et 4 autres ont été confirmées à l’issue de cet hiver (une transfrontalière entre le 05 et l’Italie, une dans le département 04, une en limite entre les départements 07 et 48, et une « partagée » entre les départements 88-55-52).

Estimation de l'effectif total : 301 loups

Nombre-de-loup-en-FranceL’EMR1, mesuré sur ces 38 ZPP, est donc logiquement en augmentation par rapport à l’an dernier, ce qui, traduit en estimation par modélisation mathématique, donne un effectif total national estimé à 301, avec un intervalle de « confiance » à 95% allant de 221 à 381.

Cet intervalle de « confiance » correspond au fait que depuis peu l’imprécision liée à l’estimation de l’effectif total est explicitement prise en compte dans le processus de gestion de la présence de l’espèce, sous la forme d’un calcul de risque statistique associé au fait de choisir tel ou tel nombre maximum possible de dérogations (cf. article pages 13 à 15 du Bulletin Loup n°29).

Il nous est donc apparu intéressant de « communiquer » désormais sur cette notion d’imprécision de mesure du nombre de loups, tout comme nous l’avions déjà fait (cf. Bulletin Loup n°29) pour la notion d’incertitude associé e au processus de décision en matière de gestion.

Cet intervalle de confiance ne signifie pas qu’il y a 221 loups en France ou 381 ; c’est bien la valeur moyenne (301) qui est de loin sur le plan statistique la plus probable et donc la plus représentative de la réalité; l’intervalle signifie, si on simplifie fortement le raisonnement, que compte tenu des données de terrain disponibles et du modèle mathématique utilisé, il ya 95 chances sur 100 que la valeur calculée de l’effectif se trouve entre les bornes inférieure (221) et supérieure (381). Plus on considère des valeurs proches des bornes (inférieure ou supérieure), moins on a de « chances statistiques » qu’elles correspondent à la réalité de l’effectif estimé.

Les intertitres sont de La Buvette des Alpages.

(1) L’EMR est le nombre minimum mesuré par pistage hivernal+observations visuelles sur les territoires avec loups sédentarisés. Le 301, c’est la transformation de la valeur de l’EMR en une estimation de l’effectif total.

Lire aussi

Commentaires