Accidents de chasse en France saison 2013-2014: 43 morts

liste des accidents à la chasse en France en 2013-2014Ce document contient la liste des accidents de chasse et à la chasse en France en 2013-2014. Vu sa tendance à devenir kilométrique, elle a été scindée.

Les suites des blessures occasionnées par la pratique de la chasse et/ou l'imprudence des chasseurs ne sont pas toujours connues ou publiées. 

Aidez moi à compléter cet historique annuel des accidents de chasse. Envoyez vos informations : Date, commune, département, explications, lien de la source papier ou web à la buvette des Alpages. Cette page est aussi sur FACEBOOK

Bavures | Accidents de chasse | Accidents de palombières | Suites judiciaires

Liste des accidents à la chasse en France
saison 2013-2014*

Morts à la chasse en 2013-2014  

Décès de/en
Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Jan Fév Mar Total
Chasseurs                         40
 Accidents de chasse         1 1 2   6  2  5  1 18
 Accidents à la chasse  1    1      3  7  2  6  1

 1

  22
Non chasseurs           1   2         3
Total 1   1   1 5 9  4 12  3 6  1 43

Mars : 1 mort

  1. Dimanche 16 mars - Arsague (Landes) -Nouvel accident de chasse mortel dans les Landes - Un septuagénaire de Tilh est décédé lors d'une battue au sanglier à laquelle participaient une vingtaine de chasseurs locaux. Le septuagénaire a reçu une balle en plein ventre. Un chasseur pompier à Amou lui a prodigué les premiers secours. Le blessé a été évacué par hélicoptère. Il est décédé lors de son transport sur l'hôpital de Dax. A cette heure, aucun chasseur n'a reconnu avoir tiré le coup mortel et rien ne permet d'accréditer l'hypothèse du ricochet d'une balle qui aurait rebondi pour venir toucher la victime. On sait juste qu'avant l'accident, la victime a tué un sanglier. Il y a eu ensuite un tir pour tenter de toucher un second sanglier. Les gendarmes vont donc tenter de déterminer s'il y a eu un mauvais positionnement sur la ligne de tir. Le chasseur de Capbreton a été condamné à 18 mois de prison dont 12 avec sursis.

Février : 6 morts

  1. Dimanche 2 février - Souprosse (Landes) - Un homme a été tué lors d’une battue au sanglier. L’homme d’une quarantaine d’annéesa été atteint par le tir d’un autre chasseur alors qu’ils visaient tout deux un sanglier, ont indiqué les gendarmes. L’homme est décédé sur place. L’auteur du tir a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.
  2. Dimanche 2 février - Loudon (Calvados) - Un jeune chasseur de 16 ans  s'est blessé à la jambe, alors qu'il se trouvait en haut d'une vigie de chasse en forêt d' Ecots sur la commune de Loudon près de Saint-Pierre-sur-Dives. Coincé à 5 mètres du sol, ce sont les sapeurs-pompiers du GRIMP: groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux  de Caen qui sont intervenus. Médicalisé sur place par le Smur, il a été ensuite été évacué vers le centre hospitalier de Falaise.
  3. Dimanche 2 février - Sissonne (Aisne) -  «  Je chassais dans les bois situés entre La Malmaison et Lor. Un sanglier avait été blessé le matin même mais il s’était enfui. Après le déjeuner, on a décidé avec mon frère de le pister en suivant ses traces de sang.  On pensait qu’après tout ce temps, il serait mort. Mais il était là, bien vivant devant nous, et il nous a chargés en grognant et en hurlant à la fois. Cela a résonné dans toute la forêt.  Il m’a arraché le pantalon et s’est retourné pour me mordre à la cheville.  J’en ai profité pour récupérer mon arme et le tuer. Avec mon frère on a vidé nos chargeurs sur lui. J’étais dans une colère folle. Sur le coup, je ne sentais même pas la douleur.  Il y avait du sang partout. Mon frère m’a fait un garrot puis les pompiers m’ont transporté à la clinique Saint-André à Reims. » L’homme y subi une opération de 2 h 30. Durant 40 jours, il doit porter un plâtre et deux mois de rééducation sont ensuite prévus. « Je reçois aussi des plaquettes de sang deux fois par semaine. Cela doit permettre d’enrayer d’éventuelles maladies que l’animal aurait pu me transmettre. »
  4. Jeudi 6 février 2014 - Huilliécourt (Haute-Marne) - Un homme de 57 ans est décédé ce jeudi dans la forêt de Huilliécourt, après avoir été touché par un projectile d'arme à feu. Si l'enquête s'oriente vers un accident de chasse, les causes de sa mort ne sont pas encore affirmées. Selon les premiers éléments, deux frères et des amis seraient partis chasser.  C'est lors de cette partie de chasse qu'ils auraient découvert l'un des leurs, blessé. Les investigations se poursuivent pour déterminer les causes exactes de ce drame.  Une autopsie devrait être pratiquée vendredi dans l'après-midi à Chaumont. 

  5. Samedi 8 février - Sumène (Gard) -  Un chasseur a été pris pour cible par un sanglier qui s’est rué, avec toute la force dont peut faire preuve l’animal, sur l’homme qui est désormais blessé à la hanche. Les pompiers ont dû intervenir dans des conditions loin d’être évidentes puisque le terrain arpenté ne permettait pas d’accéder facilement aux lieux de l’accident. Un hélicoptère a finalement permis d’hélitreuiller le chasseur vers l’hôpital de Ganges.
  6. Dimanche 9 février - Gouts (Landes) -  Un homme d'une quarantaine d'années est décédé lors d'un accident de chasse dimanche matin à l’heure de la lors d'une battue aux sangliers organisée par les ACCA de Tartas et de Gouts. Plusieurs chasseurs étaient alignés et venaient de faire feu sur un sanglier. L'animal a été blessé mais un des hommes s'est également écroulé, touché sous un bras. L’adjoint au maire de la commune, était père de deux enfants de 10 ans et 4 ans et demi. Il travaillait aux gravières de Gouts.  Les sapeurs-pompiers de Tartas et l'équipe du SMUR dépêchés sur les lieux ont tenté de le réanimer, en vain.  Âgé de 62 ans et domicilié à Audon, l'auteur du coup mortel a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Tartas, avant d'être laissé en liberté. Ses armes ont été saisies.
  7. Dimanche 9 février -  Préchacq-lès-Bains (Landes) - Un chasseur âgé de 47 ans a été touché par un plomb au niveau de la cuisse alors qu'il participait à une battue aux chevreuils. Blessé, il a été évacué par les sapeurs-pompiers vers l'hôpital de Dax. Une enquête a été ouverte et le tireur présumé, un chasseur âgé de 67 ans domicilié à Préchacq, a été entendu par les gendarmes.
  8. Dimanche 9 février 2014 - Montrieux-en-Sologne (Loir-et-Cher) - Une femme de 26 ans décède à la chasse. La victime était partie à la chasse aux bécasses du côté de La Gauchère. Elle était avec deux autres personnes. L'une d'elle aurait trébuché, peut-être à cause d'un chien. Un coup de fusil serait alors parti. Il a mortellement touché la jeune femme. Les deux autres chasseurs ont immédiatement donné l'alerte. Et ont apporté les premiers secours à la victime. Arrivés sur place, le Samu ainsi que les sapeurs-pompiers ont tenté de réanimer la jeune femme. En vain. Les gendarmes ont ouvert une enquête.
  9. 11 février 2014 - Maré (Nouvelle-Calédonie) - La thèse de l’accident semble bel et bien retenue dans ce drame de Maré. Cet adolescent de 15 ans abattu dimanche soir par son compagnon du même âge que lui. L’auteur aurait malencontreusement pressé la gâchette de son fusil alors que le canon de l’arme était dirigé vers son ami.
  10. Jeudi 14 février - Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) - Un homme de 43 ans a fait une chute mortelle d'une hauteur de quatre mètres, à Saint-Jean-de-Luz, à proximité du collège Chantaco. Le quadragénaire est mort sur le coup. Les pompiers ont été dépêchés sur les lieux du drame, dont les circonstances devront être éclairées.
  11. Dimanche 16 février - Aubres (Drôme) - Blessé au pied par une décharge de plomb
    Dimanche, en fin d’après-midi, dans la réserve de chasse d’Aubres, un chasseur a malencontreusement reçu une décharge de plomb dans le pied. Il a été secouru par les pompiers, qui ont appelé les gendarmes pour l’enquête qui s’impose en de telles circonstances.
  12. Samedi 22 février - Saoû (Drôme) - Un chasseur âgé d’une soixantaine d’années a fait une chute dans un pierrier à Saoû, dans le col de Courbis. Il aurait dévalé une pente sur une dizaine de mètres. Conscient, le sexagénaire est blessé au dos. Gendarmes et sapeurs-pompiers, dont des secouristes spécialisés, sont sur place. L’hélicoptère Dragon 38 de la Sécurité civile devrait également être engagé. 
  13. Dimanche 23 février - Saint-Hernin ( Finistère) - Un chasseur de 70 ans a été grièvement blessé après avoir chuté d’un poste de guet, à quatre mètres du sol, alors qu’il participait à une battue au gros gibier dans la forêt de Coadou, près de Carhaix. L’homme a été secouru par les pompiers de Carhaix avant d’être transporté à l’hôpital de la Cavale-Blanche à Brest par hélicoptère.
  14. Dimanche 23 février - Porto-Vecchio (Corse du Sud) - Un chasseur de 71 ans blessé par balle. La victime a été transportée dans un premier temps  à la clinique de l'Ospedale à Porto Vecchio. Puis son état de santé le nécessitant, elle a été transférée à l’hôpital d’Ajaccio.

Janvier : 3 morts

  1. jeudi 2 janvier, Rochemaure (Ardèche) - Un chasseur, qui se promenait avec ses chiens s’est effondré, victime d’un infarctus. Il était accompagné, lors de sa promenade, d’une personne qui a donné l’alerte. Malgré l’intervention rapide des sapeurs-pompiers, qui lui ont porté les premiers secours, il n’a pu être réanimé.

  2. Samedi 4 janvier - Cizay-la-Madeleine ( Maine-et-Loire) - Accident de chasse. Un  chasseur a été grièvement blessé ce samedi matin près de Doué-la-Fontaine, près du carrefour des Quatre-Chênes. Une dizaine de chasseurs étaient partis chasser la bécasse. L'un d'eux a été touché au visage par une partie de la gerbe de  plombs que tirait son voisin.  Grièvement blessé aux yeux, l'homme, âgé de 66 ans, a été transporté au CHU d'Angers.  La gendarmerie a ouvert une enquête.

  3. Dimanche 5 janvier - La-Seyne-sur-Mer (Var) - Le maire de Signes Jean Michel s'est tiré dans le pied au cours d'une partie de chasse.  L’élu a été hospitalisé à la clinique Saint-Jean à Toulon. "Je suis bêtement tombé à cause de ma jambe fragile", raconte Jean Michel. "J’avais le fusil sur l’épaule, le coup est parti en direction du pied. Heureusement que j’avais des grosses chaussures. Mais à bout portant, ça a quand même traversé. Mais bon, ça va." 

  4. Dimanche 5 janvier - Bourgeuil (Indre-et-Loire) - Lors d'une chasse au gros gibier, au lieu-dit « La Butte aux Anes », alors que les chasseurs étaient bien répartis selon les règles de sécurité, un sanglier a traversé une ligne de chasse. Un des chasseurs a tiré en direction du gibier une balle de gros calibre, mais un éclat a touché à la cuisse un autre chasseur. Blessé, cet homme de 32 ans a été transporté au centre hospitalier Trousseau. La cause de l'accident semble être un ricochet, et heureusement, le blessé n'a été touché que par un petit éclat, car la balle spéciale lui aurait éclaté la cuisse. Les gendarmes ont ouvert une enquête.
  5. Samedi 11 janvier - Cheval-Blanc (Vaucluse) - les sapeurs-pompiers ont été appelés afin de porter secours à un chasseur âgé de 77 ans, victime d’une chute d’environ dix mètres.  Rapidement sur place, les services de secours ont été dans l’obligation de faire appel à l’unité du groupe de reconnaissance et d‘intervention en milieu périlleux (GRIMP) afin de dégager la victime. Un hélicoptère de la Sécurité civile a été également sollicité. Polytraumatisé mais conscient, l’homme a ensuite été héliporté vers le centre hospitalier d’Avignon.

  6. Dimanche 12 janvier 2014 - Vic-la-Gardiole (Hérault) -  Un chasseur de 48 ans tué. La partie de chasse au petit gibier organisée ce matin par la société de chasse de Vic au Mas de la Plaine haute, dans le massif de la Gardiole a viré au drame. Un Frontignanais  de 48 ans a été tué d'un tir de fusil. Trois chasseurs participaient à cette sortie. A la vue de sangliers, ils ont changé de munitions et ont ouvert le feu. L'un des tirs a mortellement blessé la victime au cou.

  7. Dimanche 12 janvier 2014 - Chapaize (Saône-et-Loire) - Un chasseur âgé de 62 ans, placé dans un mirador, a tiré sur un sanglier. Blessée, la bête s'est alors ruée en direction des chiens du chasseur. Ce dernier, voulant les secourir, est descendu du mirador. Selon une personne témoin de l'accident, le chasseur aurait fait plusieurs pas dans la prairie humide ou il a glissé et fait une chute. Son fusil cassé serait alors tombé et le coup serait parti. Alertés, les secours sont intervenus : une intervention particulièrement délicate car les événements se sont déroulés dans un lieu isolé et difficile d'accès. L'homme, gravement blessé a été transporté au centre hospitalier de Mâcon.

  8. Samedi 18 janvier - Captieux (Gironde) - Un chasseur se tire dans le genou.  Alors qu'il participait à une battue au chevreuil, un chasseur de 80 ans s'est accidentellement tiré dans un genou. Après avoir reçu les premiers soins, l'octogénaire, grièvement blessé, a été évacué par l'hélicoptère sur les urgences du centre hospitalier universitaire de Bordeaux, à l'hôpital Pellegrin.

  9. Samedi 18 janvier 2014  - Saint Lothain (Jura) - Un chasseur victime d'un malaise cardiaque. Les pompiers du Jura ont porté secours cet après midi à un chasseur victime d’un malaise cardiaque. Cette personne participait à une partie de chasse avec des amis. Les secours sont parvenus à le réanimer. Il a été transporté par hélicoptère à l’hôpital de Besançon.

  10. Dimanche 19 janvier - Serra-Di-Ferro (Corse du Sud) -  Un chasseur de 36 ans a été sérieusement blessé par balle au niveau de l'aine, alors qu'il chassait dans le secteur de Cupabia. Le jeune chasseur aurait selon toute vraisemblance été victime d'un coup de feu accidentel tiré par un autre chasseur qui a tiré dans la direction prise par ses chiens, pensant visiblement atteindre un gibier dans le maquis. L'homme s'est rapidement signalé aux services de gendarmerie où il a été soumis à un test d'alcoolémie qui s'est avéré négatif. La victime consciente au moment des faits, a quant à elle été prise en charge par un médecin présent sur les lieux, avant d'être évacuée par hélicoptère vers le centre hospitalier d'Ajaccio.
  11. Samedi 25 janvier - La Ferté-Vidame (Eure-et-Loir) - Un homme de 77 ans est mort, il a été touché mortellement par des balles (?) tiré par un chasseur. La chasse comptait une vingtaine de chasseurs.

Décembre : 12 morts

  1. Decharge dans le ventreDimanche 1 décembre - Dracy-le-Fort (Saône-et-Loire) - une décharge dans le ventre! Un chasseur a reçu une décharge dans le ventre après avoir tenté de dégager par le canon son fusil accroché à une branche. C’est suite à une mauvaise manipulation de l'arme que l'accident s'est produit. L'homme, âgée de 58 ans, a pu tout de même rejoindre une route en lisière du bois puis prévenir les secours. Sérieusement blessé mais sans que son pronostic vital soit engagé, il a été transporté par les pompiers au centre hospitalier de Chalon (JSL)
  2. Dimanche 1 décembre - Chissey-sur-Loue (Jura) - Un chasseur de 65 ans est décédé d’un malaise cardiaque au cours d’une chasse. Alors qu’il évoluait dans un champ, le chasseur a été victime d’un malaise. En arrêt cardio-respiratoire avant l’arrivée des secours, l’homme n’a pu être ranimé malgré les soins prodigués sur place par les pompiers et le médecin du SMUR.
  3. Dimanche 1 décembre - Rivarennes (Indre-et-Loire) -  Un accident de chasse s'est produit à proximité du lieu dit « Quinçay ». Un homme, qui accompagnait un chasseur aux faisans, a été blessé à l'arrière de la tête à la suite d'un tir. La balle a traversé son bonnet et effleuré son crâne. Il a été pris en charge par les secours, sapeurs-pompiers et Samu. Légèrement blessé, il a pu sortir de l'hôpital dans la journée. Les gendarmes, dont un technicien d'identification criminelle, sont intervenus pour effectuer les constatations d'usage.
  4. Lundi 2 décembre - Escurès (Pyrénées-Atlantiques) - Un chasseur âgé de 69 ans était parti chasser près de chez lui, à la tombée de la nuit. Ne le voyant pas revenir, son voisin et son frère sont partis à sa recherche dans sa zone de chasse. En vain. Ils ont alors prévenu la gendarmerie au petit matin. Les gendarmes de Morlaàs, aidés de leurs collègues de Pau, de maîtres-chiens et de l’hélicoptère de la gendarmerie de Tarbes ont entamé les recherches. Ils ont finalement retrouvé le chasseur, mort, dans les bois, non loin de chez lui. La mort semble naturelle, probablement un malaise cardiaque, mais le parquet a demandé un examen au légiste pour le confirmer.
  5. Mercredi 4 décembre - Maroilles (Nord) Un chasseur meurt dans l'incendie de sa hutte. Le corps d'un homme de 66 ans a été retrouvé dans une hutte incendiée à Maroilles où il venait d'y passer la nuit pour s'adonner à sa passion, la chasse. La hutte se trouvait près d'un étang.  Les pompiers ont éteint l'incendie puis découvert le corps calciné d'un homme. Cet ancien agriculteur, passionné de chasse avait passé la nuit dans sa hutte. La piste accidentelle est pour l'instant privilégiée. La hutte possédait notamment un poêle à bois qui pourrait être à l'origine de l'incendie de ce qui est une petite habitation de fortune (ou d’infortune).
  6. Mercredi 4 décembre - Rigaud (Alpes-Maritimes)  - Un chasseur a fait une une chute mortelle. Le corps du malheureux a été retrouvé à l'aplomb d'une falaise de 200m, en dessous de son poste de chasse à Rigaud, village qui surplombe la vallée du Cians.  Agé de 73 ans, le chasseur prenait part à une battue quand, pour une raison encore indéterminée, il a basculé dans le vide. La présence de ses affaires, restées sur son poste de tir, a immédiatement inquiété ses collègues. C'est en faisant sonner le téléphone portable du malheureux qu'ils ont compris que la sonnerie venait du bas de la falaise.  Le corps a été hélitreuillé par la gendarmerie nationale. L'enquête devra déterminer l'origine de cette chute, présumée  accidentelle.
  7. leptospiroseJeudi 5 décembre - Saint-Loubès (Gironde) - Le chasseur contaminé par un ragondin meurt de leptospirose.  Un chasseur de gibier d’eau de 49 ans est mort il y a dix jours d’une leptospirose foudroyante. Cette maladie transmissible à l’homme est véhiculée par l’urine des rongeurs. Si la vaccination des chiens est systématique, les chasseurs omettent souvent de se prémunir contre cette infection aux effets dévastateurs. D’apparition brutale, la leptospirose provoque des dégâts rénaux et hépatiques irréversibles si le traitement curatif n’est pas administré précocement. C’est ce qui s’est passé avec l’infortuné chasseur dont les troubles - forte fièvre, céphalées, frissons et douleurs musculaires ont abusé le médecin traitant qui a d’abord cru à une "bonne grippe" selon le beau-frère de la victime. Hospitalisé à l’hôpital de Libourne, l’homme est finalement décédé.
  8. Samedi 7 décembre - Miremont (Puy-de-dôme) Un chasseur de 77 ans a fait une chute de près de 200 m dans un ravin alors qu'il participait à une battue au renard dans la forêt de Miremont. Les hommes du Grimp 63 ( Groupe d'intervention en milieu périlleux) sont actuellement à ses côtés. Le chasseur est conscient mais souffrirait d'une blessure à la tête.
  9. Samedi 7 décembre - Riols (Hérault) - La cartouche a explosé lorsque le coup est parti. Le chasseur est blessé à la main. Un amateur âgé de 44 ans a vu la cartouche de son fusil exploser au moment de tirer. Il soouffre d’une plaie ouverte à la main droite. Le chasseur a été héliporté par le Dragon 34 des pompiers vers la clinique Clémentville de Montpellier, réputée pour la chirurgie de la main.
  10. Dimanche 8 décembre - Accident de chasse à Méligny-le-Petit (Meuse) - Un chasseur a été victime d’un accident de chasse sur le territoire de Méligny-le-Petit. Afin de téléphoner, il a posé son arme contre un arbre, mais celle-ci est tombée et le coup est parti droit dans une cuve métallique. La balle a ricoché, s’est fragmentée et des impacts ont touché le chasseur au dos et au bras. C’est ce qu’il a raconté aux médecins après s’être rendu seul en voiture à l’hôpital d’où il a prévenu le président de la société de chasse. Informés, les gendarmes sont allés constater sur place les dires de la victime.
  11. Dimanche 8 décembre - Vielle-Saint-Girons (Landes) - Accident de chasse lors d'une battue dans la forêt située entre Vielle et Léon, au lieu-dit le Gaoucher, non loin de la départementale D 652 qui relie les deux communes. Un  chasseur quinquagénaire, touché au niveau du crâne, a été évacué vers le centre hospitalier de Dax. La plaie, importante, n'engage toutefois pas le pronostic vital de la victime. L'auteur du tir accidentel a été identifié.
  12. Dimanche 8 décembre - Radon (Orne) : Un homme âgée d’une trentaine d’années a été découvert, sans vie, en bordure de la forêt de Radon, près d'Alençon, lieu-dit, "Belle arrivée". Il participait alors à une partie de chasse à courre. Il serait tombé de son cheval. C'est un compagnon de chasse qui a retrouvé la victime inanimée, vers 16h. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du décès.
  13. Dimanche 8 décembre - Feignies (Nord) - Un chasseur âgé d’une vingtaine a été blessé au pied, après avoir reçu une balle au cours d’une chasse. La blessure est légère. La victime a été prise en charge par les secours dans le local de la société de chasse et a été transporté au centre hospitalier de Valenciennes. Une enquête est en cours.
  14. Dimanche 8 décembre - Etrépilly (Seine-et-Marne) - Un chasseur a tué hier accidentellement un de ses partenaires de chasse, âgé de 43 ans, en le touchant à la gorge dans une forêt située non loin de Meaux. Six hommes chassent.  Vers 16h30, l'un d'eux fait feu avec son fusil de chasse de calibre 12, touchant mortellement son partenaire à la gorge.  Malgré l'intervention rapide des équipes de secours, il a succombé rapidement.  Le tireur, âgé de 42 ans, a été interpellé puis placé en garde à vue pour homicide involontaire. Il n'était pas alcoolisé au moment des faits.
  15. Jeudi 12 décembre - Dury (Aisne)  - Un chasseur de 48 ans est mort lors d'une battue aux sangliers et aux chevreuils près des marais à environ un kilomètre du village de Dury dans le canton de Saint-Simon.  Il a été touché au niveau du thorax et, malgré l'intervention rapide des secours, n'a pu être sauvé.
  16. Samedi 14 décembre - Monnetier-Mornex (Haute-Savoie) - Un chasseur se tire une balle dans le mollet par accident. Un homme de 47 ans a été victime d’un accident de chasse. Il a tiré sur un sanglier mais a perdu l’équilibre, se tirant une seconde balle de gros calibre dans le mollet. Le PGHM est intervenu pour le secourir et l’homme a été héliporté au Centre hospitalier Alpes Léman, pour y être opéré.
  17. Samedi 14 décembre - Sourribes (Alpes-de-Haute Provence) - Un père et son fils, mineur, qui étaient partis chasser ont été retrouvés morts par arme à feu, a-t-on appris auprès des gendarmes et du parquet, qui évoque une hypothèse accidentelle, un probable "drame familial". "Rien ne permet d'imaginer la présence d'un tiers", a indiqué le procureur de la République de Digne Stéphane Kellenberger. Selon lui, d'après les premiers éléments de l'enquête. Dans ce contexte "rien n'est exclu", en particulier un accident de chasse initial suivi d'un suicide. (J'attends des informations plus claires...)
  18. Dimanche 15 décembre - Harnes (Pas-de-Calais) - Un chasseur de 58 ans est décédé des suites d’une blessure par balle au niveau de la tête. L’homme est décédé sur place et la personne qui l’accompagnait, très choquée, a été transportée vers une clinique, ont indiqué les secours. Quatre chasseurs au total participaient à cette sortie. L’enquête devra notamment déterminer l’origine du coup de feu.
  19. Dimanche 15 septembre - Gournay-en-Bray (Seine-Maritime) - Un adolescent de 16 ans a été blessé près de Dieppe, lors d'un accident de chasse. L'adolescent a été atteint par des plombs sur le haut du corps. Il a été secouru par les pompiers et transporté au centre hospitalier de Dieppe. Les circonstances de l'accident restent à éclaircir.
  20. Dimanche 15 décembre - Haussez (Seine-Maritime) - Un adolescent de 16 ans a été blessé dans le pays de Bray. Quatre chasseurs évoluaient en famille lorsque l’un deux a glissé sur une souche et a été déséquilibré. Touché de façon superficielle à la tête par un plomb de  7, le jeune homme a été transporté au centre hospitalier de Beauvais, dans l’Oise. L’arme du chasseur a été saisie par les gendarmes. (J'ai un doute sur les accidents 19 et 20: les mêmes)
  21. Samedi 21 décembre - Mercuès (Lot) - Un sanglier de 108 kg a blessé un piqueur lors d’une battue en bas de la route de Caillac. L’homme de 25 ans a subi une entaille de 10 cm à la fesse droite et a été conduit par les pompiers à l’hôpital de Cahors. «Lorsque le sanglier est touché, il s’arrête et les chiens sont au ferme. Mais le piqueur reste sans arme et le moment où la bête est blessée est le plus dangereux. C’est à ce moment précis que le sanglier a rué. Il a été abattu et a gâché la journée», témoigne Raymond Pons, président de la société de chasse de Mercuès.
  22. Samedi 21 décembre - Munchhouse (Haut-Rhin) Accident de chasse en forêt de Munchhouse. La victime, un chasseur de 65 ans originaire d’Ensisheim, a été atteinte accidentellement à la jambe, par un éclat de balle. Transporté au centre hospitalier Émile Muller de Mulhouse, il a été opéré et se porte bien. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie d’Ensisheim.
  23. Samedi 21 décembre - Mugron (Landes) Un homme de 18 ans a été blessé au front et hospitalisé suite à un accident de chasse. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les possibles fautes du tireur, âgé de 50 ans.
  24. Samedi 21 décembre, Sos (Lot-et-Garonne) - Un chasseur de 27 ans, domicilié sur cette commune, a reçu une balle au-dessous de l'épaule lors d'un passage de gibier. Le jeune chasseur était posté au lieu dit La Plaine, quand il a été atteint par le projectile. La victime ne sentait plus ses jambes à l'arrivée des secours. Il a été transféré par hélicoptère au centre hospitalier régional du Tripode, à Bordeaux. L'hypothèse envisagée, hier soir, est que le chasseur a été atteint par un ricochet sur une pierre. 
  25. Lundi 23 décembre - Simiane-La-Rotonde (Vaucluse) - Un chasseur d’une trentaine d’années a été blessé par un sanglier hier matin dans les Alpes-de-Haute-Provence. La victime participait à une battue lorsqu’il a été chargé. Blessé assez sérieusement au mollet, il a été transporté à l’hôpital d’Apt par ses camarades de chasse. Il a subi une opération chirurgicale.
  26. Dimanche 29 dédembre - Saint-Jean-de-Valériscle (Gard) Un chasseur de 47 ans a été tué par un de ses partenaires de chasse.  L'auteur du tir a trébuché et le coup est parti malencontreusement, blessant la victime à l'abdomen. Le quadragénaire est décédé peu de temps après l'arrivée des secours. Le chasseur a été placé en garde à vue, tandis que les enquêteurs poursuivaient dans la soirée leurs constatations sur les lieux du drame.
  27. Dimanche 29 dédembre - Nuaillé (Maine-et-Loire) -  Un groupe de 4 à 5 hommes rentrait d'une chasse quand l'un d'eux en a blessé un autre accidentellement. La victime, âgée de 83 ans, a reçu une gerbe de plombs dans le dos et dans la partie supérieure du bras.
    Selon les premiers éléments recueillis, le chasseur « avait son fusil cassé [N.D.L.R. : canon replié] mais aurait trébuché et le coup serait parti », explique le capitaine Fraisse de la compagnie de gendarmerie de Cholet.
    L’octogénaire a été transporté au centre hospitalier de Cholet. La blessure est relativement grave mais son pronostic vital n’est pas engagé.
  28. Dimanche 29 décembre - Miramas (Bouches-du-Rhône) : Un chasseur de 53 ans a été blessé au visage au cours d'une partie de chasse. La victime faisait partie d'un groupe de trois amis partis chasser du gibier à plumes dans le domaine de Lunard, entre Miramas et Saint-Chamas. L'un des chasseurs, âgé d'une quarantaine d'années a mis en joue un oiseau et tiré. Selon les premières constatations des policiers d'Istres, il semblerait que la victime n'ait "pas respecté les consignes de sécurité en se déplaçant au moment du tir". L'homme est blessé à la joue, à la gorge et à l'oeil gauche a été transporté aux urgences ophtalmologiques de La Timone à Marseille. "Il risque de perdre son oeil gauche", précise un policier, qui indique par ailleurs que "les tests d'alcoolémie se sont révélés négatifs".

Novembre : 4 morts dont deux non-chasseur

  1. Vendredi 1 novembre - Arfons (Tarn) - Un chasseur qui hier participait à une battue aux sangliers s’est grièvement blessé à une main. Alors qu’il se trouvait en poste non loin du parc des éoliennes, forêt de Souleillans, ce chasseur âgé de 37 ans a voulu se déplacer ; il a perdu l’équilibre en glissant sur des pierres et a chuté. Le coup de fusil est parti accidentellement, lui arrachant trois doigts et une partie de la main gauche. Secourue dans un premier temps par les sapeurs-pompiers de Dourgne, la victime a dû, en raison de la gravité de ses blessures, être évacuée par hélicoptère sur le centre hospitalier régional à Toulouse. Les gendarmes de Dourgne sont chargés de l’enquête.
  2. Samedi 2 novembre - Albières (Aude) - L’adjoint au maire de Fabrezan a été assez sérieusement blessé, samedi, lors d’une battue aux sangliers. Touchée à la cuisse par une chevrotine, l’homme de 36 ans, a été hospitalisé à Carcassonne, où il a été opéré, avant-hier en fin de journée. Selon les premiers éléments de l’enquête, un jeune chasseur de 17 ans a fait usage de son arme. La munition semble alors avoir ricoché avant de toucher la victime à la jambe. Le blessé a été héliporté jusqu’à Carcassonne.
    5/11, les suites : Le maire de Lanet qui a reçu une balle (et non de la chevrotine) dans la jambe, projectile qui a également perforé l’intestin en plusieurs endroits était hier encore en réanimation.
  3. Mercredi 7 novembre - Brignoles (Var) - Un sexagénaire parti seul pratiquer son activité favorite au Thoronet glisse. Les deux coups de son fusil partent, le second le blessant gravement au pied. Le chasseur a été héliporté par le Dragon 83 vers l’hôpital Sainte-Musse de Toulon.
  4. Vendredi 8 novembre - Nabas (Pyrénées-Atlantiques) - un chasseur blessé dans une palombière dans la forêt de Camoureste, sur la commune de Nabas (canton de Navarrenx). Le chasseur a été blessé par des plombs en haut d'une palombière. La victime, un homme de 56 ans touché à la jambe, se trouvait à dix-huit mètres de hauteur. C'est un autre chasseur qui manipulait son arme quand le coup est parti. Les secours ont médicalisé la victime avant de la descendre avec une tyrolienne et de l'évacuer vers un centre hospitalier par hélicoptère.
  5. Vendredi 8 novembre 2013 -  Aubigné ( Deux-Sèvres) - Un blessé par balle dans un parc privé situé au lieu-dit « les Petits Bois ». Un Vendéen de 34 ans a été atteint par une balle au niveau d'une cuisse. Médicalisé, le trentenaire a été transporté au centre hospitalier de Niort. Ses jours ne sont pas en danger, le projectile ayant traversé la jambe sans toucher l'artère fémorale. Il semblerait que la balle, tirée par un autre chasseur qui traquait le sanglier, ait ricoché contre un arbre avant de venir se loger dans la cuisse du blessé.
  6. Dimanche 10 novembre - Contz-les-Bains (Moselle) - Toujours se méfier d’une bête blessée. En forêt de Contz, deux chasseurs ont été chargés par un sanglier particulièrement belliqueux. Deux hommes affairés à traquer le gibier se retrouvent nez à nez avec un sanglier mâle d’une centaine de kilos, sorti des broussailles. Visiblement déjà blessé, le suidé est dans un état de panique totale. Dans un réflexe de défense, il va alors charger l’un des chasseurs plutôt que de prendre la fuite, lui plantant une de ses défenses au niveau de la cuisse. La blessure s’étend sur une vingtaine de centimètres. « Fort heureusement, l’artère fémorale n’a pas été touchée, sinon il y passait », témoigne le garde-chasse. Pendant que la victime est prise en charge sur place  le sanglier belliqueux va s’en prendre à un autre chasseur, l’encornant également au niveau de la jambe mais plus légèrement. Avant de prendre la fuite, définitivement cette fois. Les deux victimes ont été conduites à l’hôpital Bel-Air de Thionville et à celui d’Esch-sur-Alzette.
  7. Lundi 11 novembre - Castellane (Alpes-de-Haute-Provence)- Criblé de petits plombs lors d'une partie de chasse. L'accident s'est déroulé à l'issue d'une partie de chasse à la grive du côté de La Foux-de-Peyroules, dans le canton de Castellane. Alors qu'il était posté un chasseur niçois a vu arriver vers lui l'un de ses compagnons qui, en s'approchant, a commis un faux pas et a glissé. Malheureusement tandis qu'il tentait de reprendre son équilibre, le coup de feu est parti atteignant son ami au niveau du visage. A une distance cependant suffisamment éloignée pour que la gerbe de plombs soit disséminée. Le blessé qui, par ses propres moyens, a pu rejoindre la route à la rencontre des secours, a été évacué vers l'hôpital de Grasse.
  8. Lundi 11 novembre - Sains-du-Nord (Nord) - Un homme a succombé à un malaise en pleine chasse. Les pompiers sont intervenus dimanche au niveau de la rue du Bois-Labbé à Sains-du-Nord pour secourir un homme victime d’un malaise respiratoire. La victime, âgée d’une soixantaine d’années, se trouvait en groupe dans la forêt située un peu plus loin. Tous participaient à une chasse au sanglier. Malgré la tentative des sapeurs-pompiers du secteur, l’homme n’a pas pu être ramené à la vie. Il est décédé. Une mort d’origine naturelle.
  9. Samedi 16 novembre - Chardogne (Meuse) - Un chasseur se tire une balle dans le pied !
    Un homme de 61 ans participait à une chasse dans la forêt. Il s’est baissé pour relacer ses chaussures quand le coup est parti. Il s’est tiré une balle dans le pied ! Le projectile n’a pas touché le tendon et le malheureux s’en sort avec une blessure légère. Il a été transporté au centre hospitalier de Bar-le-Duc.
  10. Samedi 16 novembre - Lonlay-l’Abbaye (Orne) . Les plombs tirés par un chasseur en ont blessé un autre, autour de l’œil. Les quatre hommes chassaient du petit gibier, au lieu-dit la Bresderie. Le jeune homme blessé, âgé de 19 ans, a été transporté à l’hôpital de Flers par les pompiers.
  11. Lundi 18 novembre - Lanarvily (Finistère) Quatre amis chassaient la bécasse sur une chasse privée. Un chasseur de 65 ans  a été blessé au visage et au torse par un coup de feu tiré accidentellement par un collègue au lieu-dit Le Lescoat. Par chance, les plombs utilisés pour la bécasse sont très petits. L’homme a été atteint au visage, mais pas aux yeux, ainsi qu’au torse. Les plombs se sont logés sous la peau. La victime a été transportée à l’hôpital de la Cavale-Blanche.
  12. Mercredi 20 novembre - l'Isle-sur-Tarn (Tarn) Un non chasseur, employé municipal de la commune de l'Isle-sur-Tarn a succombé à un tir de fusil de chasse et deux hommes, un père et son fils, étaient entendus dans la soirée par les gendarmes. La victime, âgée de 60 ans était en train de retirer une barque de l'eau lorsqu'elle a été touchée par un tir d'arme à feu. L'employé municipal , ancien joueur de rugby est décédé peu de temps après, en dépit des efforts des secours pour le maintenir en vie. Selon les premiers éléments de l'enquête, un père et son fils qui chassaient non loin au moment des faits auraient aperçu un sanglier et fait feu. Le tireur a été mis en examen.
  13. Mercredi 21 novembre - Un chasseur a été blessé lors d’une battue qui se déroulait à Vailhan, dans le Piscénois (Hérault). La victime a été chargée par un sanglier en pleine forêt. L'homme a été touché à plusieurs reprises au torse. Il y a trois semaines, à Saint-Nazaire-de-Ladarez, un autre chasseur a été chargé par un animal. Dans un premier temps, l’animal s’en était pris au chien du chasseur. Dans un second temps, et ne pouvant plus foncer sur le chien, le sanglier s’en est pris au chasseur. Mal lui en a pris, il a fini en rôti.
  14. Samedi 23 novembre - Boisset-Saint-Priest (Loire) - Un sanglier charge et blesse deux chasseurs dans le Forez. Un groupe de chasseurs s’est fait charger par un sanglier lors d’une battue au lieu-dit La Côte du Lac. L’animal a foncé et a blessé deux chasseurs, l’un à la main, l’autre au pied. Les victimes, âgées d’une quarantaine d’années, ont été transportées sur l’hôpital de Montbrison par les pompiers. L’animal a été tué.
  15. Dimanche 24 novembre - Nîmes : Un homme gravement blessé dans un accident de chasse lors d'une battue aux sangliers dans le secteur du camp des Garrigues. Son état a nécessité l'intervention des sapeurs-pompiers. La gravité des blessures a conduit les équipes médicales à héliporter cet homme vers le CHU de Nîmes. Il serait dans un état critique. Une enquête a été ouverte.
  16. Dimanche 24 novembre - Peyrilhac (Haute-Vienne) - Un homme d'une cinquantaine d'année a reçu une balle au bas ventre lors d'une battue au sanglier au lieu dit le Puy-Dieu. Un sanglier est passé à proximité des chasseurs, faisant glisser l'un d'eux. Un coup de feu est parti en direction du meneur, chargé de la sécurité de la chasse et non armé. Il a été emmené par le Samu au CHU de Limoges. La blessure serait grave. Une enquête est ouverte.
  17. Dimanche 24 novembre - Bagnols-sur-Cèze (Gard) - Un homme a été victime d'un accident de chasse. Il s'est fait tirer dessus par un autre chasseur. Touché aux deux jambes et à la main, il ne souffrait que de blessures légères, et a été transporté à l'hôpital sans être médicalisé sur place. Le chasseur fait un faux témoignage pour protéger sa petite amie qui a tiré...
  18. Dimanche 24 novembre - Sainte-Anne-sur-Brivet (Loire-Atlantique). Alors qu’il tentait de franchir une clôture en fil barbelé, un chasseur de 65  ans a trébuché, déclenchant accidentellement un tir qu'il a pris dans l’avant-bras gauche. La victime a été transportée aux urgences par hélicoptère au centre hospitalier de Nantes. Il risque l’amputation de son avant-bras.
  19. Dimanche 24 novembre - Pleyber-Christ (Finistère) - Un chasseur de 38 ans domicilié en région parisienne a été grièvement blessé au lieu-dit Kervenarc'hant, à Pleyber-Christ, vers 11h15. Le canon de son fusil a explosé, le blessant grièvement à la main.
  20. Mercredi 27 novembre - Saint-Martin-de-Brômes (Alpes-de-Haute-Provence): Un chasseur âgé de 37 ans a été grièvement blessé, lors d’une battue aux sangliers.  L’homme a ouvert le feu et atteint son collègue au niveau de la bouche. Le chasseur blessé au bas du visage et au cou a été secouru par les pompiers puis a été transporté par l’hélicoptère médicalisé de la gendarmerie vers l’hôpital nord de Marseille dans un état critique. Son pronostic vital est engagé. Le tireur a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte.
  21. Samedi 30 novembre - Clans (Alpes-Maritimes) - Le chassseur a tiré en direction de l’apiculteur amateur après « avoir vu quelque chose bouger ». Et quand ça bouge, ça chatouille l'index... Il devrait être mis en examen pour « homicide involontaire ».
    L'apiculteur ressemblait-il à un sanglier ou à une girafe? Cela n'a pas d'importance. Pas besoin d'identification. Si ça bouge, on tire. L'apiculteur est mort.
  22. 30 novembre - Eternoz (Doubs) - Chute mortelle lors d’une chasse à l’arc. Il était 12 h 50 ce samedi lorsque les gendarmes ont trouvé un corps 15 mètres en contrebas de la falaise d’où il avait chuté, dans les bois d’Éternoz, près d’Amancey. Pratiquant la chasse à l’arc, le chasseur de 45 ans avait blessé un sanglier quelques heures plus tôt. Parti sur ses traces, il avait prévenu le président de sa société de chasse qui, s’inquiétant de ne pas avoir de ses nouvelles depuis, a alerté les secours. Lesquels ont alors lancé les recherches et donc trouvé le corps sans vie au pied d’un ravin, dans un environnement escarpé et très difficile d’accès. La victime aurait glissé avant de chuter.

Octobre : 9 morts

  1. Mercredi 2 octobre - Chute fatale durant une partie de chasse à Mazaugues (Var). Un chasseur de Mazaugues  a perdu la vie après une chute mortelle d’un piton rocheux près du lieu-dit «la Petite-Colle». Posté en observateur d’une battue débutée dans la matinée, cet ancien agriculteur avait pris l’habitude de retourner chez lui pour la pause déjeuner. À 14h30, sa femme, inquiète de ne pas le voir revenir, a prévenu le responsable de la battue. Celui-ci en se rendant sur le lieu du poste d’observation, a découvert les affaires de la victime. Le corps du chasseur gisait lui, une cinquantaine de mètres en contrebas. Les circonstances de cette chute mortelle restent, pour le moment, inexpliquées.
  2. Jeudi 3 octobre - Vagnas (Ardèche) - Un chasseur tué lors d’un accident de chasse. Un dramatique accident de chasse s’est produit jeudi 3 octobre, vers 21 heures, sur la commune de Vagnas. Un père et son fils terminaient une partie de chasse. La nuit était tombée. Aucun des deux ne portait de gilet fluorescent. Le père âgé de 61 ans a vu une ombre passer. Il a cru qu'il s'agissait d'un sanglier et il a tiré. La balle a atteint son fils au pectoral gauche, la victime âgée de 40 ans est décédée avant même son transport à l'hôpital.

 Le papa anéanti a été hospitalisé à Aubenas. Il a tout de même été placé en garde à vue dans sa chambre d'hôpital pour les besoins de l'enquête.
  3. Samedi 5 octobre - Col de la Rouya, Vallouise (Hautes-Alpes) - Un chasseur de 43 ans à l'affût d'un chamois se trouve dans un état critique après avoir chuté dans un couloir rocheux à 2.750 mètres d'altitudes. Polytraumatisée, la victime dont le pronostic vital était engagé samedi dans la soirée, a été héliportée à l'hôpital de Briançon. Il chassait avec son beau-fils de 14 ans et un ami, tout deux indemnes, qui ont prévenu les secours. Une enquête est ouverte.
    Lundi 7 octobre: Le chasseur polytraumatisé à la suite d’une chute de 100 mètres survenue accidentellement samedi en début d’après-midi dans le secteur de La Rouya à Vallouise est finalement décédé des suites de ses blessures.
  4. Dimanche 6 octobre  - Vignol ( Nièvre) - Un chasseur a été tué alors qu'il participait à une partie de chasse dans le bois du Réconfort.  L'homme a reçu une balle alors qu'il était posté en pleine forêt, pour une battue au sanglier. Il était âgé de 58 ans. L'auteur du coup de feu est un autre chasseur. Très choqué, il a été conduit à l'hôpital. Un test d'alcoolémie a été diligenté par les gendarmes. Le résultat n'est pas encore connu mais les chasseurs présents certifiaient que le tireur était à jeun. La victime portait son gilet fluorescent réglementaire.
  5. Dimanche 6 octobre - Accident de chasse lors d'une battue aux sangliers à Bizou, près de Longny-au-Perche (Orne) - Un homme âgé de 65 ans a été blessé au cou par un tir. La victime aurait quitté son poste. Grièvement blessé il a été héliportée vers le centre hospitalier d’Alençon. Le tireur un homme âgé de 43 ans, habitant Nogent-le-Rotrou a été entendu par les gendarmes.
  6. Mardi 8 octobre - Auffargis (Yvelines) - Un chasseur de 62 ans a été grièvement blessé après avoir été percuté par un cerf lancé à pleine vitesse, lors d'une chasse qui se déroulait dans le bois des Maréchaux, près de Rambouillet, dans le parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse.  Le chasseur, chargé de rabattre le gibier, a été percuté de plein fouet par un cerf traqué.  L'homme, qui souffre de graves blessures au bras et au thorax, a été évacué vers l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris XVe). Les médecins étaient très réservés sur son pronostic vital. ", selon cette même source.

  7. Mercredi 9 octobre - Orlu (Ariège) Augustin Bonrepaux, Le Président du Conseil Général de l'Ariège, victime d'une fracture du fémur lors d'une chute à la chasse, enfin en randonnée, euh, alors qu'il cheminait. Putain, mais je vous avait dit de ne rien dire !
  8. Samedi 12 octobre - Sabran (Gard) Elu du Gard rhodanien, le maire de Sabran est décédé ce matin au cours d'une battue au sanglier. Un arrêt cardiaque foudroyant serait à l'origine de la mort naturelle de l'élu dont le corps gisait à son poste. Un de ses collègues de chasse, pompier à Bagnols puis les secours sur place ont tenté de réanimer en vain Jean-Marc Jorda.
  9. Samedi 12 octobre 2013 - Bordères-sur-l'Échez (Hautes-Pyrénées). Blessé accidentellement par son ami, un chasseur entre la vie et la mort. Un grave accident de chasse est survenu à proximité du bois du Commandeur. Un homme de 40 ans a été grièvement et, selon plusieurs sources concordantes, «involontairement» blessé par balle par son camarade de chasse. Alors qu’ils remisaient leur matériel dans leur véhicule, un coup de feu serait parti accidentellement d’une des armes qui n’avait pas été préalablement déchargée. Touchée sous le bras et au ventre, la victime a été transportée vers l’hôpital de Tarbes, puis a été redirigée vers le CHU de Toulouse. Hier encore, après avoir été opéré, son pronostic vital était engagé. Plusieurs témoins indirects ont été entendus et les forces de l’ordre ont appréhendé l’individu de 34 ans qui a reconnu être l’auteur des coups de feu. , sans toutefois le placer en garde à vue. L’enquête se poursuit.
  10. Samedi 12 octobre - Coursegoules (Alpes-Maritimes) - Le président de la société de chasse de Coursegoules et rabatteur pour son équipe a été attaqué samedi matin à Vescagne par un sanglier lors d’une battue.  La bête blessée a foncé sur lui dès qu’il s’est approché. Tombé à terre, chargé par la bête, le chasseur ne doit son salut qu’à ses chiens qui ont détourné l’attention du sanglier. Malgré des blessures importantes aux deux jambes et à un bras, il  a pu se rendre jusqu’à la caserne des pompiers de Coursegoules. Le sanglier abattu un peu plus tard dans la matinée, affichait plus de 80 kg sur la balance.
  11. Dimanche 13 octobre - Accident de chasse à Castellare di Casinca (Haute-Corse). Un homme de 38 ans a été blessé par le ricochet d'un tir de chevrotine alors qu'il participait, en fin d'après-midi, à une battue sur la commune de Castellare di Casinca.
  12. Dimanche 13 octobre - Banvillars (Territoire de Belfort) Un chasseur chargé par un sanglier: un sanglier, sans doute déjà blessé, a fondu droit sur un retraité de Grosmagny, qui appartient à la Société de chasse de Banvillars lui, le touchant au passage. L’homme n’a pas eu d’autre solution que de lui tirer dessus et de le tuer. L’animal présentait une plaie à une patte, et après s’être remis de ses frayeurs, le chasseur a constaté qu’il avait lui aussi été blessé à la main et à la jambe gauche. Il a été recousu de sept points de suture sous le genou gauche.
  13. Samedi 19 octobre - Sault-de-Navaille (Pyrénées-Atlantiques) : Pris d'un malaise sur une palombière, un chasseur âgé de 86 ans est décédé des suites d'un malaise cardiaque, dans un bois isolé. L'octogénaire venait de gravir l'échelle de sa palombière, installée à 10 mètres de hauteur, quand il a été pris d'essoufflement et est devenu livide, avant de perdre connaissance.Les secours ont été immédiatement alerté, mais les soins prodigués sont demeurés sans effet.
  14. Jeudi 17 octobre - Céaux-d’Allègre (Haute-Loire) : Blessé, le sanglier de 95 kg charge un jeune chasseur. Les faits se sont produits lors d’une battue au sanglier dans un bois. Un sanglier, pesant près de 95 kilos, est touché par un coup de fusil qui ne lui est pas fatal. L’animal prend la fuite. Un jeune chasseur est sur sa trajectoire. La bête charge. Le choc est très violent. Âgé de 24 ans, le jeune homme est touché à une jambe. Souffrant d’une fracture ouverte du fémur, il a été pris en charge par les sapeurs-pompiers qui l’ont transporté à l’hôpital du Puy-en-Velay où il continuait de recevoir des soins.
    (2 novembre: Selon les premiers éléments de l’enquête ouverte par les gendarmes de la brigade d’Allègre, la version donnée par les chasseurs sur la charge de l’animal, n’est plus privilégiée, un éclat de plastique provenant d’une balle a été découvert dans la blessure du chasseur par les médecins hospitaliers.)
  15. Dimanche 20 octobre - Villelongue (Aude) - L’arbre s’abat sur la voiture conduite par un chasseur durant l'orage. ”Je roulais tranquillement sur la D 4, nous a-t-il confiés, lorsqu’après l’embranchement qui mène à Villelongue, j’ai vu cet arbre (un chêne vert, Ndlr) qui tombait d’un talus. Là, tu te demandes ce qui t’arrive ! J’ai vu un gros flash et j’ai essayé de sauver ma peau comme j’ai pu. J’ai eu juste le temps de me coucher. Heureusement qu’il n’y avait pas de passager, parce qu’il aurait été tué ! Sous le choc, mes vitres ont éclaté, ainsi que le pneu arrière de la voiture. La malle est restée bloquée."
  16. Mardi 22 octobre - Fontenay-en-Parisis (Val d’Oise) - Un chasseur retrouvé mort dans un bassin de rétention - Un chasseur âgé de 68 ans a été retrouvé mort noyé dans le bassin de rétention de Fontenay-en-Parisis.  L'homme était parti dimanche pour se rendre à une partie de chasse. Son véhicule a finalement été retrouvé tout près du bassin, avec à son bord un fusil et plusieurs cartouches. Les secours ont finalement découvert un casquette de chasseur sur la berge, laissant présager une chute du sexagénaire. Il sera finalement découvert dans le bassin de rétention. La thèse de l'accident est privilégiée.
  17. Mercredi 23 octobre - Istres (Bouches-du-Rhône) Chasseur contre taureau - Le chasseur attaqué par un taureau dans le domaine de Sulauze, situé sur Istres et Miramas, a été assez grièvement blessé. Il a été transporté à l'Hôpital Nord de Marseille. A priori ses jours ne sont pas en danger. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.
  18. Mercredi 23 octobre - Aramits (Pyrénées-Atlantiques) - Accident de chasse en Béarn. Le chasseur de 33 ans qui se trouvait dans une palombière à 20 mètres du sol a reçu deux décharges de plomb dans le genou quand son fusil est tombé par terre. D'importants moyens ont été envoyés sur place pour dégager la victime bloquée en hauteur. Une équipe du PGHM d'Oloron accompagnée d'un médecin du Smur a été envoyée sur les lieux à bord de l'hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 64. Avec des pompiers du Groupe d'intervention en milieu périlleux (Grimp) et d'Aramits, ils ont pu descendre la victime par un système de cordage.  Le chasseur a ensuite été évacué par hélicoptère à l'hôpital de Pau.
  19. Jeudi 24 octobre - Montceaux-lès-Vaudes (Aube) - Le chasseur meurt en allant chercher sa proie. Deux jeunes hommes, de 25 et 27 ans, chassent dans une réserve privée de la commune. Le plus âgé tue un canard. Sa proie tombe à l’eau dans un étang. Il se déshabille intégralement pour aller la récupérer. Il pénètre alors dans l’eau et n’en ressortira pas vivant. Probablement victime d’une hydrocution, le jeune homme a juste eu le temps d’appeler à l’aide son ami, trop éloigné pour arriver à temps. Les pompiers plongeurs finiront par retrouver le corps du chasseur, non sans efforts.
  20. Samedi 26 octobre - Montiers-sur-Saulx (Meuse) - Accident de chasse à proximité du hameau d’Écurey. L’un des chasseurs se trouvait en poste lorsqu’un animal a déboulé sur un chemin, ce qui a entraîné une série de coups de feu en simultané. L’homme en question, 60 ans et domicilié à Gourzon, en Haute-Marne, a alors reçu un éclat de balle dans la partie haute du crâne. Quelques points de suture lui ont ensuite été prodigués par une équipe médicale du SAMU. Les sapeurs-pompiers ont transporté la victime au centre hospitalier de Bar-le-Duc.
  21. Dimanche 27 octobre - Mer (Loir-et-Cher) - Un homme de 30 ans a été blessé à la chasse par un tir accidentel, au lieu-dit « Beaumont ». Le chasseur marchait et a glissé sur un talus, ce qui a déclenché le tir. Atteint à une cuisse par du petit plomb, le blessé a reçu les premiers soins sur place par le Smur de Blois, avant d'être transporté au centre hospitalier par les pompiers de Mer.
  22. Dimanche 27 octobre - Saint-Denis (Aude), près de Carcassonne : un chasseur se tire dessus en nettoyant son fusil .  Un homme de 45 ans environ a été blessé par plombs, à hauteur des membres inférieurs (aux pieds notamment) lors d'un accident. La victime se serait elle-même tirée dessus, en nettoyant son arme restée chargée. L'homme a été transporté par hélicoptère, sur le centre hospitalier de Carcassonne. 
  23. Dimanche 27 octobre - Vasles (Vienne) - Un chasseur blesse son frère accidentellement à l'épaule. Le groupe de chasseurs, progressait tranquillement dans un bois. Un des chasseurs, âgé de 66 ans a trébuché. Son fusil chargé s'est refermé alors que le marcheur essayait d'éviter la chute. Et le coup est parti, surprenant tout le monde. C'est le propre frère du malencontreux tireur qui fut touché à l'omoplate droite, quasiment à bout portant. Le blessé, âgé de 64 ans a été conduit au CHU de Poitiers.
  24. Mercredi 30 octobre - Venejean (Gard) - Il se tire dans le ventre en voulant achever un sanglier à coups de crosse. Un retraité de 65 ans s’est tiré une balle dans le ventre en essayant d’achever un sanglier. Après avoir blessé l’animal en lui tirant dessus une première fois, l’homme a voulu l’achever. Son fusil s’est enraillé. C’est en frappant la bête avec la crosse de son arme que le coup est parti. La balle s’est logée dans son abdomen. Il est grièvement blessé. Suite: Dimanche 3 Novembre, Vénéjan : le chasseur de sanglier est dans le coma.
  25. Jeudi 31 octobre - Arbonne (Pyrénées-Atlantiques) Un septuagénaire se tue dans une palombière. Au passage des oiseaux, le septuagénaire a voulu se hisser rapidement au sommet de la palombière. Pour ce faire, il a ôté le dispositif de sécurité de la nacelle et il a été percuté par le contrepoids qui redescendait alors qu'il était hissé vers le sommet par la palombière. Grièvement blessé au crâne, l'homme est décédé des suites du choc violent environ une heure après l'accident et ce malgré l'intervention du Samu et des sapeurs pompiers.
  26. jeudi 31 octobre - Thonon-les-Bains  - un conducteur blessé par balle: la piste des chasseurs est confirmée. Un automobiliste ayant été blessé à la tête par une balle alors qu'il circulait en voiture avenue de Genève entre la zone de Marclaz et le rond-point de Létroz, une enquête a été ouverte, confiée à la police judiciaire d'Annecy. Ce lundi 4 novembre après-midi, un communiqué du procureur de la République de Thonon apporte quelques précieux éclaircissement sur l'affaire: "L'enquête ouverte à la suite des blessures par balle occasionnées jeudi 31 octobre à l'encontre d'un automobiliste a permis de reconstituer la trajectoire de la balle, ayant atteint le pare-brise avant en haut côté conducteur et étant ressortie par la custode arrière de la portière arrière côté conducteur. "Trois personnes se sont présentées samedi au commissariat de Thonon-les-Bains, après avoir pris connaissance des circonstances de ces blessures dans les médias et ont été entendues par les enquêteurs de la police judiciaire d'Annecy. Elles ont expliqué qu'elles se trouvaient en action de chasse, à environ 400 m de la route, jeudi après-midi. "L'un de ces chasseurs a expliqué qu'il avait tiré un coup de feu en direction d'un sanglier qu'ils avaient repéré, mais qu'il avait manqué sa cible. Son poste de tir se trouvant en direction de la route, il pense que c'est sa balle perdue qui a poursuivi sa trajectoire et blessé le conducteur.

Septembre : 5 morts

  1. Dimanche 1 septembre à Borgo (Haute-Corse) - Un chasseur a été blessé alors qu'il participait à une battue, organisée sur les hauteurs de la commune de Borgo. « Les chasseurs sont tous à leur poste. Les chiens suivent la trace des sangliers, lorsque l'animal apparaît dans le champ de tir d'un des participants. L'homme, âgé de 35 ans, le pied posé sur un muret en pierre, attend la bête. Au moment où le sanglier apparaît, il tire mais le muret sur lequel il avait pris appui, s'effondre subitement. Il est alors déséquilibré. L'homme aurait reçu au pied des plombs de son fusil de chasse. Il souffrirait d'une blessure à l'orteil. Son état n'a pas nécessité l'intervention des sapeurs-pompiers de Haute-Corse. »
  2. Lundi 2 septembre Vialer (64) : un chasseur blessé par balle lors d’une battue au sanglier . La victime participait à une battue au sanglier organisée sur une ligne de crête, dans le chemin de Gerp, à proximité de la route de Lalongue, lorsqu’elle a été touchée par une balle de gros calibre. La munition lui a transpercé une cuisse avant de toucher la seconde jambe.  la victime a été évacuée par hélico à l’hôpital.
  3. Mercredi 4 septembre - Champagne-et-Fontaine (Dordogne) Mercredi soir, un chasseur, un retraité agricole, passionné de chasse, âgé de 78 ans a fait une chute de 8 mètres du haut de sa palombière, située à Champagne-et-Fontaine, au nord-ouest de la Dordogne. Il était monté dans sa palombière pour nourrir ses pigeons et a fait une chute mortelle. Le câble de l'ascenseur de la palombière se serait rompu alors qu'il redescendait. À l'arrivée des secours, il avait déjà succombé à ses blessures.
  4. Jeudi 5 septembre - Mort d'un chasseur à Pradières (Ariège) -Un chasseur âgé de 73 ans est décédé mercredi matin aux alentours de 9h, victime d'une crise cardiaque. Pompiers de Foix et Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne appelés pour évacuer par hélicoptère "le vieux monsieur", n'ont pu le réanimer.
  5. Dimanche 8 septembre 2013 - Plancher-Bas (Haute-Saône): Un chasseur de 43 ans a été sérieusement blessé au niveau du cou par un cerf, pendant une battue eau sanglier, le week-end d’ouverture de la chasse.  L’homme a débusqué un cerf dans un fourré. L’animal a chargé le chasseur et lui a donné un violent coup de bois à quelques centimètres de la carotide, sans la toucher, a indiqué la même source. Souffrant d’une plaie d’environ dix centimètres au cou, le chasseur a été transporté au centre hospitalier de Belfort-Montbéliard où il devait être opéré.
  6. Dimanche 8 septembre - Castanet-le-Haut (Hérault) Un chasseur de 75 ans a été blessé lors d’une battue au sanglier. La victime, postée, a été chargée par l’animal et sérieusement blessée à la jambe. Les pompiers l'ont héliporté, via le Dragon34, vers le CHU de Montpellier.
  7. Mercredi 11 septembre - Victime d’une mauvaise chute, un chasseur, âgé de 43 ans, s’est accidentellement tiré une balle dans la cheville, sur la commune de Forcalquier. L’homme, qui se trouvait dans une zone de chasse située entre Saint-Maime et Mane, a été évacué sur l’hôpital de Manosque.
  8. Dimanche 15 septembre, jour de l'ouverture générale à Thorigné-Fouillard (Ile-et-Vilaine). Premier accident de la saison 2013-2014 impliquant un non-chasseur. Un cycliste gravement blessé au cou.
  9. Dimanche 15 septembre - Cour-Cheverny (Loir-et-Cher) Les sapeurs-pompiers sont intervenus, chemin des Dames, où un cavalier participant à une chasse venait de faire une chute. Souffrant du dos la victime a été transportée à l'hôpital de Blois.
  10. Dimanche 15 septembre 2013 - Un chasseur décède à Avesnes-le-Sec (Nord). Vers 17 heures, un chasseur est décédé à Avesnes-le-Sec. L’homme, âgé de 57 ans et originaire d’Hordain, se trouvait dans un champ route de Noyelles, le long de la départementale 449, lorsqu’il a été pris d’un malaise cardiaque. Les sapeurs-pompiers de Douchy-les-Mines et le SMUR de Valenciennes ont tenté de ranimer le quinquagénaire, en vain.
  11. Dimanche 15 septembre - Guiry-en-Vexin (Val-d'Oise).  Le chasseur se tire une balle dans le pied
    Un homme âgé de 64 ans a été hospitalisé dimanche matin, à Pontoise, à l’issue d’une partie de chasse. L’accident s’est produit vers 11h30, au lieu-dit la Plaine, à Guiry-en-Vexin. Alors qu’il rechargeait son arme avec des cartouches de chevrotines, en...  (la suite est payante. Balle ou chevrotine, le journaliste ne semble pas être un expert…)
  12. Mercredi 18/09/13 - La Lauzette (Hautes-Alpes) - Un chasseur âgé d’une vingtaine d’années a chuté dans un pierrier situé à 2.300 m d’altitude. Il s’est blessé à la jambe. L’endroit étant escarpé, il a dû être évacué par les secouristes du PGHM de Briançon à bord de l’hélicoptère du détachement aérien de la gendarmerie. Il a été transporté à l’hôpital de Briançon.
  13. Samedi 21 septembre - Gabat - Un homme d'une cinquantaine d'années a été évacué par hélicoptère ce samedi après-midi après avoir chuté d'une dizaine de mètres. Les faits se sont déroulés au Pays basque, sur le territoire de la commune de Gabat, située entre Sauveterre-de-Béarn et Saint-Palais. Travaillant à la préparation d'une palombière, alors que les premiers vols du migrateur sont espérés d'ici deux à trois semaines, le quinquagénaire a perdu l'équilibre et lourdement chuté sur le sol. Sérieusement blessé, il a été transporté par l'hélicoptère de la gendarmerie au centre hospitalier de Bayonne.
  14. dimanche 22 septembre - Galapian (Lot-et-Garonne) - Un chasseur de 29 ans tué qui était avec son père, a reçu une décharge au visage. L’homme, en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours, a succombé à ses blessures sur place. Selon les gendarmes, le père a indiqué avoir entendu deux détonations alors que son fils était descendu de leur véhicule pour récupérer son fusil avec l’intention de tirer un faisan. L’enquête a été confiée à la communauté de brigades de gendarmerie d’Aiguillon.
  15. Samedi 28 septembre - Un sanglier a blessé une jeune femme de 18 ans, samedi matin à Abbeville. L'incident s'est produit lors d'une battue en plaine, à la sortie est de la ville. Des chiens ont pris en chasse l'animal. Dans sa fuite, le sanglier - un mâle de 91 kg - a heurté la jeune femme, qui participait à la battue en tant que traqueuse. Mordue à la cheville et blessée à la cuisse, elle a été hospitalisée à Abbeville. Bilan : 31 points de suture. Le sanglier, lui, a été abattu.
  16. Dimanche 29 septembre - Saveuse (Somme) - Un accident de chasse s'est produit dimanche entre Saveuse et Amiens. Un enfant de 6 ans a été atteint par des plombs. Il  a été hospitalisé sérieusement touché aux jambes.  Le fusil aurait été posé, déchargé de ses cartouches puis rechargé par erreur. Et un chien l'aurait ensuite fait tomber, occasionnant le tir intempestif.
    Le garçon de 6 ans est décédé mercredi 2 octobre des suites de ses blessures.

Août : 1 mort

  1. Jeudi 15 août, Commensacq (Landes) Un chasseur blessé lors d'une battue au sanglier.Selon les premiers éléments de l'enquête, les règles de sécurité étaient respectées. Une enquête balistique est en cours pour vérifier si la balle a ricoché - hypothèse actuellement la plus vraisemblable.La victime, un homme d'une trentaine d'années, a été touchée au genoux.
  2. 24/08/13 Civry-la-Forêt (Yvelines) - Le chasseur meurt empalé sur son fusil. Terrible accident de chasse dans la soirée de samedi dans un bois. Vers 21h15, un homme de 79 ans a trouvé la mort après avoir chuté d'un mirador sur lequel il avait passé la journée. C'est en descendant sur une échelle de bois qu'il a perdu l'équilibre pour une raison encore indéterminée avant de s'empaler sur son fusil. Le septuagénaire est décédé quelques minutes plus tard après que ses compagnons de chasse ont prévenu les secours. Si le caractère accidentel de la mort ne fait guère de doute, une autopsie a été ordonnée pour comprendre les causes exactes de la mort. La brigade de gendarmerie de Septeuil mène l’enquête. 
  3. 26/08/2013 - Vialer (Pyrénées-Atlantiques). La société de chasse avait organisé une battue aux sangliers. Chacun des participants était porteur des équipements de sécurité obligatoires (casquette et gilets fluo, etc.) et les chasseurs pratiquaient la battue en ligne. L’un des chasseurs s’est-il trop avancé? Un autre a-t-il mal visé? L’enquête des gendarmes de la communauté de brigades de Thèze le déterminera.Toujours est-il que l’un des chasseurs a tiré et la balle a traversé la cuisse de son voisin de battue. La victime, âgée de 43 ans a été héliportée à l’hôpital de Pau. Ses jours ne sont pas en danger.

Juillet  

  1. Mardi 9 juillet - Montrol-Sénard (Haute-Vienne) Il s'entraîne à la chasse à l'arc, son voisin lui tire dessus. Blessé à l'épaule par une balle de 22 long rifle, l'archer a été hospitalisé.
  2. Dimanche 21 juillet Propriano (Corse du sud) : Un enfant de 13 ans victime d'un accident de plongée alors qu'il chassait au harpon dans le secteur de Senetosa. L'enfant chassait en compagnie de son père. L'adolescent a fait usage de son harpon. C'est à ce moment qu'il se serait emmêlé les pieds dans le fil du harpon sans parvenir à se libérer. L'intervention de son père, après bien efforts, a permis de le ramener à la surface. Pris en charge un peu plus tard par les secours et évacué par hélicoptère sur le centre hospitalier d'Ajaccio, l'adolescent a pu être récupéré au niveau cardio respiratoire. Mais Dimanche soir il était dans le coma et le pronostic vital était toujours engagé.

Juin : 1 mort

  1. 16/06/2013 - Le corps d'un lieutenant de louveterie, disparu le 5 juin au cours d'une chasse aux animaux "nuisibles" en Haute-Savoie, a été retrouvé mort dimanche dans une rivière, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. L'homme de 54 ans, victime d'une chute, a été retrouvé par des randonneurs dans Le Fier, sur la commune du Val-de-Fier, à environ 150 mètres du lieu présumé de l'accident, selon la même source. L'homme avait disparu durant la nuit alors "qu'il venait de tuer un renard dans le cadre de ses fonctions".

Avril : 1 mort

  1. 01/04/2013 - Chute mortelle d'une palombière en Gironde - Deux hommes faisaient de menus travaux d entretien de leur pylône de chasse quand l'un est tombé. Un homme de 61 ans, demeurant le Cap-Ferret est décédé ce lundi après-midi à Andernos entre Querquillas et Blagon. Il était venu avec un autre homme réaliser des travaux d'entretien à la palombière. Quand ce dernier s'est retourné après avoir rangé ses outils, le sexagénaire était tombé. Il n'a pas survécu aux blessures occasionnées par sa chute d'un pylône de chasse, perché à une vingtaine de mètres de hauteur.

oOo

Accidents de chasse et accidents à la chasse

Avertissement pour les membres de CPNT et autres susceptibles...

* Je désire relater les faits sobrement. Selon votre sensibilité, vous pouvez ne pas aimer, ne pas considérer tous les accidents à la chasse comme des accidents de chasse! Vous pouvez donc adapter votre total de "fatalités", comme disent certains chasseurs cherchant à se dédouaner, à vos critères subjectifs personnels. Je revendique mon droit à la subjectivité. Bien que séparant les deux types d'accidents, les conséquences sont les mêmes : ces chasseurs partis chasser ne sont pas revenus.
Les liens sont donnés chaque fois que c'est possible, les journaux les changent parfois.

Conseils pour votre sécurité et celle des autres

Les conseils suivants vous garantiront des parties de chasse en toute sécurité, pour vous et pour les autres.

Conservation et transport d'une arme de chasse

  • À la maison, conservez votre arme non chargée dans un lieu sûr. Conservez les munitions dans un endroit sec, séparé de l'arme, de manière à ce que les deux ne puissent pas être utilisées immédiatement.
  • Avant le début de l'ouverture de la chasse, faites contrôler votre arme de chasse par un armurier agréé.
  • Mettez votre arme non chargée dans votre véhicule et conservez-la hors de portée dans un étui fermé à clé.

Port d'une arme de chasse

  • Verrouillez l'arme et dirigez le canon de l'arme vers un endroit non dangereux.
  • Si vous devez franchir un obstacle, retirez les munitions de l'arme. N'utilisez jamais dans ce cas le cran de sécurité.
  • Au moment de charger, vérifiez que le canon de l'arme n'est pas bouché.
  • Ne tirez jamais en direction d'un espace public ou habité, de voies de chemin de fer, de câbles d'électricité ou de téléphone.
  • Ne placez votre doigt sur la gâchette que si vous pouvez voir clairement le gibier et êtes dans une bonne position.
  • Respectez la règle des 30°.

En forêt

Si vous ne chassez pas vous-même mais que vous promenez en forêt pendant la saison de la chasse, respectez toujours les panneaux d'avertissement et de signalisation des chasseurs et gardes forestiers :

  • affiche jaune : annonce la chasse.
  • panneau d'interdiction rouge : sentier interdit aux visiteurs.
Commentaires