Faune - Blaireau

Le Blaireau pour tester un modèle de liaison écologique

Le réseau écologique est l’ensemble des milieux qui permettent d’assurer la conservation à long terme des espèces sauvages sur un territoire. Leur rôle est de permettre la dispersion de la faune et de la flore sauvages. Ils constituent une tentative de réponse aux problèmes de fragmentation et d’isolement des écosystèmes.Dans le cadre d’un mémoire de fin d’études, il a été demandé de développer une approche méthodologique pour

Déterrage des blaireaux: des règles de l’Ancien Régime

Pierre Athanaze, président de l’ASPAS, Association pour la protection des animaux sauvages, nous explique en quoi consiste cette forme de chasse, particulièrement cruelle, ouverte depuis le 15 mai.

Par Luce Lapin, dans le Charlie Hebdo du 11 juin 2013

Luce Lapin : Qu’est-ce que le déterrage, ou ? Pierre Atha

Le blaireau, éternel bouc émissaire

Communiqué de presse Natagora Après des décennies de déclin, dû notamment à la chasse au renard qui lui empruntait ses terriers, le blaireau a fort heureusement pu récupérer un effectif plus significatif, au moins localement, et est actuellement stable.

La population wallonne compte actuellement environ 4.200 individus (estimation ULg en 2012)... ce qui ne représente jamais q

Parc national des Pyrénées : rapport de veille sanitaire

La veille sanitaire du Parc national des Pyrénées relève, en 2012, que la pestivirose de l'isard gagne du terrain. Elle note aussi la présence de pesticides prohibés.

La faune du Parc national des Pyrénées fait l'objet d'une veille sanitaire.

Depuis 2002 pour les rapaces et 2008 pour l'ensemble des espèces animales, le Parc national des Pyrénées a mis en place un programme de

Chasse au blaireau ou acharnement sanguinaire ?

Les arrêtés illégaux du préfet de Haute-SavoieEspèce protégée dans la plupart des pays européens, le blaireau est déjà l’objet d’une chasse acharnée en France. Mais afin de satisfaire à la pratique de la «vénerie sous terre» , ou déterrage, (plus de 3000 équipages en France !), mode de capture et de mise à mort sans conteste le plus cruel d’Europe, elle est aussi l’objet d’une «pér

Blaireaux : à vos souris et à vos plumes !

Un a été mis en place visant à organiser la destruction de 50 blaireaux adultes en forêt de Brotonne. Les blaireaux propageraient la tuberculose, ce qui n'est absolument pas avéré. Ce premier arrêté mentionne « le prélèvement » de 50 blaireaux adultes mais pourrait conduire au même massacre qu'en Côte d'Or.

La LPO Haute-Normandie souhaite faire annuler cet arrêté et propose aux associations

Tuberculose bovine et faune sauvage

Cerf, sanglier et blaireau sont des espèces sensibles sur tous les continents et constituent donc des témoins privilégiés de la tuberculose d'origine domestique encore présente dans les régions d’élévage et créent en permanence un réservoir sauvage susceptible d’accueillir les germes de la maladie.

, directeur du laboratoire départemental travaille actuellement en relation avec la fé

La Tuberculose bovine en Ariège

Tuberculose bovine: le préfet de l'Ariège veut rassurer les éleveursCe matin, Jacques Billant, préfet de l’Ariège, entouré des responsables de la DDCSPP, d’Emmanuel Lecomte, directeur de la Chambre d’agriculture, et de Raymond Berdou, maire du Mas d’Azil, a rendu visite aux éleveurs concernés par l’abattage du troupeau atteint par la tuberculose bovine.

Rappelons qu'un cas de tuberculos

Le stress du blaireau aux abois

Par :

  • , docteur en écoéthologie à Paris-V et en ethnozoologie au (MNHN),
  • Jean-Marie Brohm, professeur de sociologie à Montpellier-III
  • Laurence Werli, doctorante en histoire des sciencs à l'EHESS de Paris.

Un week-end de mai en forêt de Saône-et-Loire. Des déterreurs, accompagnés de leurs chiens spécialisés, s'activent autour des terriers de l'espèce blaireau, Meles mel

Blaireaux : Lettre ouverte au Préfet de la Côte d'Or

Monsieur le Préfet de la Région BourgognePréfet de la Côte d’Or53 rue de la Préfecture21041 DIJONle 15 juin 2010Monsieur le Préfet,Par la présente, avec le soutien de nombreuses associations naturalistes, nous nous permettons de vous saisir sur les opérations de capture et de régulation de blaireaux ordonnées dans le département de la Côte d’Or afin de lutter contre la tuberculose bovine.Après une première campagne de piége

Buter les blaireaux jusque dans leurs chiottes

Par Comme l’on sait peut-être, il y a blaireau et blaireau. Ne pas confondre notre prodigieux animal - un assez bon imitateur de l’ours, non ? - et ces innombrables imbéciles, vulgaires et souvent méchants, qui hantent les chemins du paradis. L’argot, que je vénère pourtant, a donné aux sombres connards le nom même du croqueur de lombrics et d’escargots. Bah, il faut bien s’en accommoder. En revanche, rien ne nous oblige à

Nuisible

La notion d'animal nuisible, officiellement employée par l'État français, encourage les amateurs à éradiquer des espèces animales indigènes. L'usage intransitif du verbe nuire surprend, car on ne peut nuire qu'à certains intérêts particuliers (ce qui nuit à l'un pouvant profiter à l'autre), outre qu'il est étonnant de croire que la nature aurait créé des êtres dont la seule vocation soit de nuire dans l'absolu, comme de pur

Déterrage d'un autre âge

Manifestation contre la vénerie sous terre à l’occasion du Championnat de déterrage de blaireaux à Cluny (Saône et Loire), le samedi 17 mai 2008 à 14h30

Les 16, 17 et 18 mai 2008 prochains est programmé à Cluny (Saône-et-Loire) un Championnat de France de déterrage de blaireaux.

La pratique du déterrage, ou vénerie sous terre, consiste à acculer le renard ou le blaireau par des chiens a