Association - ASPAS Association pour la Protection des Animaux Sauvages

L'administration tue tellement de loups
 qu'elle n'en parle plus

Il n’y a plus de respect des lois, plus de protection de notre faune sauvage, plus de raison.

Communiqué de presse ASPAS du 4 décembre 2014 Un loup mâle de 25 kilos a été abattu le 19 novembre dernier à Caussols (Alpes-Maritimes). C’est le quatrième loup officiellement tué dans le département et le 14ème au niveau national en 3 mois seulement. Curieusement, le

Loup: Deux arrêtés cassés dans les Alpes-de-Haute-Provence

Communiqué de presse ASPAS / FERUS / One Voice

L’État entendait protéger des moutons qui ne sont plus vraiment là !

Dans le contexte de l’hystérie anti-loup, les préfets se croient tout permis sous prétexte de calmer des éleveurs qui ne le seront jamais ainsi et autorisent illégalement des tirs de loup, espèce protégée. Trois associations viennent de gagn

Tigre de Seine et Marne : l’ASPAS dénonce l’incompétence des autorités

par Planeteanimaux.com

Pierre Athanaze est une figure incontournable de la protection animale en France. Naturaliste et forestier, ancien administrateur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, il est depuis 2008 le Président de l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages). Il lutte contre les «massacres» de la chasse, dont le déterrage des blaireaux

Pétition pour une véritable politique nationale de protection de la nature

La LPO se fait l'écho de l'appel de l'ASPAS adressé au Président de la République pour qu'une véritable politique nationale de protection de la nature soit mise en place. La Buvette des Alpages aussi.

Considérant que de récurrentes agressions contre les espèces et les espaces protégés ont été orchestrées par les pouvoirs publics et le ministère de l'Écologie ces derniers mois.

3 loups abattus ensembles dans le Var: le quota est depassé

Deux loups mâles et une jeune femelle ont été abattus ce mercredi matin à Aiguines, sur le plateau de Canjuers, lors d’une « battue au grand gibier ».

Selon Var Matin, « les chasseurs étaient encadrés par un », ce que l’ASPAS et FERUS démentent chacune dans leurs communiqués. La direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) aurait précisé que «

Appel à destruction d'espèces protégées: L'AVES et l'ASPAS réagissent

Appel à braconner les loups : pour l’ASPAS ça ne passe pas

Encouragements à tuer des loups et même annonces de primes offertes, les provocations les plus ahurissantes se multiplient de la part d’élus et de représentants agricoles. Avis à ceux qui seraient tentés de jouer les braconniers : le risque est gros. L’ASPAS le rappelle y compris à ceux qui affichent publiquement leur penchant pour l’illé

Un éleveur de Glandage: J'ai tué les loups qui nous posaient problème

«J’ai tué les loups qui nous posaient problème, au moins une bonne partie de la meute qui sévissait »

C’est ce qu’admet un éleveur à Eliane Patriarca, “envoyée spéciale” du journal Libération à Glandage, dans la Drôme. Glandage, c’est un des villages des éleveurs de l’Association “Les éleveurs et éleveuses de Boulc et Glandage” créée en novembre 2010 .

Loup: Un recours en référé contre les tirs de prélèvement en Lozère

Le climat entre le ministère de l'écologie et les associations de protection de l'environnement s'est fortement dégradé depuis l'arrivée et les décisions de Ségolène Royal à propos de la Faune sauvage.

Toutes les associations environnementales qui participaient au Groupe National Loup ont claqué la porte. Pour ne pas être en reste, les associations pastorales "Éleveurs et Montag

Loup: Un recours en référé contre les tirs de prélèvement dans la Meuse

Ours, loups, vautours, bouquetins, les associations environnementales ne sont plus écoutées par le ministère qui est sensé le faire, celui de l'écologie. Depuis sa mise en place, Ségolène Royal refuse de recevoir les associations. Le seul moyen d'action qui reste aux associations est celui de la justice...

Recours contre l’autorisation d’un « tir de prélèvement » dans la Meuse

L’A

Braconnage des ortolans : La France bientôt condamnée !

Pour la troisième fois, la France se trouve menacée d’une condamnation par la Cour européenne de justice, avec à la clé une très forte amende et des astreintes journalières très élevées.

Motif : sa complicité envers le braconnage des bruants ortolans. Lassée par la mauvaise foi manifeste de nos différents gouvernements à protéger cet oiseau menacé, l’ASPAS fournit

Loup: Les tirs de prélèvement "expérimentaux" attaqués au conseil d'Etat

L’arrêté du 5 août 2014 visant à expérimenter les tirs de prélèvements de loups avec la participation des chasseurs est attaqué au conseil d’Etat par 4 associations de défense de l’environnement et par la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement.

Communiqué de presse ASPAS, Ferus, One Voice (qui font partie de CAP Loup)

Victoire du loup et du bon sens 
contre les arnaques de l'Etat

Communiqué de presse ASPAS


 L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), vient d’obtenir une nouvelle victoire contre un arrêté illégal de tir de loup en Isère. Face à la mauvaise foi et à l’acharnement de l’État, le juge a retenu la totalité des arguments de l’ASPAS !

 À la demande de l’ASPAS, le Tribunal administratif de Grenoble vient de suspendre, le 1er août, l’arrêté p

L’ASPAS demande le retrait des troupeaux dans les Parcs nationaux

Les éleveurs n’entendent plus cohabiter avec la nature sauvage, y compris dans les espaces protégés. Si la cohabitation n’y est pas possible, ce ne sont pas les loups qu’il faut éloigner, mais bien les troupeaux ! Les Français, qui subventionnent à la fois l’élevage et les Parcs, demandent majoritairement des loups.

Nous avons peu de l

ASPAS : La nature n'a plus de place pour s'exprimer en France

La nature n'a plus de place pour s'exprimer en France. Mme Royal, il est temps de réagir

Communiqué ASPAS du 30 juillet 2014

Des personnalités se mobilisent pour demander 
une vraie protection de la nature

Ces derniers mois, de récurrentes agressions contre les espèces et les espaces protégés, ont été orchestrées par les pouvoir

Pierre Athanaze : Ségolène Royal a franchi la limite

L'Assemblée autorise les éleveurs à abattre les loups : Ségolène Royal a franchi la limite

Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie, a déposé un arrêté permettant d'abattre 36 loups contre 24 auparavant. Une bonne nouvelle pour les éleveurs, un mauvais signal pour les défenseurs de la nature. Quels sont les conséquences de cette décision ? La ministre remplit-elle sa fonctio

Hautes-Alpes : le préfêt se couvre de ridicule

Le préfet, dans l'illégalité la plus totale publie un décrêt "pour éviter que la colère ne gronde"; décrêt qu'il abroge le lendemain. L'orage est passé, les pastorâleurs excédés sont rentrés chez eux. Voilà à quoi en est réduit Pierre Besnard, le préfêt des Hautes-Alpes : des enfantillages illégaux !

Communiqué de l'ASPAS

Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus!

Le livre qui répond à toutes vos questions sur la chasse

« Nul n’est censé ignorer la loi ». Pourtant, rien n’est fait pour vous la rendre accessible, surtout pour ce qui touche la chasse ! Ce guide pratique met, enfin, la loi à la portée de tous. Il nous révèle les abus d’un lobby puissant, sa connivence avec les politiques, sa « gestion » calamiteuse de la nature.