Acteur - AYRAULT Jean-Marc

La Fédération Nationale des Chasseurs plombée par la Cour des comptes

Scandale : La Fédération Nationale des Chasseurs dans le viseur de la Cour des Comptes

Je cite : " Nos confrères de Novopress, publient aujourd'hui un article tiré du quotidien minute (décidément sous le feu des projecteurs ces derniers jours) et jettent un pavé dans la mare, et quel pavé... Nul doute que l'histoire, s'il elle est confirmée, va faire grand bruit, et

Après les bonnets rouges, les pinsons de la colère !

12 000 chasseurs dans les affres et au bord de l'insurrection ! "Il ne s'agit pas de les tirer, mais de les capturer, de les engraisser et ensuite de les déguster"

par Emmanuel BERRETTA

Après les bonnets rouges de la Bretagne, doit affronter un autre dossier brûlant : les pinsons. Un mouvement séparatiste ? De violents casseurs ? Non, juste des pinsons c

Pastoralosalafisme

Jusqu’auboutisme ariégeois

Augustin Bonrepaux est "excédé". Le président du Conseil général de l'Ariège en appelle au Président de la République. Dans une lettre rendue publique lundi, il demande à François Hollande le retrait des ours des montagnes d'Ariège "pour être reconduits en Slovénie ou cantonnés sur les communes d'Arbas et de Melles (Haute-Garonne) qui en ont fait la demande<

L'ours dans la SPVB

« Il n'est pas prévu de réintroduction d'ours dans l'immédiat. Nous sommes dans un moment de réflexion collective pour l'avenir. Le plan Ours constitue l'un des volets de la stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité et c'est dans ce cadre qu'il sera discuté. Son élaboration doit commencer en 2013 pour s'achever au premier semestre 2014. Parallèlement, une étude scientifique sur la conservation

" Un moment de réflexion collective "

Jean-Marc Ayrault est descendu à Foix, en Ariège, pour présider le Conseil national de la montagne. Les journalistes de la Dépêche Jean-Pierre Bédéï et Emmanuel Droillard lui ont posé l : « L'ours est un sujet de discorde dans le massif pyrénéen. Va-t-il y avoir de nouvelles réintroductions dans les prochaines années, seule solution pour faire perdurer l'espèce ? »

La myiase journalistique

Le corps d'une randonneuse dévoré par des vautours

« Oui dans ce cas la personne était morte avant l'arrivée des corbeaux puis des vautours. Ce qui ne doit pas exclure de poser des questions dans le cas de blessures... Il existe des témoignages... Pourquoi les exclure ?
On peut "aimer" les animaux mais de là à en faire une religion et devenir zoolâtre, il y a des limites. »

Le retour du prédateur, mises en scène du sauvage dans la société post-rurale

de Sergio Dalla Bernardina

Quatrième de couverture

La hantise du sauvage est passée de mode. Pour être en adéquation avec les valeurs contemporaines il faut aimer les fauves. Il faut les avoir vus, avoir entendu leurs grognements nocturnes et leurs chants d’amour. Il faut même leur ressembler. L’animal sauvage est partout.Il envahit les campagnes et les bois abandonn

NDDL : "des anarcho-autonomes" que j'vous dit !

Dans un , le CPNT de Frédéric Nihous semblait avancer les mêmes arguments que les "anarcho-autonomes" (selon ) de Notre Dame des Landes pour soutenir les agriculteurs du bocage nantais, accrochés à leurs terres. Surprenant non ?

" Le CPNT condamne cette situation par laquelle, partout en France, nos territoires ruraux sont soumis au despotisme de l'écologie punitive et radicale animée d’une vision anima