Béarn

L'IPHB pond une motion "vautour fauve"

Béarn : Faute d'ours, on mangera du vautour

C'est vrai que pour l'IPHB, l'avenir n'est plus rose depuis longtemps: plus d'ours, plus de pognon. En Belgique on dirait que c'est la phase "gestion des affaires courantes". Et l'IPHB tout en courant vers le vide essaie de se rattraper au Saint Graal, le vautour.

Vous imaginez quand toutes les bêtes crevées pourront être mi

La Sainte Lettre de l'IPHB

Il y a 20 ans, Dieu est descendu sur le Haut-Béarn.

Une âme pieuse béarnaise m’a envoyé la lettre de l’institution Patrimoniale du Haut-Béarn n° 10 de novembre 2013. Ce journal papier de 4 pages A3, publiée à 7.500 exemplaires quand même, est éditée par le Saint Dicat Mixte du Très-Haut-Béarn et dirigé par Saint-Jean de Lassalle. C’est bien sûr l’IPHB qui paie cette “communicati

OURS : Le FIEP interpelle Philippe Martin

Communiqué du Groupe Ours Pyrénées

Suite aux récentes déclarations dans la presse (Pyrénées presse 29/11/2013) et à l’occasion de son déplacement en Béarn, le FIEP (Fonds d'Intervention Eco-Pastoral) Groupe Ours Pyrénées interpelle Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie, pour savoir très concrètement ce qu’il a l’intention de faire pour conserver l’ours en Béarn, vu qu’il déclare qu’i

IPHB : "impossible de déroger à nos statuts, nos règles, nos fondements"

La république des Pyrénées a publié dans sa version papier du 14 novembre, un petit article intitulé "Dialogue de sourd à l’IPHB". Il parle de "" audit externe. Je cite:

qui parle au nom de l’IPHB joue les vierges effarouchées. Le Conseil Général serait donc en train de violer les statuts de l’IPHB en proposant un audit externe alors que ce serait à l’IPHB à se donner sa propre évaluation,

IPHB La chétive pécore s'enfla si bien qu'elle creva

Ou la grenouille qui voudrait se faire aussi grosse que le boeuf

Cette note est la suite de “Une grenouille vit un BoeufQui lui sembla de belle taille.Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,Pour égaler l'animal en grosseur,Disant : "Regardez bien, ma soeur ;Es

L'état des estives dans le Haut Béarn

Dans le Haut Béarn, l’IPHB a fait le point sur la situation des estives et des cabanes au 14 juin 2013 : neige, dégâts et accès difficiles !

  • L’estive d’Anouilhas est une estive de la vallée d’Ossau sur laquelle les troupeaux montent normalement début juillet. Elle est encore intégralement recouverte de 2 m de neige minimum comme en témoigne la cabane de Lou Boucau dont seul l

L'ours fait bien vendre le fromage

Par Christian Bacqué

"l'ours fait bien vendre le fromage !", tel est le titre de l'article, paru sur la République et l'Eclair des Pyrénées du 9 Février 2013, qui met en exergue le FIEP ainsi que la fabrication du fromage à travers un cahier des charges et une éthique qui permettent à l'ours et au berger de vivre ensemble en Haut-Béarn.

"Depuis 1995, 27 producteurs on part

Jean LAUZET : On a besoin du Béarn pour sauver l'ours

" Le noyau d’ours en Pyrénées centrales, ne pourra jamais atteindre un effectif suffisant pour que la population soit viable, car il est géographiquement trop limité. Accepter la disparition de l’ours en Béarn à court terme, c’est accepter celle sa disparition sur l’ensemble du massif à moyen terme. "

Les chasseurs d'Etsaut et Laruns gagnent en appel contre

Prospective avec le République des Pyrénées

Si le gouvernement ne fait rien, en 2030, l'ours ne serait plus qu'un souvenir en Béarn…, mais le loup une réalité ! Voilà ce que prévoit Éric Sourp, chef du service scientifique du Parc National des Pyrénées dans publié par La République des Pyrénées.

Après l’Europe, le PNP tire la sonette d'alarme

L'Article 12 de la directive stipule que "Les États mem

IGP Agneau des Pyrénées plastiques

L’agneau de lait des Pyrénées obtient l’indication géographique protégée (IGP)

Le règlement européen enregistrant l’indication géographique protégée «Agneau de lait des Pyrénées» a été publié au Journal officiel de l’Union Européenne du 3 octobre 2012.L’agneau de lait des Pyrénées est un agneau jeune, âgé au maximum de 45 jours, pour un poids carcasse de 4,5 kg à 11 kg. Selon la tradition, les carcasses s

2012: il reste un ours en Béarn, rien n'est perdu !

D'après la , le budget de l'IPHB a été voté le 19 juillet dernier. Il se monte à un peu plus de 600.000 € pour le fonctionnement et à 1,2 millions d'investissements. Soit un budget global d'un peu plus de 1,8 millions d'euros. Sur ce budget, la masse salariale représente 19 % pour 6,5 équivalents temps plein.

Je n'ai pas l'habitude d'effectuer des calculs de salaire en France, donc il est possible que je fasse erreu

Ils ont changé de vie pour devenir bergers en Béarn

Montagne de Banasse. Une estive de rêve dans un paysage de carte postale. Il y a de l'animation à la cabane de Lurbe.Aidée de Clémence, bergère salariée, Maxime s'active à la traite. Trayeuse électrique branchée sur panneau solaire, caisse adaptée pour faire passer les brebis six par six, il faut compter trois heures pour traire les 350 brebis. "On se disait que ce serait trop dur pour lui" se souviennent ses parents,

Bénou : Après l'argent de l'ours, Baylaucq veut l'argent de l'eau

Après l'argent de l'Ours, l'argent de l'Eau : Après avoir coupé l'eau au berger du Bénou, Joseph Paroix, le maire de Bielle, Jean Baylaucq, détaille les conditions d'un apaisement du conflit.

Pour Jean Baylaucq, Joseph Paroix peut rester et avoir de l'eau à vie, mais uniquement ...

Et comme le dit un lecteur de La République des Pyrénées : "Il y a du travail ! Autant gravir le pic d

Le Pé Descaous chez Yannick Lamazou à Lucq de Béarn

Le FIEP (Fonds d'Intervention Eco-Pastoral, Groupe Ours Pyrénées) organisait, ce dimanche 18 décembre, une journée portes ouvertes, chez Yannick Lamazou, pour promouvoir à la fois le fromage fermier traditionnel labelisé et la cohabitation avec les derniers plantigrades béarnais. Yannick Lamazou nous conviait à découvrir sa production sur son exploitation familiale bâtie sur les hauteurs de Lucq-de-Béarn.

Pé Descaous ou Ossau Iraty ?

Ossau-Iraty

Dans la pub pour l'Ossau-Iraty, on montre un berger, seul en montagne, avec ses brebis et ses chiens, qui fait lui-même son fromage. Mais 92 % de la production de l’ossau-iraty se fait en usine. Et sur les 8 % fabriqués par les -éleveurs, seulement 4 % le sont en montagne.

Le Pé Descaous en vedette

Une journée portes ouvertes est c

Abandonner l'ours en Béarn serait une forfaiture

"Au printemps les Bergers accompagnés de leur chien mènent les troupeaux sur les pâturages jusqu'à l'automne. C'est dans cette période qu'ils fabriquent sur les estives les succulents fromages de montagne que vous pouvez retrouver soit en leur rendant visite soit dans les étals des marchés. ()"

Par En commentaire après la publication du .<

ACCA de Laruns :des interlocuteurs responsables et représentatifs

Dans une , la fédération nationale des chasseurs présente l’Association communale de chasse agréée (ACCA) : « Après 40 ans d’existence, les ACCA sont toujours tournées vers l’avenir. Illustrant les nouvelles donnes environnementales, elles ont la volonté d’intégrer la pratique de la chasse dans la vie et la gestion durable des territoires. » Les ACCA y sont présentées comme « des interlocuteurs responsa