Accidents de et à la chasse en France saison 2014-2015 : 42 morts

Accidents de chasse en France saison 2014-2015Ce document contient la liste des accidents de chasse et à la chasse en France en 2014-2015. 

Les suites des blessures occasionnées par la pratique de la chasse et/ou l'imprudence des chasseurs ne sont pas toujours connues ou publiées.Aidez moi à compléter cet historique annuel des accidents de chasse. Envoyez vos informations : Date, commune, département, explications, lien de la source papier ou web à la buvette des Alpages. Cette page est aussi sur FACEBOOK

Bavures | Accidents de chasse | Accidents de palombières | Suites judiciaires

Liste des accidents de et à la chasse en France saison 2014-2015*

Morts à la chasse en 2014-2015 

Décès de/...en
Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Jan Fév Mar Totaux
Accidents de chasse                          
  Non-chasseurs tués             1            1
  Autres chasseurs tués
          1 5 2 2 2      12
  Auto-accidents           1   1  1  

 1

   4
Totaux "de chasse"           2  6

3

 3  1     17
Accidents à la chasse                          
  Moyens de transport           1  2 1      1   5
  Chutes/Noyades         1 2  1      3     7
  Morts naturelles           2   2  1    1   6
  Suicides                    1     1
Totaux "à la chasse"         1 5  3 3  1  4     19
Indéterminés         1   3 1 1       6
Décès totaux         2 7 12

7

5 6 3   42

Février : 3 morts

  1. 20 février 2015 - Villiers-en-Bois, forêt de Chizé (Deux-Sèvres) - Un chasseur a perdu la vie  lors d'une partie de chasse aux chevreuils. Le chasseur âgé de 65 ans était « posté » assis. Le coup est parti de son propre fusil « Il s'agirait d'un accident dû à une manipulation de l'arme, manipulation due au fait de la victime. » 

  2. 21 février 2015 - Souesmes (Loir-et-Cher)  - Un homme était en train de chasser le sanglier en compagnie d'une dizaine de personnes lorsque le canon de son fusil a explosé. Le chasseur, âgé de 46 ans aurait tiré à deux reprises au moins avant que l'explosion du canon de son arme ne le blesse à la main gauche. La victime a été transportée au centre hospitalier d'Orléans.
  3. 23 février 2015 - Allennes-les-Marais (Nord-Pas-de-Calais) - Un accident de chasse est survenu dans le secteur des Ansereuilles, près de la Deûle. Un sexagénaire a reçu des plombs dans le visage. Il a été pris en charge par les pompiers et transféré en déchocage à l’hôpital Salengro.
  4. Dimanche 15 février 2015 - Leuglay (Côte d’Or) -  Le corps sans vie d’un chasseur a été retrouvé dans un bois dans le canton de Recey-sur-Ource. L’homme âgé de 72 ans serait décédé de mort naturelle. Il aurait fait un arrêt cardiaque. C’est un des participants à la partie de chasse qui l’aurait découvert allongé dans un chemin.
  5. Samedi 14 février - Walincourt-Selvigny (Nord) Un chasseur , de retour d’une partie de chasse,  perd le controle de son véhicule et se tue. À l’arrivée des secours, la victime était déjà en arrêt cardiaque. Une autopsie devra, dans les prochains jours, déterminer les causes de la mort du septuagénaire. Il s’agira notamment d’établir si cet arrêt cardiaque a précédé ou suivi l’accident.
  6. Vendredi 13 février - Reignac (Charente) - Un chasseur de 78 ans a été blessé lors d’une battue au chevreuil au lieu-dit Fontrochelle. Le septuagénaire a été touché par les plombs aux deux jambes et évacué vers le centre hospitalier d’Angoulême.

Janvier : 6 morts

  1. Dimanche 26 janvier, Saint-Vigor-d’Ymonville (Seine-Maritime) : Un homme chasse dans les marais de la réserve naturelle protégée de la Seine, à proximité du Pont de Normandie. Il est installé dans un gabion, un abri enterré servant à chasser le gibier d’eau. Il se blesse grièvement au visage avec son fusil mais réussit à appeler sa femme qui comprend qu’il y a un problème. Les pompiers arrivent à stabiliser la victime qui a une partie du visage grièvement atteinte. L’hélicoptère l’a hélitreuillé pour le transporter à l’hôpital du Havre. Âgé de 35 ans, ce chasseur expérimenté, a par la suite été transporté au CHU de Rouen. Son pronostic vital était engagé jusqu’à lundi soir. Hier, ce n’était plus le cas. Son état de santé reste tout de même extrêmement fragile.
  2. Mercredi 21 janvier - Ouarville ( Eure-et-Loir) - Un sexagénaire a été touché à l'épaule et au visage par un autre chasseur. L'homme transporté à l’hôpital de Chartres n'est que légèrement blessé.
  3. Samedi 25 janvier - Jumilhac-le-Grand (Dordogne) : Un chasseur de 42 ans a été grièvement blessé à la main gauche au cours d'une battue aux sangliers.  Un quadragénaire a tiré une première fois. Réalisant qu'il n'avait pas atteint l'animal, il a renouvelé son geste. C'est alors que son fusil semi-automatique de calibre 12, a explosé dans ses mains, la première balle était restée coincée dans le canon.
  4. Vendredi 24 janvier - Montréal-lès-Sources (Drôme) :  un chasseur tué lors d'une battue aux sangliers.
  5. Dimanche 19 janvier - Duclair (Seine-Maritime) :  le corps d'un homme a été retrouvé au pied d'une falaise dans les Boucles de la Seine. La victime, âgée de 74 ans, était un chasseur. Le terrain d’où l’homme a chuté était en plus particulièrement glissant. La thèse accidentelle est privilégiée.
  6. Dimanche 18 janvier - Loupiac (Gironde) - Une femme âgée de 47 ans a été tuée d'une balle en pleine poitrine samedi lors d'une battue au sanglier. Frappée en pleine poitrine, la victime qui participait à une battue avec une vingtaine d'autres chasseurs, dont son mari, est décédée sur place. Elle a été abattue accidentellement  par un autre chasseur, âgé de 63 ans alors qu'elle venait de tirer sur un sanglier qui avait réussi à s'échapper.
  7. Mercredi 15 janvier - Jurançon (Pyrénées-atlantiques) : Vallée de Las-His, vers le domaine Bazaillacq,  un homme de 77 ans a fait une chute de palombière, d'une hauteur d'environ cinq mètres . Les secours ont dû utiliser un 4x4 pour arriver jusqu'à la palombière. Le septuagénaire, grièvement blessé, a été médicalisé puis évacué vers le centre hospitalier par l'hélicoptère.
  8. Lundi 6 janvier - Serrières-de-Briord (Ain) - C’est à la fin d’une battue sur une falaise que les chasseurs se sont aperçus de l’absence de l’un d’entre eux, Pierre G., âgé de 62 ans, ancien employé municipal. Encadrées par le Grimp et la société de chasse, les recherches se sont arrêtées vers 20 heures, lorsque les chiens ont trouvé un fusil, le corps du chasseur gisant en contre-bas.
  9. Dimanche 5 janvier - Hyères (Var) Une femme a été touchée par un tir accidentel, alors qu'elle participait à une battue dans la vallée de Sauvebonne. Blessée à l'épaule, la victime a été transportée à l'hôpital Sainte-Musse à Toulon. Une enquête est en cours.
  10. Dimanche 5 janvier - Saint-Martin-lès-Seyne (Alpes-de-Haute-Provence) - Un chasseur est décédé dans la vallée de la Blanche. L’homme, qui était âgé de 55 ans, a fait une chute d’une centaine de mètres dans un ravin. C’est un autre chasseur qui a donné l’alerte.
  11. vendredi 3 janvier - Saint-médard-en-Jalles (Gironde) - Un chasseur de 61 ans a été blessé aux jambes par des plombs lors d'une battue au chevreuil. Le tireur âgé de 71 ans a été entendu par les gendarmes.
  12. jeudi 2 janvier - Argelliers (Hérault) : un chasseur de 67 ans prend une balle dans le genou ; vraisemblablement un ricochet, selon les enquêteurs. Ses jours ne sont pas en danger. Il a toutefois été transporté par hélicoptère au urgences du CHRU Lapeyronie.
  13. mercredi 1er janvier - Gaillac (Tarn): un chasseur se suicide après l'accident du 31 décembre à Lescure-d'Albigeois. Deux hommes avaient été placés un moment en garde à vue, avant d'être relâchés en début de soirée. Dans la nuit, l'un des deux chasseurs placés en garde à vue puis remis en liberté s'est pendu à son domicile dans la région de Gaillac. Cet homme était très affecté par le drame car il était un ami proche de longue date de la première victime et le parrain d'une de ses filles. Une autopsie de la première victime devrait être réalisée vendredi et l'enquête devrait déterminer notamment si le chasseur mortellement blessé mercredi a été atteint par les projectiles d'une ou plusieurs armes.

Décembre : 5 morts

  1. Mercredi 31 décembre 2014 - Lescure-d'Albigeois (Tarn) : Un chasseur tué dans une battue aux sangliers et aux chevreuils entre Lescure et Albi. Douze adhérents de la société de chasse de Lescure évoluaient le long de cette route lorsqu'après plusieurs coups de feu, un chasseur de 65 ans s'est écroulé, blessé par balle. Prise en charge rapidement par le Samu du Tarn, la victime a été transportée dans un premier temps au centre hospitalier d'Albi avant d'être évacuée au centre hospitalier de Rangueil à Toulouse. C'est là que son décès a été annoncé. Il a été touché au niveau du coeur. Deux chasseurs  ont été mis en cause après avoir expliqué qu'à la vue d'un gibier, ils avaient fait feu. Les deux hommes âgés de 67 ans, ont été placés en garde à vue en tout début d'après-midi.
  2. Lundi 29 décembre - Lamaguère (Gers) - Lors d’une battue au sanglier, un septuagénaire a reçu une balle dans une cuisse. Malgré l’arrivée prompte des pompiers, l’homme est décédé. Les balles destinées à ce gibier sont particulièrement pénétrantes. Impossible de savoir si la victime a fait une hémorragie ou même un infarctus après l’impact.
    «C’est choquant de voir un homme allongé en pleine campagne avec toute une armée de secouristes qui essaient de le réanimer», racontait le maire de la commune, Jean-Marc Roger.
  3. Dimanche 28 décembre - Châteauneuf-du-Faou (Finistère) : Le corps d'un chasseur a été retrouvé à Kerasker, à Châteauneuf-du-Faou. Le chasseur de 58 ans, était parti chasser, seul, en début de matinée. Son épouse ne le voyant pas revenir à l'heure du déjeuner, a donné l'alerte. Un important dispositif de recherches a été déployé, composé d'une douzaine de gendarmes dont une équipe cynophile, de pompiers, avec le renfort de quelques chasseurs. L'hélicoptère Dragon 29 a permis de localiser le corps sur un talus, près d'un champ de maïs. La cause du décès serait d'origine naturelle. 


  4. Dimanche 21 décembre - Argentine (Savoie) : un chasseur chute sur 50  mètres. Il avait eu la bonne fortune de tirer un chamois, hier en milieu de journée, sur les pentes de la Lauzière : cet homme de 50 ans a chuté en voulant récupérer le gibier dans une pente très raide.  Son sauvetage, par les secours héliportés venus de Modane, a été délicat. Touché au dos et à la cheville, il a été transporté vers l’hôpital de Chambéry.
  5. Samedi 20 décembre - Lhuis (Ain) - Un chasseur âgé d’environ soixante-dix ans a été blessé par un éclat de balle entre le cou et l’omoplate lors d’une battue aux sangliers. Il a été hospitalisé à Lyon. Une balle tirée par un chasseur octogénaire aurait ricoché sur une pierre ou un arbre.
  6. 20 décembre - Berck (Nord) Un chasseur de 16 ans retrouvé mort dans sa hutte à Berck. Les pompiers du Pas-de-Calais sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche, à Berck-sur-mer,  pour constater le décès d'un jeune garçon de 16 ans, apparemment asphyxié,  en arrêt cardio-respiratoire. Une réanimation a été tentée, en vain.  Le jeune chasseur aurait été retrouvé, par un ami venu le relayer, dans sa hutte, seul, avec un chauffage d'appoint. Une enquête doit déterminer ce qui a pu se passer. C'était la première année de chasse du jeune homme, qui aurait fermé toutes les ouvertures de la hutte à cause du froid.
  7. Mercredi 17 décembre - Boersch-Klingenthal (Bas-Rhin) Le chasseur se tue avec son arme : La chasse n'avait pas encore débuté. Un chasseur a entendu un coup de feu et a vu la victime, qui venait de se poster, tomber de sa chaise. L'homme de 70 ans est mort d'une balle en pleine tête. Une enquête dira est en cours. 
  8. 14 décembre - La Croix-Vitaise, Monts d'Or (Rhône) - Un chasseur blessé à la jambe par un sanglier.  Alors qu'il vient de partir chasser la bécasse, un homme a fait une rencontre pour le moins inattendue lorsqu'il a traversé des fourrés. Un sanglier était en effet caché sous un tas de branches coupées. L'animal n'a pas du tout aimé être dérangé et a pris peur avant de prendre la fuite en blessant au passage le chasseur à la jambe : artère fémorale perforée, un tendon et des ligaments sectionnés avec au bout quatre jours d'hospitalisation et 45 jours d'immobilisation.

Novembre : 7 morts

  1. Dimanche 30 novembre - Nouic (Limousin) Un chasseur a été blessé au mollet par une balle. Il a été transporté par les secours au CHU de Limoges.
  2. Dimanche 30 novembre -  Chaudon-Norante (Alpes de Haute-provence) : Un homme de 29 ans a été mortellement blessé par le tir de l'un de ses compagnons de chasse. Un groupe de chasseurs participait depuis le matin à une battue aux sangliers. Après en avoir abattu un, deux chasseurs s'occupaient à remonter la bête par une corde, non loin d'une barre rocheuse. C'est alors que l'un d'entre eux, pensant avoir vu l'animal encore bouger, a tiré une coup de fusil pour l'abattre. C'est malheureusement son compagnon qui s'est écroulé, touché au ventre par le tir. 
  3. Samedi 29 Novembre - Saint-Amand-les-Eaux (Nord) : La partie de chasse tirait à sa fin ce samedi dans un secteur boisé du chemin des Hamaïdes lorsqu’un chasseur s’est écroulé. L’homme, ayant entre trente-cinq et quarante ans, avait selon toute vraisemblance succombé à une crise cardiaque.
  4. Samedi 29 Novembre - Curçiat-Dongalon (Ain) : Un chasseur de 66 ans est mort samedi en milieu d’après-midi dans le vestiaire du stade de football qui accueillait le repas de la société de chasse locale. Les chasseurs rentraient d’une battue et s’étaient retrouvés dans leur local pour déjeuner. Une vingtaine d’autres convives ont été plus ou moins sérieusement intoxiqués et conduits par les sapeurs-pompiers dans les hôpitaux de la région. Les premiers éléments recueillis sur place laissent penser à une intoxication au monoxyde de carbone. 
  5. Mercredi 26 novembre - Urbanya (Pyrénées-Orientales) : Bête accident de chasse au-dessus de Prades, un chasseur n'a pas replié son arme, et le coup est parti. Un autre chasseur a été touché à l'aine par une arme de calibre 12, et transporté à la clinique de Prades. Ses jours ne sont pas en danger.  Le coup serait parti tout seul au moment où il posait son arme à la fin de la chasse. Les deux hommes sont âgés d'une septantaine d'années, tout deux ont été hospitalisés.
  6. Dimanche 23 Novembre - Saint-Raphaël (Dordogne) : Une dizaine de chasseurs de la société de chasse participaient à une battue au sanglier. L'un d'eux a été touché à la mâchoire par un projectile. Il a été transporté par ses proches à l'hôpital de Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, mais c'est au centre hospitalier de Limoges que ce septuagénaire de Sainte-Trie a été opéré. Ces jours ne sont pas en danger. Une enquêt est en cours.
  7. Dimanche  23 novembre - La Garde-Freinet (Var) : Les pompiers ont porté secours à un chasseur sur la route des Crètes, au niveau de la piste du Débat. L'homme, un Gardois de 61 ans, a été blessé lors d'une battue au sanglier. La bête, pesant près de 80 kilos, venait d'être atteinte par une balle. Cernée par le chasseur et deux chiens, elle a eu une réaction de défense.
  8. Samedi 22 novembre 2014 - Moyencourt (Somme) - Un cavalier a lourdement chuté de son cheval lors d’une chasse-à-courre au lièvre. L’homme de 35 ans se plaignait de fortes douleurs au dos. Craignant un traumatisme au niveau de la colonne vertébrale, les secours ont décidé de le transporter en hélicoptère dans un hôpital amiénois pour des examens approfondis.
  9. Samedi 22 novembre 2014 - Sainte-Colombe (Hautes-Alpes) : Un chasseur de 60 ans s’est fait charger par un sanglier. Souffrant d’une entaille de cinq centimètres de largeur à la cuisse, le sexagénaire, conscient, a appelé les secours et a été pris en charge par ses camarades de chasse. Les sapeurs-pompiers ont ensuite pris le relais et ont transporté le blessé au centre hospitalier de Gap, où il est  soigné.
  10. Samedi 22 novembre 2014 - Gy-en-Sologne (Loir-et-Cher) Un homme a été blessé par balle alors qu'il participait à une battue aux gros gibiers. Blessé à l'épaule, il a héliporté à l'hôpital de Blois. Ses jours ne seraient pas en danger.
  11. 18 novembre 2014 - Bédoin (Vaucluse) : Un chasseur a été retrouvé mort à côté de son chien. Les premiers éléments de l’enquête laissent penser en effet que le chasseur aurait glissé en traversant un ruisseau, et que le coup de feu mortel serait parti tout seul. Le Parquet de Carpentras a demandé une autopsie.
  12. Samedi 15 novembre - Puyoô (Pyrénées atlantiques) : une balle transperce un chasseur lors d'une battue aux sangliers organisée quartier Cassou. Une balle a ricoché sur un arbre avant de toucher un chasseur âgé de 60 ans.  La balle a touché la victime dans le dos et est ressortie au niveau de son ventre. Grièvement blessé, le chasseur a été médicalisé sur place puis évacué par l'hélicoptère vers le centre hospitalier de Pau : ses jours ne seraient pas en danger.
  13. Mercredi 12 novembre 2014 - Dreuil-lès-Amiens (Somme) : Un chasseur blessé par balle
    Un chasseur originaire d’Ailly-sur-Somme âgé de 39 ans a été transporté par une équipe du SAMU après avoir été accidentellement blessé aux fesses dans un accident de chasse, par un ami chasseur âgé lui de 43 ans. Les deux hommes étaient en train de ramper autour d’un étang, non loin de la Grande rue, à Dreuil, pour s’approcher d’oies qu’ils avaient repérées quand un coup de feu serait parti accidentellement du fusil de l’habitant d’Argoeuves. La cartouche de plombs a touché l’Aillygeois au postérieur. Il était légèrement blessé au moment de sa prise en charge par les pompiers et le SAMU. Mais il semblerait que l’état du blessé s’est empiré depuis son admission au CHU.
  14. Mercredi 12 novembre 2014  - Pommiers (Indre) : Alors qu’il sortait de son garage, un septuagénaire a reçu la balle d’un chasseur en pleine main, le projectile ayant été dévié par ricochet. Il m'a crié : " J'ai pris une balle ". J'ai aussitôt compris et j'ai tout de suite appelé les secours. Les pompiers étaient très rapidement sur les lieux et prenaient en charge le septuagénaire, dont une main venait d'être transpercée par une balle venue, « on ne savait, alors, d'où ».  Un groupe de chasseurs de la société communale qui se trouvaient à quelques centaines de mètres de la maison ont été entendus. Un des hommes du groupe venait bien d'utiliser son arme, lors de cette battue aux sangliers. La balle aurait percuté le sol – peut-être sur une pierre – et aurait totalement changé de direction pour atteindre, selon toutes vraisemblances, une main de Christian Biard. « Nous sommes passés à quelques centimètres d'un véritable drame » , confiait une source proche de l'enquête. On imagine effectivement les conséquences, si le projectile avait atteint le thorax ou pire, la tête de la victime. Christian Biard,  sérieusement blessé et transporté vers le centre hospitalier de Châteauroux avant d’être transféré vers l'hôpital de Tours où il a été opéré.  La balle a bien ricoché pour atteindre la victime « alors que nous étions à environ 150 m de la maison », estime Francis Poussin. 
  15. Dimanche 9 novembre - Six-Fours, La Seyne-sur-mer (Var) - Trois joggeurs ont été victimes de chasseurs alors qu'ils couraient en forêt de Janas. « Ça s'est avéré sans gravité, mais à 10 centimètres près, j'aurais pu perdre un œil. » « C'est assez large, bordé de talus. Sur la gauche, devant nous, est arrivé un faisan, plutôt pressé, qui a traversé la piste. Et derrière, deux chasseurs qui tiraient sur lui. Un tir nous a valu des plombs à l'épaule, pour un de mes camarades et moi ainsi qu'à la main pour lui et au mollet pour moi. Nous avons essayé de discuter avec les chasseurs, de prendre leur identité. Ils étaient trop occupés à récupérer leur faisan. Ils ne se sont inquiétés de rien. Ils ont dit qu'ils ne nous avaient pas vus. Pourtant nous portions des vêtements visibles de loin. »
    Rentré chez lui, J. E. adresse un mail à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, pour relater les faits.   « Dans le cas présent, il n'y a pas d'infraction de chasse, en revanche, il semble qu'il y ait une mise en danger de la vie d'autrui. C'est donc au procureur d'ordonner une enquête. » J. E. s'est rendu au commissariat de Sanary pour déposer plainte. « Ça fait 15 ans qu'on court à Janas, et ça fait 15 ans qu'on se dit qu'un jour il y aura un accident. »
  16. Dimanche 9 novembre 2014 - Caillavet (Gers) : Un homme s'est tiré accidentellement une balle destinée aux sangliers, calibre 12/70 mm, dans le talon. Il a été pris en charge par le Samu qui l'a redirigé vers un établissement de soins.
  17. Samedi 8 novembre 2014 - Confrançon (Ain) : Un chasseur blessé à l’épaule par ricochet
    lors d’une battue aux chevreuils dans la Bresse. Après que le gibier ait été réveillé par les rabatteurs, les chasseurs, positionnés en cercle et postés, ont tiré. Un de ces tirs aurait ricoché et blessé l’ancien président de la société de chasse à l’épaule. Transporté à l’hôpital, il a été soigné et est ressorti ce dimanche.
  18. Samedi 8 novembre 2014 - Succieu (isère) : Un chasseur de 52 ans a accidentellement été atteint par le tir d’un autre chasseur lors d’une battue. Grièvement blessé à l’aine, il a été héliporté à l’hôpital Michallon de Grenoble-La Tronche. Ses jours ne sont pas en danger. Une enquête a été ouverte.
  19. Jeudi 6 novembre 2014 - Rosis (Hérault): Une personne tuée au dessus du hameau d'Andabre dans un accident de 4x4 dans les hauts cantons. Une passagère, originaire d'Alsace, a été éjectée. Elle est décédée dans l'accident. Les quatre personnes qui étaient à bord du 4x4, dont un guide de chasse, sont des habitués de partie de chasse dans le secteur.
  20. Dimanche 2 novembre 2014 - Chorange (Isère)-  Un chasseur âgé de 66 ans a été foudroyé par un malaise cardiaque. Le malheureux participait semble-t-il à une battue et il était en poste fixe lorsqu’il a été victime du malaise. Il a été secouru par les sapeurs-pompiers du secteur, épaulés par une équipe du Grimp 38 et un médecin transportée sur place par un hélicoptère de la Sécurité civile. En dépit des efforts de ces secouristes, le sexagénaire n’a pu être ranimé.
  21. Dimanche 2 novembre 2014 -  Gallardon (Eure-et-Loir): Un jeune homme de 17 ans se serait tiré accidentellement dans un pied lors de la manipulation de son arme. Blessé, il a été conduit à l'hôpital du Coudray.
  22. Dimanche 2 novembre - Porto-Vecchio  (Corse-du-Sud) -  Lors d’une battue près du golf de Lezza, un chasseur posté a tiré à plusieurs reprises sur un sanglier, l’un de ses tirs a atteint à la tête l’un de ses compagnons d'infortune. Encore consciente, la victime, âgée de 72 ans, a pu regagner son véhicule aidé par le tireur. Pris en charge par les pompiers, Ange Luciani a été conduit à la clinique de l’Ospédale. Son état s’est ensuite détérioré, il a du être transféré par hélicoptère à l’hôpital de Bastia. Son pronostic vital est engagé. La brigade de gendarmerie de Porto-Vecchio a ouvert une enquête.
  23. Dimanche 2 novembre - Saint-Cirgues (Haute-Loire). Un jeune homme de 22 ans a été mortellement touché par le tir d'un autre chasseur. Lors d'une battue, les chasseurs formaient une ligne et se préparaient à ouvrir le feu sur un sanglier qui se dirigeait dans leur direction. « La victime a tiré à plusieurs reprises mais a raté l'animal »,  le jeune homme de 22 ans a alors reçu un projectile au niveau de la tempe, après qu'un de ses homologues ait tenté à son tour d'abattre l'animal.  Le tireur présumé a dû être conduit à l'hôpital Sainte-Marie du Puy-en-Velay, fortement choqué par ce drame. 

Octobre : 12 morts

  1. Vendredi 31 octobre 2014 - Saint-Christophe-en-Oisans (SUD-ISERE) : Un homme de 26 ans, qui chassait dans le Massif des Ecrins, a fait une chute dans un pierrier alors qu’il se trouvait sur le versant est du col de Graou. Les secouristes du PGHM de l’Isère se sont rendus sur place, avec un médecin du Samu 38, à bord de l’hélicoptère de la Sécurité civile. Présentant une plaie profonde à une jambe, le chasseur a reçu des soins avant d’être héliporté à l’hôpital Sud de Grenoble-Echirolles.
  2. Jeudi 30 octobre - Tourette-sur-Loup (Alpes-Maritimes) - Un lieutenant de louveterie a été tué par un chasseur lors d'une d'une battue administrative ce jeudi après-midi à Tourette-sur-Loup. D'après les premières constatations, la victime, âgée de 65 ans, a été atteinte aux jambes par une balle ayant ricoché. Le tireur, a tenté de lui porter secours en attendant l'arrivée des pompiers du Bar sur Loup. Mais hélas, la victime est décédée. Le loup lui courre toujours.
  3. Mercredi 29 octobre - Solenzara (Corse du Sud) - Le chasseur de 80 ans qui avait tué  accidentellement un chasseur de 45 ans le mardi 28 octobre 2014 a été retrouvé mort ce mercredi matin dans le maquis près du lieu de l'accident. Après avoir tiré sans identifier sa cible, le tireur est redescendu prévenir les secours. Puis il est revenu avec les pompiers pour leur indiquer le lieu de l'accident, il a gravi une seconde fois cette montée escarpée qu'il faut emprunter pendant près d'une demi-heure. Arrivé sur les lieux, l'octogénaire exténué s'est reposé un bon moment avant de décider de regagner seul la route nationale 198. Il n'est jamais rentré chez lui.  Sa famille a, alors, prévenu les secours toujours sur place et une battue a été organisée. A 3h30, les recherches ont été interrompues. Elles ont repris au lever du jour. En début de matinée le corps de l'octogénaire a été retrouvé, sans vie, sur un petit chemin annexe. Soit le coeur a lâché, soit les remords...
  4. Mardi 28 octobre - Solenzara (Corse du Sud) : Un chasseur de 80 ans tire sans identifier “le gibier” et abat un autre chasseur sur la commune de Solenzara, à Cala d’Oru. La personne, âgé de 80 ans, qui a tiré accidentellement sur la victime s’est rendu au centre de secours de Solenzara. Malheureusement, le lieu escarpé et difficile d’accès, n’a pas permis aux secours d’arriver rapidement sur les lieux, ils n’ont pu que constater le décès du chasseur, un colonel à la retraite âgé de 45 ans. Parti seul à la chasse et posté en haut de la colline, le chasseur aux aguets, a entendu du bruit dans le maquis en contrebas et a fait feu croyant viser du gibier. C’était en fait un autre chasseur, qui tentait de se frayer un chemin dans la végétation dense.
  5. Mardi 28 octobre - Ivry-la-Bataille (Eure) : Un chasseur tué par le 4x4 que conduisait son fils. Jean-Jacques H., 64 ans était à la chasse avec son fils et des amis quand l’accident s’est produit sur l’une des terres de sa ferme. Le sexagénaire a perdu l’équilibre alors qu’il était à l’arrière d’un pick-up dont une ridelle s’est soudainement abaissée lors d’une manœuvre du véhicule. À ce moment-là, le chasseur s’est immédiatement retrouvé sous les roues de la remorque que le 4 x 4 tractait. Le drame est d’autant plus poignant que c’est son fils, âgé de 25 ans, qui conduisait le pick-up et effectuait la manœuvre. Ce dernier a accidentellement roulé sur son père, sans pouvoir l’éviter. Le chasseur est décédé rapidement malgré l’intervention des pompiers et d’un médecin urgentiste
  6. Mardi 28 octobre - Gémenos (Bouches-du-Rhône) : Il se tue en voiture en se rendant à la chasse. Un homme d'une soixantaine d'années s'est tué ce mardi matin vers 5h30 alors qu'il se rendait à la chasse. Originaire de Gémenos, l'homme a perdu le contrôle de sa voiture sur la route départementale 8 à Gémenos. Sa voiture a percuté un panneau de signalisation. Il est mort sur le coup. Agé d'une soixantaine d'années, cet habitant de Gémenos se rendait à la chasse. 
  7. Dimanche 26 octobre - Noirterre (Deux-Sèvres) - Des chasseurs au gros gibier tiraient à balle. Le projectile tiré par un chasseur aurait ricoché et cassé la jambe d’un autre chasseur du groupe. La victime a été évacué vers le centre hospitalier local.
  8. Dimanche 26 octobre - Simandres (Rhône) - "Il a tiré sans visibilité." Patrick Morand, un chasseur âgé d’une cinquantaine d’années, ne décolère pas. Dimanche matin, il se promène avec sa chienne Anis dans un bois quand soudain il entend deux coups de fusil. Le cocker anglais, âgé de 9 ans, s'écroule, touché dans le dos. Il décédera quelques instants plus tard. "Ça aurait pu être un gamin". Patrick Morand connaît le tireur présumé, puisque ce dernier, octogénaire, fait partie de la même société de chasse que lui. "Je me trouvais à dix mètres de ma chienne qui gambadait le long d’un grillage. Ma chienne aurait pu être un ramasseur de champignons ou un gamin. J’aurais aussi pu recevoir un plomb." L'auteur supposé des coups de feu n'a pas souhaité s'exprimer. Patrick Morand a quant à lui décidé de ne pas en rester là et de porter plainte.
  9. Dimanche 26 octobre - Tombeboeuf (Lot-et-Garonne) - Un chasseur sexagénaire a été transporté à l'hôpital après avoir reçu du plomb dans le ventre,  touché par un tir accidentel provenant du fusil de son compagnon de chasse parti alors que celui-ci se serait baissé lors d'une intervention sur une clôture. La victime a été conduite au centre hospitalier.
  10. Samedi 25 octobre 2014 - Bourail (Nouvelle-Calédonie) Un adolescent de 14 ans qui a perdu la vie à Bourail, en raison de la chute d'un des chasseurs portant un fusil chargé. Il était parti à la chasse en compagnie de 3 adultes et d'un autre jeune homme lorsqu'il a été tué par accident.  L'un des chasseurs a perdu l'équilibre avant de faire une chute lors de l'escalade d'une colline. Le coup de fusil  accidentel serait parti à ce moment là, tuant sur le coup l'adolescent de 14 ans.
  11. Samedi 25 octobre 2014 - Les Écrennes (Seine-et-Marne) - Un chasseur âgé de quarante ans, a failli ne pas revenir d’une battue au sanglier. La balle Brenneke d’un collègue chasseur a traversé une de ses cuisses, de part en part, sans entraîner de blessures graves. Il a quand même été transporté pour des soins à l’hôpital de Melun. Plusieurs chasseurs étaient en ligne de façon réglementaire, afin de tuer des sangliers. L’un d’eux a tiré et loupé sa cible. En voulant viser deux autres animaux, il a reculé et son tir est parti en biais et a atteint la victime cinquante mètres plus loin.
  12. Samedi 25 octobre - Saint-Cyr-la-Roche (Corrèze) : Un homme a été sérieusement blessé, un autre plus légèrement et un troisième choqué lors d’un accident de chasse au lieu-dit Neuvialle.  Les trois chasseurs étaient installés dans une palombière quand le fusil du plus jeune des trois s’est enrayé. L’un de ses collègues a voulu l’aider déclenchant malheureusement le coup. Le jeune chasseur, âgé de 26 ans, a été atteint par des plombs pour petit gibier à la poitrine. Le troisième chasseur a été blessé à la main. Quant au tireur involontaire, il a été très choqué.  L’accident a nécessité l’intervention du GRIMP (Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux) pour descendre le blessé le plus sérieux de la palombière. Les trois hommes ont été transportés au centre hospitalier de Brive.
  13. Jeudi 23 octobre - Les Avenières (Isère) : Les enfants effectuaient une sortie dans le cadre des activités du centre socio-culturel de la commune. Alors qu’ils se promenaient dans les marais, à proximité du canal des Avenières, un enfant âgé de 4 ans, a reçu un plomb à l’arrière de la tête. Il présente un hématome. L'accompagnateur stagiaire, âgé de 16 ans, a été atteint au niveau de l’épaule, de l’avant-bras et de l’abdomen. Secourus, les deux victimes ont été transportées à l’hôpital de Pont-de-Beauvoisin et de Bourgoin-Jallieu. “Un chasseur a été aperçu sur les lieux de l'accident, mais il a aussitôt disparu”, a confié au Dauphiné Libéré une responsable du centre social des Avenières. Les gendarmes ont ouvert une enquête afin d'identifier le tireur. Le comportement du chasseur, aperçu par le groupe, avant qu’il ne choisisse de s’éclipser, interpelle.
  14. Samedi 18 octobre - Cozzano (Corse du Sud) - Un chasseur de soixante ans a été blessé assez sérieusement à l'aine lors d’une battue au sanglier. Elle a été atteinte par des chevrotines tirées par un autre chasseur. Le blessé a été conditionné et hélitreuillé avant d'être transporté à Ajaccio.
  15. Samedi 18 octobre 2014 - Salbris (Loir-et-Cher) - Alors qu'il était installé sur un mirador, un chasseur de 70 ans a malencontreusement fait tomber son fusil. Lorsque celui-ci a touché le sol, le coup est parti atteignant l'homme à la jambe droite. Il a été héliporté au centre hospitalier de Blois.
  16. Vendredi 17 octobre - Nérigean (Gironde) - Ils étaient trois à s’affairer dans une palombière. Un homme de 50 ans est décédé, au lieu-dit La Cabiraque. Il venait de faire une chute de 19 mètres alors qu'il était occupé à élaguer des arbres pour dégager la vue et préparer la saison à la palombière. Les deux autres ont prévenu les secours après l'avoir découvert inanimé sur le sol. Le Smur a envoyé une équipe héliportée, mais les blessures causées par la chute étaient trop importantes. Le quinquagénaire n'a pas survécu.
  17. Vendredi 17 octobre 2014 - Sarzeau (Morbihan) -  Un chasseur s'est tiré une balle dans le pied lors d'une battue administrative organisée sous la responsabilité d'un lieutenant de louveterie pour lutter contre la prolifération des sangliers dans la presqu'île de Rhuys. Le chasseur, âgé de 61 ans faisait le guet aux abords du château de Suscinio quand, pour une raison encore inconnue, il s'est tiré une balle dans un pied. Sérieusement blessé, il a été transporté par les pompiers à l'hôpital de Vannes.
  18. Mercredi 15 octobre - Blairville (Nord Pas-de-Calais) - Un chasseur de 25 ans décède d’une décharge en pleine tête. Un chasseur de 61 ans se serait mis à genou pour ramasser un lièvre dans la gueule d’un chien. Un autre chien, celui de la victime a priori, se serait alors pris dans le fusil, entraînant un coup de feu. Le jeune chasseur est mort sur le coup. Le chasseur responsable a été placé en garde à vue. Une cellule d’aide médico-psychologique a été mise en place.
  19. Lundi 13 octobre - Vézénobres près d'Alès (Gard) - Lors d’un abattue aux sangliers, un homme âgé d'une soixantaine d'années, est mort sur le coup. L'auteur du coup de feu, âgé de 84 ans, a été placé en garde à vue.
  20. Lundi 13 octobre - Montfrin (Gard)  - Lors d’un abattue aux sangliers encore, un second drame est intervenu en début d'après-midi . Le chasseur de 65 ans, originaire de Théziers, a été touché d'une balle en pleine poitrine. L'auteur du coup de feu est un homme de 74 ans originaire de Bezouce. Un hélicoptère a été envoyé sur place mais l'homme est décédé avant l'arrivée des secours.
  21. Lundi 13 octobre  - (Indre) - Une opération anti-braconnage effectuée avec douze gendarmes au sol et six agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). « Quatre personnes, sur le secteur du Buxerioux ; à Châteauroux, ont été verbalisées, dont une sans permis de chasse ». « Cinq autres personnes, sur le territoire de la communauté d'agglo, à Étrechet, ont refusé le contrôle et se sont enfuies, mais elles feront l'objet d'une procédure car la chasse est interdite sur ce secteur ». 
Yves Chastaing (ONCFS) le constate : « Le braconnage et les incivilités existent. Il y a des groupes de chasseurs qui ne respectent pas les territoires ». Pour exemple, trois chasseurs du Cher ont été récemment contrôlés par la voie des airs et verbalisés. Deux n'étaient pas titulaires du permis de chasse. A l'ouverture, la traque aérienne a surpris sept chasseurs. 
La vice-procureure en rappelle les sanctions : une contravention de 5e classe avec une amende de 1.500 € maximum et un stage alternatif de citoyenneté.
  22. Dimanche 12 octobre - Val des Près  (Hautes-Alpes ) - Un briançonnais a été blessé, touché à la tête et au dos par des plombs de chasse alors qu'il courrait près du pont de la Draye. Un jeune chasseur inexpérimenté serait à l'origine de l'incident. Une dizaine de plombs aurait touché le coureur qui ne croit pas vraiment à l'accident involontaire car il "était à découvert" et venait de croiser le jeune chasseur de 16 ans et la personne qui était en sa compagnie (son père)
  23. 11 octobre 2014 - Chélieu (Isère) - Un homme a été mis en garde à vue pour une affaire d’accident de chasse datant du 28 septembre dernier. Ce jour-là, un chasseur avait été blessé à la tête par des plombs de chevrotine, venus se loger derrière son oreille droite. Les premiers éléments de l’enquête avaient conclu à un tir probablement lointain, suivi d’un ricochet. Ce qui expliquait, alors, que la blessure était miraculeusement légère. 
Identifié par recoupements d’informations, grâce à un véhicule vu à proximité des lieux de l’accident le jour concerné, l’individu reconnaît être l’auteur du coup de feu : il dit avoir cherché à tirer sur un renard. Par contre, la non-assistance à personne en danger n’est pas caractérisée, car le mis en cause déclare ne pas avoir entendu de cris, ni vu la victime, ni même son véhicule. Il a été remis en liberté. La procédure, pour blessures involontaires, a été transmise au parquet qui devra statuer également sur le fait que cet accident s’est produit avec une munition qui est interdite en Isère.
  24. Dimanche 5 octobre 2014 - Le Prêcheur (Martinique) - Un homme de 49 ans, s’est blessé à la jambe par arme à feu, lors d'une partie de au cabrit ou au cochon sauvage. Lors d'un passage difficile, l'un des chasseurs passe devant l'autre avec le canon du fusil vers le sol, mais un coup part. La victime, blessée à la cheville a été héliportée vers l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort de France. La Fédération des Chasseurs de la Martinique a précisé : “La victime ne peut être considérée comme chasseur n'étant pas détentrice du Permis de Chasser validé à notre Fédération. Les animaux chassés à cette occasion sont des animaux domestiques, non considérés comme espèce chassable dans notre département.” Le chasseur, toujours hospitalisé a démenti : "J'ai validé mon permis en versant à la fédération une somme de 134€, représentant la validation et l'assurance J'étais en action de chasse et un animal domestique qui se trouve à 4 kilomètres de toute civilisation n'est plus domestique en pleine montagne”. Dont acte ;-) 

  25. Vendredi 3 octobre - Disparu en août. Un corps retrouvé à Pointel (Orne) - Un corps a été retrouvé mardi, à Pointel, dans un champ de maïs, par un agriculteur. Une découverte que les enquêteurs relient à la disparition, signalée le 12 août dernier, d'un habitant de La Coulonche, près de Flers, âgé de 60 ans. Aux côtés du corps retrouvé mardi, un fusil. L'homme est mort d'une balle dans la tête. Une enquête est ouverte pour rechercher les causes de la mort, qui pourrait être « un suicide ou un accident de chasse. »
  26. Jeudi 2 octobre 2014 - Camopi - Guyane - Un homme tué lors d'une partie de chasse. Agé de 27 ans, il a trouvé la mort dans un accident de chasse. La victime était partie avec d'autres copains chasser. Les premiers éléments de l'enquête penchent pour un décès accidentel. Le parquet a ordonné une autopsie du corps, une enquête est en cours.

Septembre: 7 morts

  1. Dimanche 28 septembre 2014 - Montlouis (Indre-et-Loire) - Une femme de 49 ans qui se promenait a, en effet, reçu du petit plomb au visage et sur les bras, tiré à 80 mètres. Légèrement blessée, elle a été transportée à l'hôpital. Dans la journée, un autre incident était enregistré. A Fondettes, cette fois. Il était près de 20 h quand des propriétaires ont alerté les gendarmes après avoir reçu des plombs sur leur toiture. Enfin, jeudi dernier, une personne a tiré dans les vitres d'une voiture circulant sur l'autoroute A85 entre Bléré et Montlouis. 
La gendarmerie rappelle que les chasseurs doivent respecter strictement et scrupuleusement les consignes de sécurité.
  2. Dimanche 28 septembre 2014 - Le Pont de Beauvoisin (Isère) - Il reçoit du plomb dans la tête. Alors qu’il était assis en bordure d’un champ, un chasseur a ressenti une vive douleur à la tête, le faisant basculer au sol. Il aperçoit alors un renard passer à proximité et comprend qu’il a été atteint par un projectile. Pour autant, il n’a pas entendu de détonation. Parvenant à alerter son épouse, le chasseur blessé s’est rendu à l’hôpital de Pont-de-Beauvoisin. Un examen radiologique a permis de localiser la blessure : des plombs sont venus se loger dans la chair, derrière l’oreille droite, attestant d’un tir lointain.
  3. Dimanche 28  septembre - La Villeneuve-sous-Thury  (Oise) : Un homme de 34 ans se tue en nettoyant son fusil de chasse. Des appareils de nettoyage et des tournevis ont été retrouvés sur la table du salon. Le jeune homme aurait, par ailleurs, indiqué à sa compagne qu’il devait nettoyer son arme, pour préparer une séance de chasse prévue ce dimanche.
  4. Dimanche 28 septembre - Théus (Hautes-Alpes) - Un chasseur âgé de 87 ans a été victime d’un coup de feu accidentel. Touché au visage, il a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et transporté au centre hospitalier de Gap. La victime chassait avec une autre personne de sa famille. C'est son beau frère, un chasseur âgé de 79 ans qui aurait tiré. Les gendarmes sont  intervenus sur les lieux.
  5. Dimanche 28 septembre - Corscia (Haute-Corse) - Un homme a été blessé accidentellement par un tir de chevrotine au bras droit, lors d'une chasse. Le chasseur à  été transféré à l'hôpital de Bastia.
  6. Samedi 27 septembre - Rayssac (Aveyron) - Un chasseur retrouvé mort dans sa voiture au fond d'un ravin. Ce pompier, père de deux grands enfants était parti chasser avec des amis à Montfranc, dans l'Aveyron. Ne le voyant pas rentrer dans la soirée, son épouse qui pensait qu'il était resté dîner avec des amis chasseurs, a donné l'alerte. Ses proches l'ont recherché toute la nuit mais ce n'est qu'au petit matin qu'il a été découvert dans sa voiture, dans un ravin très difficile d'accès.
  7. Mercredi 24 septembre - La Bâthie (Savoie) - Un groupe de six chasseurs de l’Acca de La Bâthie a été pris en chasse par un sanglier. Il venait de blesser la bête qui avait ensuite trouvé refuge dans des fourrés, dans le secteur de Langon. En voulant suivre l’animal et après l’avoir repéré, un des hommes, âgé d’une cinquantaine d’années, a été blessé par une défense au niveau du mollet. La victime a été transportée au centre hospitalier d’Albertville, il a été opéré dans l’après-midi.
  8. Samedi 20 septembre - Sault-Brenaz (Ain) : chargé par un sanglier, le chasseur décède d’un malaise. La peur a peut-être été fatale à ce chasseur de 60 ans originaire de Meximieux. Lorsqu’un sanglier sort du bois. L’homme ne peut l’ajuster suffisamment pour l’empêcher de charger. Il réussit à l’éviter mais reste très choqué lorsqu’il raconte sa mésaventure à ses collègues. A tel point qu’il fait un malaise et décède peu après, malgré les tentatives pour le ranimer.
  9. 20 septembre 2014 - Boulouparis (Nouvelle-Calédonie) - Tandis qu'il chassait avec un membre de sa famille au niveau de la tribu de Kouergoa, un jeune homme d'une trentaine d'années a été mortellement touché par un tir dans la tête. Il est décédé rapidement, sur place. L'auteur présumé du tir mortel, âgé d'une quarantaine d'années, a été placé en garde-à-vue à la gendarmerie de Boulouparis pour homicide involontaire. Les deux hommes sont originaires de la tribu de Kouergoa, où une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.
  10. Lundi 15 septembre - Sangatte (Pas-de-Calais) : un chasseur retrouvé noyé lundi soir au milieu d’une mare au lieu-dit L’Ancienne-Rivière, près de la digue Camin à Sangatte. D’après ses amis, l’homme avait passé la nuit seul avec son chien, dans sa hutte, pour chasser. Ne le voyant pas revenir le lendemain midi, son épouse a donné l’alerte. Les circonstances du décès restent à déterminer : la victime qui avait l’habitude de chasser là, a peut-être fait un malaise au moment où il récupérait une proie.  Il est possible aussi qu’en se penchant pour la saisir, l’eau ait rempli ses waders.
  11. Dimanche 14 septembre - Seillons (Var) La saison de chasse, qui s’ouvrait ce dimanche, aura été de courte durée pour cet homme de 62 ans. Parfaitement en conformité avec la loi, le sexagénaire, qui s’était posté à Seillons, s’est accidentellement tiré dans le bras gauche. Gravement blessé sans pour autant que ses jours soient en danger, le chasseur a été héliporté par le Dragon 83 vers l’hôpital Sainte-Musse à Toulon.
  12. Dimanche 14 septembre - La Bâthie (Savoie) - Chute mortelle pour l’ouverture de la chasse. Un jeune homme de 25 ans a trouvé la mort vers 9 h 15, à l’occasion de l’ouverture de la chasse. Sur la trace de chamois, dans un terrain escarpé sur le secteur du Grand Mont, il a effectué une chute mortelle d’environ 200 mètres.
  13. Dimanche 14 septembre - Beauregard-Baret (Drôme) - Hier c’était l’ouverture de la chasse. Un premier jour endeuillé par le décès d’un chasseur de Beauregard-Baret. Alors qu’il chassait avec son épouse, dans les bois à hauteur de la RD 532, à proximité du restaurant de l’Enclume, le chasseur âgé de 68 ans a été victime d’un malaise. Le sexagénaire n’a pu être réanimé.

Août : 2 morts

  1. Samedi 30 août - Un sanglier a terrorisé la population de Sussargues (Hérault) dimanche matin. L'animal sauvage, rabattu par des chasseurs, a fini sa cavale dans les rues de la ville d'après le Midi Libre. Blessé, il était incontrôlable et a blessé deux personnes.
  2. Samedi 23 août - Bouchain (Nord) - "La partie de chasse était terminée, beaucoup étaient déjà repartis, il ne restait plus que deux chasseurs sur place (dont la victime NDR)", "L'un d'eux dit avoir entendu un coup de feu et vu les chiens sauter". Le chasseur qui est mort était  âgé de 66 et garde-chasse depuis 45 ans. Les deux hommes étaient vraisemblablement restés pour ramasser des canards, d'où le verbe "canarder". C'est pas clair...
  3. Jeudi 14 août - La Trinité (Alpes-maritimes) - La battue administrative a viré au drame. Très grièvement blessé par un sanglier, Joseph Lambert, un retraité de 81 ans, était hier soir entre la vie et la mort. La battue était sous la sous la responsabilité technique du lieutenant de louveterie, le loup étant ouvert dans le coin. Une battue parfaitement maîtrisée jusqu'à ce qu'une défense perfore les cotes du chasseur qui tombe à terre...
  4. Jeudi 7 août 2014 - Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques) Un chasseur âgé de 82 ans s'est tué en tombant d'une palombière, dans le quartier de l'école du Bois, sur les coteaux de Salies-de-Béarn. L'agriculteur retraité qui était parti seul pour poser des appeaux a effectué une chute mortelle d'environ 16 mètres.
  5. Mercredi 6 août 2014 - Mantégas (Alpes-Maritimes) Un chasseur a été gravement blessé dans la Vésubie après une chute près de la vacherie de Mantégas. L'homme de 65 ans, polytraumatisé a été transporté en hélico aux urgences.

Juillet

Juin

  1. Merle-ceriseLundi 23 juin 2014 - Fouesnant (Finistère) Un septuagénaire a tiré plusieurs coups de feux sur son cerisier persuadé que des merles étaient en train de manger ses fruits. Il s'agissait de son fils de 46 ans.  Le quadragénaire, légèrement blessé (en plus il tire mal) a été pris en charge par les pompiers et évacué vers les urgences du centre hospitalier de Quimper. L'arme de son père, elle, a été confisquée par les gendarmes.

  2. Samedi 7 juin 2014 - MASEVAUX (Haut-Rhin) Un mirador s'écroule : un chasseur blessé. Le mirador constitué d'une structure en bois, a craqué et s'est mis à basculer, puis s'est effondré, entraînant la chute du chasseur du haut de son perchoir, situé à une dizaine de mètres de hauteur. Le chasseur, âgé d'une cinquantaine d'années, domicilié dans le territoire de Belfort, souffrant d'une plaie importante au cuir chevelu et de divers traumatismes, a été évacué à l'aide d'un 4x4 des pompiers jusqu'au stade de football de Masevaux.

Mai

Avril

oOo

Accidents de chasse et accidents à la chasse

Avertissement pour les membres de CPNT et autres susceptibles...

* Je désire relater les faits sobrement. Selon votre sensibilité, vous pouvez ne pas aimer, ne pas considérer tous les accidents à la chasse comme des accidents de chasse! Vous pouvez donc adapter votre total de "fatalités", comme disent certains chasseurs cherchant à se dédouaner, à vos critères subjectifs personnels. Je revendique mon droit à la subjectivité. Bien que séparant les deux types d'accidents, les conséquences sont les mêmes : ces chasseurs partis chasser ne sont pas revenus.
Les liens sont donnés chaque fois que c'est possible, les journaux les modifient parfois.

C'est une sorte d'endurcissement et insensibilité qui conduit à chasser ; le chasseur, par la force de l'habitude ou de l'influence héréditaire, ne peut ni comprendre la douleur, ni compatir aux souffrances qu'il cause, et comme le plus souvent c'est un homme à perception paresseuses, il lui est beaucoup plus facile de suivre ses chiens qu'un argument.

Conseils pour votre sécurité et celle des autres : les conseils suivants vous garantiront des parties de chasse en toute sécurité, pour vous et pour les autres.

Conservation et transport d'une arme de chasse

  • À la maison, conservez votre arme non chargée dans un lieu sûr. Conservez les munitions dans un endroit sec, séparé de l'arme, de manière à ce que les deux ne puissent pas être utilisées immédiatement.
  • Avant le début de l'ouverture de la chasse, faites contrôler votre arme de chasse par un armurier agréé.
  • Mettez votre arme non chargée dans votre véhicule et conservez-la hors de portée dans un étui fermé à clé.

Port d'une arme de chasse

  • Verrouillez l'arme et dirigez le canon de l'arme vers un endroit non dangereux.
  • Si vous devez franchir un obstacle, retirez les munitions de l'arme. N'utilisez jamais dans ce cas le cran de sécurité.
  • Au moment de charger, vérifiez que le canon de l'arme n'est pas bouché.
  • Ne tirez jamais en direction d'un espace public ou habité, de voies de chemin de fer, de câbles d'électricité ou de téléphone.
  • Ne placez votre doigt sur la gâchette que si vous pouvez voir clairement le gibier et êtes dans une bonne position.
  • Respectez la règle des 30°.

En forêt

Si vous ne chassez pas vous-même mais que vous promenez en forêt pendant la saison de la chasse, respectez toujours les panneaux d'avertissement et de signalisation des chasseurs et gardes forestiers :

  • affiche jaune : annonce la chasse.
  • panneau d'interdiction rouge : sentier interdit aux visiteurs.
Commentaires