Mise en place de la préfiguration de l'agence de la biodiversité

Ségolène Royal annonce la "mise en place de la préfiguration" de l’agence de la biodiversité.

Qui a envie de réagir à la primeur de cette bonne nouvelle pour tous les moutons de France et de l'outre-mer ? Ours, loups, bouquetins, vautours, zones humides, bocage, forêts, espèces protégées..., cette agence va se construire sur des ruines. Bon courage Annabelle ! Excusez mon manque d'enthousiasme pour cette "mise en place de la préfiguration..." de l'agence de la biodiversité à visage humain ou Mme Royal se déresponsabilise, déresponsabilise les hommes ; le grand responsable semblant être le changement climatique.

Chat échaudé craint l'eau froide1, peuple trompé n’écoute plus rien, il enverra promener les faiseurs de promesses...

Mise en place de la préfiguration de l'agence de la biodiversité
Mise en place de la "préfiguration de l'agence de la biodiversité" à visage humain.

À l'occasion de la réunion du Comité national de la stratégie biodiversité, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, du Développement durable et de l'Energie a présenté le dispositif de préfiguration de l'Agence Française de la Biodiversité qui devrait voir le jour courant 2015.

Le projet de loi relatif à la biodiversité, qui prévoit la création de cette agence nationale de la biodiversité, retient que la France a besoin d'un « outil complet, efficient et facilement identifiable en matière de protection de la biodiversité terrestre et marine, de l'eau et des milieux aquatiques qui soit à la hauteur des enjeux et des engagements européens et internationaux de la France ». À l’instar de l'ADEME ou de l'Agence de l'eau, cette Agence Française de la Biodiversité devra sensibiliser, former et soutenir les différents acteurs impliqués dans la protection de la biodiversité.

Ségolène Royal a également annoncé le parrainage d'Hubert Reeves, astrophysicien mondialement réputé, et dévoilé la composition de l'équipe chargée de définir les missions prioritaires de la future agence. Olivier Laroussine, directeur des Aires marines protégées, Annabelle Jaeger, chargée de la biodiversité à l'Association des régions de France et Gilles Boeuf, président du Museum d'histoire naturelle, travailleront ensemble afin d'en déterminer le fonctionnement, notamment avec les collectivités.

 

  1. Dans ses Lettres philosophiques sur les chats, Moncrif commente ainsi ce proverbe : « Un chat ne peut être dupé qu’une fois en sa vie ; il est armé de défiance, non seulement contre ce qui l’a trompé, mais même contre tout ce qui lui fait naître l’idée de la tromperie. L’eau chaude l’aura outragé ; c’en est assez, il craindra même la froide, et n’aura jamais que très peu de commerce avec elle. » Peuple trompé n’écoute plus rien – il enverra promener les faiseurs de promesses, même s’ils sont sincères.
Commentaires