Le cadavre d'une louve découvert à Abriès dans les Hautes-Alpes

Loup-route
Photo d'illustration

Un cadavre de louve a été trouvé à la sortie du village d’Abriès dans les Hautes-Alpes le 12 mai 2014. Il s'agit d'une jeune louve, d'une vingtaine de kilos, née dans le courant de l'année 2013. Il a été convoyé au Laboratoire Départemental Vétérinaire des Hautes-Alpes pour autopsie. L’hypothèse de la mort semble être liée à un choc avec un véhicule au cours de la nuit. Une analyse toxicologique est en cours.

Cette information n'a pas filtré dans la presse. Elle est issue du site officiel de l'Etat sur le loup.

Abriès est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle fait partie du parc naturel régional du Queyras et se trouve aux portes de la réserve naturelle de la haute vallée du Guil.

27 juin 2014 : Les analyses réalisées par le laboratoire vétérinaire départemental à Gap, n’ont décelé aucune substance toxicologique.

Cas de mortalité du loup en France, après l'arrêté du 16 mai 2013 qui couvre la période du 15 mai 2013 au 30 juin 2014 (plafond de 22+2 loups éventuels)

  1. 18 juin 2013 - Duranus (Alpes-Maritimes 06), une louve, Tir de prélèvement => Décompté 1er. (Les louveteaux éventuels ne sont pas décomptés).
  2. 19 aout 2013 - Caussol (Alpes-Maritimes 06), un loup mortellement blessé (non retrouvé), Tir de prélèvement => Décompté 2ème.
  3. 21 septembre 2013 - Saint-Etienne-de-Tinée (Alpes-Maritimes 06), un loup mortellement blessé (non retrouvé), Tir de prélèvement => Décompté 3ème.
  4. 22 septembre 2013 - Beuil (Alpes-Maritimes 06), loup, Tir de prélèvement => Décompté 4ème.
  5. 28 septembre 2013 - Montricher-Albanne (Savoie 73), loup, Tir de prélèvement => Décompté 5ème.
  6. 1er décembre 2013 - Camp de Canjuers (Var 83), loup, Tir de prélèvement => Décompté 6ème.
  7. 2 décembre 2013 - Arvieux (05) collision, empoisonnement => Décompté 7ème.
  8. 8 décembre 2013 - Belvédère (Alpes-Maritimes 06), loup, Tir de prélèvement => Décompté 8ème.
  9. 4 janvier 2014 - La Brigue (Alpes-Maritimes 06) collision, empoisonnement => Décompté 9ème.
  10. 5 janvier 2014 - La Crau (Var 83) -> Collision, Pas décompté (analyse toxicologique en cours)
  11. 17 janvier 2014 - Saint-Michel-en-Maurienne (Savoie 73), Collision. Pas décompté (analyse toxicologique en cours)
  12. 31 janvier 2014 - Coole (Marne 51) tir illégal/braconnage => Décompté 10ème.
  13. 23 avril 2014: Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes 06) collision, empoisonnement => Décompté 11ème.
  14. 12 mai 2014 : Abriès (Hautes-Alpes 05) Collision, pas d'empoisonnement.
  15. 15 Mai 2014 - Saint-André (Savoie 73) - loup, Tir de défense => Décompté 12ème.
  • Mort naturelle : 0
  • Collision routière/ferrovière : 2
  • Non décomptés car en attente des résultats toxicologiques : 3
  • Empoisonnement : 3
  • Tir illégal/braconnage : 1
  • Tir de prélèvement (officiel) : 7
  • Tir de défense (officiel) : 1

Total : 15 loups morts
Total décompté actuellement du
plafond
: 12 (en attendant le résultat des analyses toxicologiques)

Merci à DF.

Loups détruits durant une période donnée : L'administration effectue le suivi du nombre de loups détruits sur la période de validité des arrêtés fixant le nombre total maximum de spécimens de loups dont la destruction pourra être autorisée.
Si on prend par exemple l'arrêté du 16 mai 2013 fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2013-2014 : il fixe à 24 le nombre de loups qui peuvent être détruit entre sa date de publication et le 30 juin 2014. Le suivi se fait donc sur la période 16 mai 2013 au 30 juin 2014.

Empoisonnements : S'agissant des cas de mortalité par empoisonnement, ils sont indiqués sur le site officiel du loup. L'ensemble des loups retrouvés morts font l'objet d'une autopsie pour connaître l'état sanitaire du loup et identifier les cause de la mort (vieillesse, maladie, accident, tir illégal, empoisonnement...). Un empoisonnement peut expliquer directement la mort ou peut provoquer une diminution de la vigilance du loup et le prédisposer à un accident dont il n'aurait pas été victime dans un état normal. Dans les 2 cas, le loup retrouvé mort est décompté.

Mortalité accidentelle : Les loups morts, accidentellement (sans preuve d'empoisonnement) ou naturellement, ne sont pas décomptés.

Plafond : Le nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction peut être autorisée est déterminé, entre autre, au regard de l'évolution de la population des années précédentes.

Commentaires