Indemnisation des dégâts de loups: la Suisse donne l'exemple

Le taux d’iode serait-il supérieur dans les Alpes en Suisse que de l'autre côté de la frontière française ? Ce communiqué du Service des forêts et de la faune du canton de Fribourg le laisse penser : les indemnités pour des attaques de loup ne seront versées, dès 2015, que si les mesures de protection sont appliquées correctement pour l'ensemble des troupeaux situés dans le périmètre de prévention.

Le nombre de moutons tués en 2014 a augmenté, passant à 37 animaux contre 23 en 2013. Ce nombre reste toutefois plus bas que celui de 2011 (63 moutons) et 2012 (55 moutons). Toutes les attaques ont eu lieu dans le périmètre de prévention défini dans le Concept loup du canton de Fribourg. Au total 17 chiens de protection de troupeaux ont été utilisés sur 8 alpages du canton.

Les membres du groupe de coordination loup Fribourg se sont rencontrés le 26 novembre dernier afin de faire le point sur l'estivage 2014 et organiser l'estivage 2015. Les différents milieux concernés par l'apparition du prédateur dans notre canton sont représentés dans ce groupe, à savoir les organisations d'élevages et d'alpages, les organisations de protection de la nature, les chasseurs, AGRIDEA ainsi que les administrations fédérale et cantonale.

Le dernier indice de présence de la louve F05, présente dans les Préalpes fribourgeoises depuis 2009, date de novembre 2013. Le seul loup actuellement identifié dans le canton est une louve (F13) repérée pour la première fois dans les Préalpes en mai 2014. Entre les mois de mai et d'octobre, elle a tué 36 moutons sur quatre alpages différents et un mouton sur une surface agricole utile (SAU). Ceci représente moins de 0,5% des moutons estivés en 2014 (8014 animaux estivés entre ovins et caprin).

17 moutons ont toutefois été tués la première semaine d'octobre sur le seul alpage des Préalpes ayant encore des moutons à cette date.

Cretins des alpes
Cet estivage n'était pas protégé durant toute la saison. Afin d'éviter ce genre de situation et d'inciter les bergers à protéger efficacement leurs troupeaux, les services de l'Etat concernés ont décidé que les indemnités pour des attaques de loup survenues après le 30 septembre ne seront versées, dès 2015, que si les mesures de protection sont appliquées correctement pour l'ensemble des troupeaux situés dans le périmètre de prévention.


L'utilisation de chiens de protection des troupeaux donne du travail supplémentaire aux bergers mais permet, en parallèle, de réduire les pertes dues au loup. 9 moutons ont été tués sur des alpages où des mesures de protection de troupeaux étaient effectives, ce qui représente 2,25 moutons par attaque. En comparaison, sur les alpages non protégés plus de 5 moutons sont tués par attaque. La présence de chiens de protection a ainsi permis de réduire considérablement le nombre de moutons tués. En 2014, 17 chiens de protection ont été utilisés sur 8 des 42 alpages du périmètre de prévention dans le canton de Fribourg. Le but pour le futur est de réduire au maximum les pertes dans les alpages grâce à des mesures de protection correctement appliquées.

Source : Kora

Commentaires