Acteur - BAILLY Gérard

Les loups mangent zero virgule zero six pourcent des ovins

Gérard Bailly: « Les agneaux ont autant le droit de vivre que les loups »

0,06%

La parole est au sénateur Gérard Bailly ...

« Président du groupe Élevage, je ne peux être d’accord avec Mme la ministre. Je trouve que la proposition de loi est bien timide, en dépit de son titre initial.

Je ne suis pas hostile au maintien du

Gérard Bailly, bienfaiteur du contribuable jurassien

"Dans un courrier adressé au préfet du Jura, s’est ému des moyens engagés pour la récente capture d’un lynx en Petite montagne. « Trois jours plus tard, la presse nous faisait part des difficultés financières dans nos hôpitaux (...). Vous comprendrez dès lors mon exaspération à savoir combien la société dépense pour un lynx amaigri (NDLB : comprendre condamné, presque mort) qui sera relâché pour continuer ses dég

Gérard Bailly superprédateur !

Le sénateur n'aime pas les prédateurs, c'est bien connu. Le journal "Le Progrès" publie un sur la marotte de Gérard Bailly titré "Gérard Bailly s'attaque aux grands prédateurs"."Le sénateur jurassien a posé mardi une question au gouvernement pour s'étonner que celui-ci tolère les blessures infligées aux moutons par le loup, le lynx et l'ours".

Le sénateur Gérard Bailly s'étonne "que

Gérard Bailly : Aurais-je gaffé?

Suite à l'amendement Grands Prédateurs du Sénateur Bailly et à la réaction de FNE (Lire : ""), l'anti-prédateur a écrit à FNE pour mettre son nez dans les comptes. France Nature Environnement lui a répondu le 18 décembre 2009, en conseillant au sénateur Gérard Bailly de passer à la Buvette. Géraaaaaard !

Amendement Grands Prédateurs : FNE répond au Sénateur Bailly

Grands prédateurs : unanimité des associations franc-comtoises

L’amendement adopté par le Sénat le 1er décembre 2009 sur proposition de Gérard BAILLY, sénateur du Jura, et visant à réduire le budget « grands prédateurs » de l’État aura au moins eu une vertu : faire l’unanimité contre lui chez les associations franc-comtoises.

Au nombre de 10 (fédérations et associations régionales), et représentant plus de 20 000 adhérents, elles ont adressé un courrier commun

Gérard Bailly, le sénateur boomerang aveuglé

Communiqué de Presse FNE

Gérard Bailly, Sénateur UMP du Jura a proposé au le Sénat de voter le 1er décembre 2009, un amendement à la loi de finances 2010, qui réduit de 500.000 euros le budget consacré aux grands prédateurs (loups, lynx, ours)

Par cette décision, le sénateur pensait porter atteinte aux associations de protection de la nature. En fait, il

Impôts : le coût des prédateurs, le coût du pastoralisme

Etude de Marc Laffont et Baudouin de Menten

«Des ours, ça coûte cher, de plus en plus cher !» déclare Gil Rivière-Wekstein (7). «Jusqu’à quand les contribuables électeurs accepteront que leurs impôts soient consacrés aux ours importés de Slovénie ? » lance jean Bonnars dans un provoquant "Ras le Balou !» sur "". Les éleveurs opposés au plantigrade che