Vautours: Stratégie du "changement" de comportement et conflit d'intérêts

Vautours : Tout a commencé chez Christian Derramond...

 

"Sur toute la brebis, sur le dos, il y avait des traces de serres qui se sont faites ante mortem, avec beaucoup de coups sur la nuque"
Dr Jean-Pierre Alzieu : "Sur toute la brebis, sur le dos,
il y avait des traces de serres
qui se sont faites ante mortem,
avec beaucoup de coups sur la nuque"
(image Francetvinfo)

Dans son expertise du 7 et 8 juin 2014, réalisée sur l'exploitation de Christian Derramond, éleveur à Saint-Félix-de-Rieutort (Ariège), le Dr Jean-Pierre Alzieu, Directeur du Laboratoire Vétérinaire Départemental de l'Ariège écrit:

Je précise avoir agi en toute transparence, sans contrainte aucune et n’avoir relevé en la matière aucun conflit d’intérêts.” 

Cette enquête de la Buvette des Alpages, réalisée par Baudouin de Menten et Marc Laffont va s'efforcer de démonter qu'il y a bien conflit d'intérêts et que le Dr Alzieu n'est pas plus doué pour détecter les conflits d'intérêts qu'il n'est ornithologue, et que la "preuve" du "changement de comportement des vautours" prétendument apportée par le Dr Alzieu est entièrement sans valeur.

Or, c'est cette "preuve scientifique" qui est à l'origine du décret de Madame Nathalie Marthien, Préfète de l'Ariège, autorisant l'effarouchement des vautours. Décret signé "dans l'objectif d'apaiser les tensions exacerbées chez les éleveurs (...) de crainte qu'apparaissent des troubles à l'ordre public et des dégâts supplémentaires dans les troupeaux. (...) Il s'agit de mettre en oeuvre un premier dispositif visant à apaiser le contexte politique très sensible"1.

Lors de la récente formation à l'effarouchement des vautours organisée par la Fédération des Chasseurs de l'Ariège, Jean Guichou, Directeur de la FDC09 a déclaré :

«Il ne faudrait pas que le CEA ou la LPO introduisent une action au tribunal administratif de Bordeaux pour casser cet arrêté préfectoral comme ils ont l’habitude de le faire. 800 couples nicheurs dans les Pyrénées, 2000 en Europe quel est l’objectif, jusqu’où ira la protection de cet oiseau?

Cette mesure d’effarouchement est une bonne mesure, mais sera-t-elle suffisante? Le vautour est un animal intelligent. Le problème des agriculteurs ne vient pas de bien loin, il vient de Bugarach, une placette de nourrissage permettant de favoriser les échanges des populations entre les Pyrénées et le Massif central !»

Samuel Boujut, le sous-préfet des Pyrénées-Atlantiques à Oloron : "Affirmer que les vautours sont devenus des prédateurs est une contre-vérité scientifique2".

Le responsable d'une mission gouvernementale venue en Ariège en juin, l'Inspecteur Général de Santé Publique Vétérinaire Éric Fouquet, avait rappelé les "positions scientifiques communément admises", (jusqu'à cette expertise du Dr Alzieu, qui est le premier et le seul à prétendre le contraîre) :

  • « Le vautour fauve n'attaque les bêtes vivantes que si elles sont en situation de faiblesse, parce qu'elles sont malades ou en train de mettre bas, c'est-à-dire malades ou en train de mettre bas2 ».
  • «Les scientifiques sont formels. Les vautours ne sont pas des prédateurs. Ils ne sont pas “équipés” pour tuer un animal qui ne serait pas affaibli ou malade3».
  • En ce qui concerne l'expertise de cette brebis dépecée par des vautours à Saint-Félix-de-Rieutord, chez Christian Derramond : «Le docteur Alzieu est persuadé qu'il s'agissait d'une bête saine. Je ne peux pas me prononcer sur son expertise. Il faudrait qu'elle soit validée par un collège scientifique, au plan national3».

Cette enquête a pour objectif de rétablir la vérité, de faire manger son châpeau à Jean Guichou et de laver le casier judiciare des vautours. Pour le reste, les associations pourront se saisir des révélations de cette enquête pour en faire ce que bon leur semble.

Deux nouvelles notes chaque jour à partir du 13 octobre 2014, pour ne pas vous noyer...

Enquête sur les vautours : Stratégie du "changement" de comportement et conflit d'intérêts

  1. - Enquête sur les vautours: la stratégie "changement" de comportement et conflit d'intérêts
  2. - Contexte : Vautours, la recherche du scoop
  3. - Le procès de Christian Derramond
  4. - Requiem pour les vautours
  5. - L'expertise du Dr Alzieu
  6. - La Semaine Vétérinaire se penche sur les vautours
  7. - Un vétérinaire controversé qui fait réagir ses pairs
  8. - 12 vétérinaires désirent rétablir la verité sur les vautours
  9. - L'inauguration de la salle de nécropsie du labo de la FDC09
  10. - Alzieu, les chasseurs et les vautours
  11. - Alzieu-Derramond: le conflit d’intérêts
  12. - Rapport de la mission d'expertise relative à l'impact du Vautour fauve sur les activités d'élevage
  13. - Christian Derramond condamné: 3.600 euros: le prix d'un vautour fauve

La page "Menu vautours" de la Buvette des Alpages.

Remerciements

Les auteurs de cette enquête remercient chaleureusement toutes les personnes (que nous n'allons pas citer ici), qui nous ont aidé d'une manière ou d'une autre, et pour certains sans compter leur temps si précieux, pour nous conseiller, nous fournir des documents ou des autorisations de reproduction, des avis et leurs expertises. Sans eux, ils nous aurait été impossible de mener cette enquête à bien.

Pour nous tout est parti du procès de l'éleveur qui a abattu un vautour, le geste de trop. On a eu envie de tirer les ficelles...

Baudouin de Menten
Marc Laffont

Autres dossiers, études ou enquêtes

 Notes

  1. Lettre de la DREAL Midi-Pyrénées à Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, 18 juillet 2014.
  2. www.sudouest.fr/2014/08/06/l-etat-autorise-les-tirs-d-effarouchement-des-vautours-en-ariege-1634970-4344.php
  3. www.ladepeche.fr/article/2014/06/20/1904154-des-mesures-pour-effrayer-les-vautours.html

 

oOo

Retour à la page Menu de l'enquête
Vautours: Stratégie du "changement" de comportement et conflit d'intérêts

Commentaires