Acteur - CAZAUBON Jean-Louis

Jean Louis Cazaubon : L'ours c'est le sac en trop

Jean-Louis Cazaubon est le président de la chambre régionale d'agriculture de Midi-Pyrénées.

On aimerait qu'il parle des autres sacs qui pèsent sur le dos du pastoralisme. L'ours lui a bon dos...

Jean-Louis Cazaubon

L'espèce menacée, ce sont les bergers

Réintroduisons donc des ours, puisqu'ils permettent de protéger et de faire renaître la profession de berger. Au grand dam des éleveurs qui ne désirent pas les payer, puisque sans berger, les prîmes arrivent quand même : à quoi bon payer pour des bergers, des chiens de protection ou des parcs de contention?

"Extrap

L’opposition politico-agricole à l’ours et le syndicat AOC Barèges-Gavarnie

Extraits de la pour obtenir le grade de Docteur de l'Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et Forêt de Paris. "Crier au loup pour avoir la peau de l'ours. Une géopolitique locale de l'environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France". (Le texte reproduit est celui des pages 280 à 289. La thèse fait 639 pages, plus les annexes.

3.3.

Biodiversité et syndicalisme agricole

par

Les opposants à l’ours serinent régulièrement à tout journaliste en quête de sensationnel qu’il serait ridicule de réduire la biodiversité à une espèce, fût-elle emblématique comme l’ours.C’est tout à fait exact. Et les plus ardents défenseurs de l’ours, qui sont aussi d’ardents défenseurs de la biodiversité dans sa globalité, ne peuvent que le confirmer. C’est notamment c

Nouvelle stratégie anti prédateurs : les loups responsablent des avalanches ! Puisqu'on vous le dit

Les responsables agricoles Alpes/Pyrénées pour une stratégie commune

Des responsables agricoles de Savoie et de Midi-Pyrénées, réunis lundi à Castanet-Tolosan, près de Toulouse, ont souhaité la mise en place «d'une stratégie commune » pour faire face aux «problèmes» liés aux «grands prédateurs» que sont l'ours, le loup, le lynx ou le vautour.«Il existe un

Pyrénées, morte plaine ! réactions à la mort de Franska

Mort de l'ourse Franska, des réactions

Franska, dont la dépouille a été transférée à l'Ecole vétérinaire de Toulouse afin d'y être autopsiée, a été heurtée par une voiture vers 06h30 ce matin, sur la commune de Viger, sur une portion dégagée d'une route à quatre voies où on trouve des "passages à faune" que les gros animaux peuvent emprunter, a-t-on expliqué au ministère de l'Ecologie. Quelques

Divergences sur le chiffre des victimes causées par les ours

Dans le grand sud-ouest, les journalistes doivent avoir des sources bien différentes.

D'un côté la très pastoralement anti-ours Dépêche du Midi publie « 200 brebis victimes de l'ours » et puisse ses sources uniquement dans les déclarations des opposants issus du monde agricole ou des élus locaux. Pas un mot de l'organisme qui assure le suivi des victimes, pas de recoupement des our