Pastoralisme - Stratégie - Faire pression sur les élus

Arrens-Marsous: des élus responsables

Les opposants au renforcement de la population d’ours dans les Pyrénées n’arrêtent pas leurs pressions sur les hommes politiques locaux. Après Claude Téron, le maire de Goulier qui fait de la résistance, c’est Marcel Fabre, maire d’Arrens-Marsous (au pied du col du Soulor) à qui des éleveurs reprochent ses positions pas assez défavorables à la cohabitation. La mauvaise foi continue.

Certains éleveur

Menaces sur le rassemblement en faveur des ours

Nouveau dépôt de cadavre de brebis à Bagnères

Mardi dernier, les éleveurs abandonnaient un cadavre de brebis et une brebis blessée à la mairie de Bagnères-de-Luchon. ( lire : " " )

En quittant la mairie, les éleveurs avaient mis en garde les deux adjoints, Anne-Marie Thalès et Claude Laguerre : « A chaque prédation, on reviendra déposer les cadavres. » Ils n'ont pas tar

"Tuons l'Ours" récidive : Menaces de mort contre Claude Téron, le maire de Goulier (Arièges)

Claude Téron, maire de Goulier, n'en revient pas : il vient de recevoir une lettre contenant des menaces de mort signée du collectif « Tuons l'ours ».

Cette lettre est arrivée (sans timbre) sur son bureau. À l'intérieur, Claude Téron est traité d'« espèce de pourri » et les menaces sont écrites directement à son encontre et à celle de sa famille : « Tu ne mérites pas de vivre […] Tu mér

L’ours : pourquoi tant de haine ?

L’ours : pourquoi tant de haine ? est un article coup de gueule signé Eternaldog sur Agora Vox, le média citoyen. Ne manquez pas la multitude de réactions intéressantes à la suite à cet article !

L’actualité de ces derniers jours est à donner la chair de poule...

Un collectif se faisant appeler "Tuons l’ours", jusqu’à maintenant inconnu, a même envoyé

Tuons l'ours : menaces de mort d'un collectif anonyme. Cela suffit !

Un collectif "Tuons l'ours", jusque là inconnu a envoyé deux lettres postées à Toulouse. Une lettre envoyée à François Arcangeli, maire d'Arbas et Président de l'ADET, une autre à la rédaction de la Dépèche du Midi.

La Dépèche publie des extraits de cette lettre, remplie de fautes d'orthographe. « Il est dommage que des élus socialistes de Haute-Garonne participent à la réintroduction des ours dans