Commentaires

Règles pour la publication de commentaires sur le site La Buvette des Alpages

Favorisant l’échange d’idées et d’opinions dans un esprit pluraliste, d’ouverture et de respect mutuel, la Buvette des Alpages suscite votre opinion, notamment en vous donnant l’occasion de réagir aux articles publiés sur ses sites.

La Buvette des Alpages estime qu’un commentaire assumé présente davantage de valeur. Les réactions anonymes ou accompagnées d’une adresse e-mail invalide peuvent être retirées sans autre avertissement.

Je demande aux utilisateurs de bien vouloir respecter quelques règles (qui sont grosso modo celles de tout débat démocratique) et qui permettrons de garantir la qualité du contenu et de la forme des discussions.

A - Commentaires ou forum ?

  1. La Buvette est un blog, elle n'est PAS un forum de discussion.

B - Identités des auteurs de commentaires

  1. Veuillez communiquer une adresse e-mail valide. En cas d'absence ou d'adresse e-mail non valide, les messages peuvent être supprimés et l'adresse IP bloquée.
  2. Publiez tous vos commentaires avec le même nom ou pseudo, de préférence sous votre nom. Les lecteurs ont plus de respect pour ceux qui s'assument que pour les autres. Quelqu'un qui se cache a souvent quelque chose à cacher, ou a un objectif caché.
  3. J'accepte les pseudos pour les professions ou postes qui se doivent de respecter un devoir de réserve (me contacter par e-mail si nécessaire).
  4. Ne changez pas de nom ou de pseudo en cours de discussion. Je contrôle régulièrement si plusieurs noms ou pseudos ne se cachent pas sous une même adresse IP.
  5. Présentez-vous pour permettre aux autres de vous situer (âge, profession, intérêt, région ou localité...)

C - Forme du message

  1. Renseignez un titre clair et explicite,
  2. Signalez chaque fois à qui s'adresse votre commentaire (@Paul, @Pierre ou @Webmaster...) ou de qui vous parlez,
  3. Efforcez-vous de formuler votre avis de la manière la plus concise possible, avec des exemples et/ou arguments clairs, sans digression. Evitez les longs documents. Moins de 20 lignes est idéal, ou sinon, proposez (par e-mail) un article en "tribune libre". Les commentaires trop longs pourront être mis hors ligne, même si le contenu est de qualité.
  4. Employez l'humour avec modération : certains éléments que vous trouvez amusants ne feront peut-être pas rire une autre personne. "Enoncée, une phrase peut paraître très drôle mais ne pas l'être du tout une fois mise à l'écrit. Si vous avez un doute, laissez tomber"
  5. Evitez les MAJUSCULES (quelques mots maximum, moins d'une demi ligne). Les caractères majuscules sont moins lisibles, considérées comme des cris, une perte de contrôle, une agressivité déplacée, un manque de respect. L'effet est toujours négatif.
  6. Utilisez les points d'exclamation avec parcimonie: certaines personnes s'emportent parfois et ponctuent toutes leurs phrases de points d'exclamation. Le résultat peut sembler trop affectif ou immature.
  7. Le style texto/sms est interdit.
  8. Seule la langue française est autorisée. Si nécessaire, utilisez un traducteur automatique.
  9. Ne publiez pas plus de deux liens par commentaire. Présentez ou commentez chaque lien. Si les liens pointent régulièrement vers votre site (effet Dollo), ils seront considérés comme du spam.
  10. Prenez votre temps avant de répondre pour que votre contenu soit clair, complet et conçis.
  11. Ecrivez votre commentaire d'abord dans un traitement de texte (pour ne pas le perdre en cas de problème technique).
  12. Utilisez un correcteur orthographique, par respect des lecteurs et pour sauvegarder votre crédibilité. 
  13. Relisez chacun de vos messages : Vos erreurs ne passeront pas inaperçues auprès de vos destinataires, et, selon la personne, vous pourriez être jugé sur celles-ci.

D - Commentaires successifs

  1. Personnellement, dans mon écran de gestion, je ne vois pas la motion automatique  "... a écrit en réponse à ...". Les commentaires successifs me semblent donc toujours suspects et attirent mon attention s'ils ne comportent pas en début, le nom du destinataire (@Paul, @Pierre ou @Webmaster...)
  2. Veuillez à ne pas poster plusieurs commentaires successifs pour la même note, (sauf si vous répondez à des commentateurs différents. Dans ce cas, signalez toujours en début de commentaire à qui vous vous adressez : @Jean par ex. Cela vous ferait passer pour un impulsif qui ne se contrôle pas et décrédibiliserait votre propos). Attendez qu'on vous réponde. Pous vouvez corriger ou compléter un message déjà publié.

E - Trolls

  1. Certaines personnes (presque toujours des inconnus) arrivent et publient un nombre élevé de commentaires (longs ou courts) en très peu de temps, souvent sans respecter aucune règle. "To troll", désigne une technique de pêche consistant à laisser traîner sa ligne jusqu'à ce qu'un poisson (ou un pigeon) morde à l'hameçon. Par extension, sur Internet, "troller" désigne un comportement malveillant basé sur le fait de provoquer gratuitement ses interlocuteurs afin de susciter des réactions (par exemple : se rendre sur un blog dédié aux brebis et à tout ce qui tourne autour et s'y comporter comme un renard dans un poulailler, en mordant et provoquant tout ce qui passe à sa portée (autres lecteurs, personnes dont on parle, webmaster etc..).

    Comment réagir : On lutte généralement contre le "troll" en l'ignorant. L'expression anglaise "Don't feed the troll" (Ne nourissez pas les Trolls) signifie qu'il suffit de ne pas rebondir sur la provocation pour le désamorcer et ne pas faire le jeu du "trolleur". Bien souvent, les trolls qui commentent sans cesse n'attendent même pas que "ça morde" et rebondissent tout seul comme une balle magique. J’ai d’autres choses à faire que de jouer à la police rurale : je supprime tous les messages du Troll immédiatement, blackliste l'auteur (souvent sous ses injures) et supprime bien souvent les messages des autres qui ont nourris le troll et qui sans les messages de celui-çi deviennent incompréhensibles.

F - Courtoisie

  1. Dites bonjour,
  2. Vous serez parfois en désaccord total avec d’autres participants. Discutez toujours des arguments, et non de la personnalité de l’autre participant.
  3. J'accepte la contradiction pour le peu que la forme et le fond respectent les règles des commentaires et les interlocuteurs.

G - Contenu

  1. Les discussions portent sur des sujets déterminés. Veuillez ne pas vous écarter du sujet de la note en question. Les commentaires "hors-sujet" seront supprimés sans avertissement,
  2. Ne revenez pas sur des sujets déjà traités, sur les mêmes sujets ou avec les mêmes arguments. Variez vos commentaires,
  3. La publication en ligne d’une réaction n’implique aucune approbation de la Buvette des Alpages quant à son contenu, sa forme ou son auteur. L’avis rédigé reste publié pour le compte de son auteur.
  4. Tout message qui atteint le point Godwin, c'est à dire lorsqu'il fait référence à un fait, une personne en lien avec la Shoah ou le nazisme, alors que le sujet de départ ne s'y prête pas (ce qui est toujours le cas ici) sera immédiatement retiré, sans avertissement.
  5. Soyez conscient du fait que ce que vous écrivez sous l’effet d’une impulsion peut être lu encore longtemps après. Prenez donc le temps de la réflexion avant de réagir et de rendre public vos sentiments excessifs.
  6. Ne publiez pas d’informations susceptibles de faire l’objet d’un usage délictueux.
  7. Les messages à caractère publicitaire, promotionnel (même déguisés) sont supprimés immédiatement et leurs auteurs blacklistés.
  8. La Buvette des Alpages se réserve le droit: de refuser des réactions si elle juge que celles-ci n’apportent aucune contribution au débat, de fermer les commentaires sur certaines notes, d'empêcher un auteur de publier de nouveaux commentaires. La décision de refus constitue la compétence unique de la Buvette des Alpages. Je suis le seul maître à bord. En gros, vous êtes (bienvenus) chez moi mais n'êtes PAS sur un forum de discussion.
  9. En cas de contestation, vous devez vous adresser à La Buvette des Alpages par mail à l'adresse contact@buvette...
  10. Les auteurs peuvent corriger leurs commentaires en ligne.
  11. Pour rappel, sont en outre interdits et punissables par la loi:
  • Le racisme, la xénophobie, le négationnisme et la discrimination (ou leur promotion).
  • La dénonciation calomnieuse, la diffamation, l’abus de confiance.
  • L’outrage aux mœurs publiques, la publication d’images à caractère pornographique, la pédophilie.

H - Sanctions

Si un auteur publie des commentaires qui ne répondent pas à cette chartre :

  1. L'auteur recevra un avertissement et des explications précises par e-mail. Il sera invité à corriger immédiatement son commentaire. Si l'adresse mail signalée est fausse, son cas s'agrave..., l'avertissement sera publié en commentaire et les sanctions éventuelles seront plus rapides, voire immédiate.
  2. Si le contenu nécessite mon intervention, la modération sera effectuée avec ou sans avertissement  (selon les cas) le plus tôt possible. Je préviens que je déteste perdre mon temps à cela, mon travail consiste à créer des contenus, pas à gérer des débordements...
  3. Si après l'avertissement, le non respect de la charte perdure, le(s) commentaire(s) incriminé(s) sera(ront) mis hors ligne.
  4. Si de plus l'auteur aggrave son cas par des excès quelconques (commentaires, mails, spams...), il pourra être blacklisté (nom, adresse e-mail, adresse IP) et TOUS ses commentaires (passés ou à venir) pourront être dirigés vers la boîte "Spam" et éventuellement détruits ou conservés pour un usage judiciaire.32) En cas de demande judiciaire, la Buvette est tenue de communiquer l'adresse IP/l'identité des auteurs à la justice.

---

Merci de bien vouloir me signaler tout propos qui ne respecterait pas cette charte. Vos suggestions sont bienvenues.

La Buvette des Alpages est un site belge (.be) qui traite de l'actualité des prédateurs et du pastoralisme en Europe et en France plus particulièrement. Le site est hébergé aux Etats-Unis. Le premier amendement de la Constitution des États-Unis, tel qu'interprété par la Cour suprême des États-Unis, fournit la plus forte garantie de liberté d'expression dans le monde.

Dernière modification : 23 septembre 2014

Commentaires