Une famille sur deux demande après les phoques

L'iode, un minéral essentiel
L'iode, un minéral essentiel

"Les phoques sont devenus une véritable marque de fabrique du tourisme en baie d’Authie."

ETAPLES - Eté sur l'embouchure de la Canche, près des plages de la côte d'Opale :  Une brise de mer soulève les cerfs-volants et apporte de l'iode à l'intérieur des terres. 

GAVARNIE - Eté sur une estive pyrénéenne :  Une brise de vallée agite les quelques hautes herbes qui ne sont pas encore passées entre les dents des brebis en grand nombre et apporte un peu d'air frais, mais point d'iode...

Berck : les phoques, véritables « mascottes » du tourisme

par Tony Fabri

Des produits dérivés aux sorties nature, les phoques s’affichent partout. Face à l’attrait grandissant des estivants pour ces mammifères marins rondouillets, l’office de tourisme et les commerçants berckois en ont fait une véritable figure de proue des vacances en baie d’Authie.

Sur les tasses, les marque-pages, les gourdes… On ne fait pas un mètre sans croiser le museau d’un phoque à l’office de tourisme. Pour la troisième saison consécutive, une collection de produits dérivés, baptisée « Rock and Phoques » est consacrée au mammifère marin. Et pour cause : « une famille sur deux qui pousse les portes de l’office demande après les phoques », sourit François Goudeau, le directeur, qui mise sur les animaux marins pour attirer les estivants. « Depuis environ trois ans, on en fait la promotion afin de développer une image de station nature, un peu comme ce qui est fait autour des marmottes à la montagne, explique-t-il. Les phoques sont devenus une véritable marque de fabrique du tourisme en baie d’Authie. »

Les sorties affichent complet

En plus des produits dérivés, l’office de tourisme propose à ses touristes d’aller voir en chair et en os les fameux phocidés, avec les guides d’« Association Découverte Nature ». Armés d’un coupe-vent et d’une paire de bottes, les promeneurs sont invités à les observer à travers une longue-vue depuis les Sternes. « Ces sorties affichent toujours complet », affirme François Goudeau. Cette semaine, malgré la météo capricieuse, ils étaient encore une dizaine de curieux, originaires du Nord, de Belgique et de Paris, à participer. « Ils sont de plus en plus nombreux. Certains touristes ne viennent parfois à Berck que pour les phoques », souligne Hélène Frémau, qui assure les excursions avec son mari.

Les produits dérivés cartonnent

Cet engouement ne se dément pas chez les commerçants. « Les objets en référence aux phoques sont nos meilleures ventes , confie sans hésitation Jérémy Leleu, le gérant de la boutique Le Goéland, sur l’esplanade. Chaque été, on lance des nouveautés ». Cette saison, les teeshirt et les poteries ont ainsi rejoint les peluches et autres figurines. Même stratégie un peu plus loin place de l’entonnoir dans le magasin Au vêtement de la mer. « On commande de plus en plus de produits avec les phoques, assure Nathalie Gauthey, la responsable. Jusque-là, on avait le phare et les cabines, maintenant on a les phoques, ce sont nos nouvelles mascottes ! »

Avant, personne ne s’y intéressait

Les phoques avaient leurs quartiers en baie d’Authie bien avant que les touristes n’accourent pour voir leurs longues moustaches. « Il existe des traces avérées de leur présence qui remontent au 19e siècle », affirme Jonathan Beia de l’association « Les Sentiers de la Baie ».

Les animaux marins ont ensuite souffert de la chasse humaine. Avant de réapparaître progressivement dans la deuxième moitié du 20e siècle, après la ratification de la Convention pour la protection des phoques de l’Antarctique en 1972.

Hélène Frémau, de l’« Association découverte nature », étudie leur présence en baie d’Authie depuis 14 ans. « Quand on a commencé à observer les phocidés, personne ne s’y intéressait vraiment, se rappelle Hélène Frémau. Au début, on ne voyait que deux ou trois phoques à chaque sortie. Mais peu à peu, comme ils sont de mieux en mieux protégés, leur nombre a augmenté de façon exponentielle.»

Actuellement, la baie d’Authie abriterait une colonie d’une soixantaine de phoques, essentiellement originaire de la baie de Somme.

Comment faire coucou aux phoques ?

  • Association Découverte Nature vous emmène sur l’épi des Sternes à la découverte des phoques tous les mardis. 4 €/personne. Tél.: 03 21 09 50 00.
  • Le club nautique de Berck propose des sorties en bateau deux fois par jour depuis les Sternes. Adulte 25€; enfant 15€. Tél.: 03 21 84 80 53.
  • Les Sentiers de la Baie proposent tous les jours des randonnées nature sur réservation avec en point d’orgue l’observation des phoques de la baie d’Authie. Adulte 7€/ enfant 3,50€. Tél.: 06 20 07 37 33.
  • Le GDEAM propose des sorties pour voir les phoques de la baie de Canche. Trois rendez-vous sont prévus au mois d’août: vendredi 7; jeudi 13 et lundi 31. Départ de la base nautique nord du Touquet. 3 €/personne. Tél.: 03 21 06 57 66.
  • Picardie Nature offre tous les jours et gratuitement la possibilité d’observer les phoques à travers une longue-vue aux Sternes. Tél.: 03 62 72 22 50.
Commentaires