Ours: Ségolène regarde comment bien faire les choses

Kamasutra: Comment bien faire les choses ? La position du loup
Kamasutra - Comment bien faire les choses ? La position du loup : L'homme et la femme sont debout. Madame lui tourne le dos. Il tient ses mains, les bras tendus. La femme peut s'appuyer sur une table pour garder l'équilibre.
(image d'illustration, toute ressemblance etc...)

Ségolène Royal répond aux associations (ADET, FERUS) sur une radio locale : «Pour l'instant, ce n'est pas décidé. On regarde comment bien faire les choses pour qu'il y ait une bonne cohabitation entre les activités humaines qui sont quand même prioritaires par rapport à la vie sauvage qui doit aussi être respectée, mais dans un juste équilibre entre les activités humaines et la vie sauvage».

Pour Alain Reynes, directeur de l’ADET: « C'est déjà plus nuancé que son discours à Cauterets en août dernier,  puisqu'elle avait expliqué qu'il fallait donner la priorité au pastoralisme, et qu'on ne réintroduirait pas d'ours là où il y avait du pastoralisme : or il y en a partout dans les Pyrénées. Cela signifiait donc : zéro réintroduction ! Mais la ministre n'a pas l'air de savoir qu'ici dans le Massif, on travaille sur la cohabitation entre l'ours et le pastoralisme, et que ça marche ! Non seulement l'ours commet de faibles prédations, mais en plus, on crée des emplois de bergers qui permettent de mieux utiliser les ressources de la montagne

Rien de neuf, c'est le statu-quo.

Pour bien faire les choses, je lui conseille la lecture de l'expertise collective scientifique commandée au Museum National d'Histoire Naturelle (par Philippe Martin, son prédécesseur) pour qui le renforcement des deux noyaux de population est de loin le meilleur plan en ce qui concerne la viabilité de l’Ours brun dans les Pyrénées : "Au-delà de l’urgence d’agir sur le noyau occidental, tout retard sur le renforcement du noyau central entraînerait la perte des effets bénéfiques de la synergie des opérations menées sur les deux noyaux. En d’autres termes, tout retard nécessitera une probabilité d’intervention ultérieure beaucoup plus importante."

Regarder

Commentaires