Aïd: aie le boycott !

Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas !

Aid le boycottAh, ces foutus écolos qui comportent dans leurs rangs quelques "citadins bobos zoophiles" comme dirait un guide de pays tarbais. Voilà qu'il est maintenant interdit de couper le cou des agneaux au couteau à pain, un scandale !

L'étourdissement étant incompatible - un mot à la mode - avec les pratiques musulmanes, ceux-ci ont décidé de boycotter l'Aïd cette année.

«Trop c’est trop, ce ne sont pas des conditions dignes pour les musulmans ! Chaque année, nous faisons l’Aïd dans le stress alors que c’est avant tout une fête. Nous voulons que les musulmans puissent procéder au sacrifice dans de bonnes conditions d’hygiène et de sérénité. Et que chacun puisse égorger lui-même s'il le veut. A ce jour c’est devenu impossible».

Les associations musulmanes et les mosquées appellent à remplacer le sacrifice rituel par un don à une association. L'appel a été suivi d'effet: les lieux d’abatage temporaire sont presque vide. Les éleveurs gardent leurs agneaux.

 

 

Suite à une action d'une association de défense des animaux, les containers mis à disposition des pratiquants par la Ville de Ottignies-Louvain-la-Neuve ont été jugés hors la loi. Cela ne va pas changer grand chose : chaque année des agneaux sont saignés à vif dans les baignoires et les restes abandonnés au coin d'un bois. Il y en aura peut-être un peu moins chaque année. Ce n'est guère amusant pour les propriétaires de ramasser ou d'enterrer ces déchets vite puants.

Ce qui est nouveau, c'est que cette fois, la demande baisse, l'offre est pléthorique, les prix s'effondrent et les éleveurs vendent à perte. Comme les jeunes consommateurs ne mangent presque plus de viande d'agneau, l'Aïd était jusque là le moteur de la consommation permettant de "nettoyer les étables". Le pastoralisme est en crise, même en Belgique, pays ou l'absence de prédateurs ne permet pas l'élevage des boucs émissaires, comme en France.

Coluche disait : "Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas !" Pour ma part, mes quelques agneaux sont étourdis et je n'achète plus aucun produit issu du pastoralisme français qui refuse de cohabiter avec les prédateurs. Plus d'agneaux français et que des fromages triés sur le volet. Les campagnes de publicités pour la "reconquête ovine" ou "l'agneau presto" n'y changeront rien.

Et si maintenant les musulmans se mettent aussi à boycotter les éleveurs, cela ne va pas arranger leurs affaires. Seuls les subsides maintiennent la tête du pastoralisme hors de l'eau. Faut-il continuer à subsidier le non gardiennage des troupeaux, l'égorgement à vif, le massacre des bouquetins, les tirs de loups en zone coeur des parcs nationaux, la disparition des ours, l'empoisonnement des vautours, le surpaturage...? Quelle est l'utilité de se pastoralisme là?

 

 Lire aussi

Commentaires