IPHB - 2005 Vautours la nouvelle cible

Contexte: Vautours, la recherche du scoop

"Pour remettre en cause ce statut, il faut prouver que l'animal s'attaque à des brebis en bonne santé"

Prouver à tout prix que les vautours attaquent !

L'IPHB a commençé à s'intéresser au vautour en 2005, je devrais plutôt écrire à .

Depuis 2007, Un activiste pastoral bien identifié, essaie

Le trou géant de l'IPHB

L'IPHB n'a plus un balle

Bis repetita placent. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Avec un trou de 90.000 € dans son budget, l'IPHB, Institution patrimoniale du Haut-Béarn est en mesure de fonctionner jusqu'à mi-octobre. Après, c'est le trou géant, le froid béarnais.

Dépendant des subventions des collectivités publiques pour son fonctionn

L'IPHB pond une motion "vautour fauve"

Béarn : Faute d'ours, on mangera du vautour

C'est vrai que pour l'IPHB, l'avenir n'est plus rose depuis longtemps: plus d'ours, plus de pognon. En Belgique on dirait que c'est la phase "gestion des affaires courantes". Et l'IPHB tout en courant vers le vide essaie de se rattraper au Saint Graal, le vautour.

Vous imaginez quand toutes les bêtes crevées pourront être mi

Ipéhachebé, la suite

IPHB - Suite à ma proposition d’exercices de rédaction de textes en , la Buvette a le plaisir de vous offrir ce faux communiqué de presse de l’IPHB, signé, parait-il par Jean Lassalle et Didier Hervé. (Sous réserve de confirmation éventuelle. Il faudrait demander à Tarbes-infos ou à la Dépêche du Midi, les spécialistes des conditionnels journalistiques.)

L’ours a été patrimonialisé

Vautour fauve et pastoralisme : une cohabitation difficile

Laurence Cabrol publie un et reportage sur la cohabitation difficile entre les vautours fauve et le pastoralisme sur le site d'AriègeNews. Il explique bien la situation actuelle et permet de mieux se rendre compte des exagérations de certains responsables de l’IPHB ou communicateurs pastoraux.

Le berger est mesuré dans ses propos. , chargé de mission au conservatoire naturel des esp

l'IPHB ne maitrise plus son destin

L'institution patrimoniale du Haut Béarn n'ayant pu boucler son budget à temps, le préfet a saisi la Chambre régionale des comptes.

Et un, et deux, et trois passages consécutifs devant la Chambre régionale des comptes (CRC). Sauf que cette fois, le président de l'Institution patrimoniale du Haut Béarn Jean Lassalle ne s'attendait peut être pas à ce que l'organe de contrôle des actes de

L'insécurité dans les alpages : la langue et les yeux dévorés

Gare aux envahisseurs

AFP : Agence France Pastoralisme

Ilharre (Pyrénées-Atlantiques) - «Au terme d'une incroyable course-poursuite dans les alpages, un vautour s'abat sur une vache vivante et lui dévore la langue et les yeux avant de convier ses congénères au festin. Lorsque l'éleveur et

Vautour fauve: début des expertises vétérinaires

Dernièrement, la buvette réagissait à un article de Pyrénées magazine paru dans le numéro de septembre :

Pendant ce temps, en Béarn, l'IPHB lancait son propre observatoire afin de se réorienter vers d'autres cibles que l'ours. C'était là un os à ronger pour un certain journaliste vautour prêt à fondre sur ces oiseaux plannants comme sur un bout de gras. Tout l'été, ce rapace a cherché à regrouper tous les témoig

Des vautours vivants ou la sérénité des Pyrénées mortes ?

Dans son numéro de septembre, Pyrénées magazine publie un dossier "Faune, le vautour attaque". Le vautour fauve, pour sa couleur, est-il devenu un vautour fauve, pour son comportement ? Le fauve n'est pas celui qu'on croit.

Extraits de Pyrénées magazine

«A la suite de ces premiers témoignages, l'Observatoire des dommages au bétail a été créé en 2002, dans le but de collecter un

Vautours dans les Pyrenees : scènes d'horreur ?

Editorial de Pyrénées Magazine - Septembre-octobre 2007

“Psychose”, c’est sous ce titre terrifiant que nous vous proposons dans ce numéro de Pyrénées magazine, un long article consacré aux vautours, qui font la une de l’actualité pyrénéenne. À quelques volées du Béarn, où se jouent ces épisodes terribles, c’est l’ourse slovène Franska “la sanguinaire” qui faisait des siennes en croquant les tro

L'IPHB est favorable à l'éradication des vautours

IPHB Oloron - Des vétérinaires proposent leur méthode pour établir qu'une bête est morte ou non du fait des vautours : Le test « vautour »

« L'analyse nous dit si l'animal était vivant ou mort quand il a été mordu par les vautours » : , du Groupement technique vétérinaire des Pyrénées-Atlantiques, a détaillé jeudi soir, à la Maison des vallées d'Oloron, à la demande de l'IPHB, le protocole

L'IPHB sème la peur: les vautours attaquent!

La presse locale et l'IPHB se défoulent sur les vautours et les présentent comme les nouveaux nuisibles de la montagne. Comment nettoyer la montagne en se débarassant des géneurs pour l'agriculture.

"Des vautours affamés"

Les vautours de plus en plus nombreux selon l'IPHB, seraient en manque d'alimentation notamment du fait de changement des modes d'élimination

IPHB de Jean Lassalle : La démarche des pillards

Lettre ouverte de Patrick Pappola à Nelly Olin, ministre de l'Ecologie et du développement durable

Madame la ministre,

Vous allez nous faire l'honneur samedi de nous rendre visite aux Automnales du pays de l'ours, la fête de l'ours des Pyrénéens du XXIe siècle.

A cette occasion, et pour tenter de brouiller les pistes de ce fabuleux

Vallée d'Ossau : l'ours ne leur suffit plus, certains bergers et l'IPHB en veulent au vautour fauve

Les différentes espèces de vautours sont des espèces protégées. D'après certains bergers pyrénéens de la vallée d'Ossau, la vautour fauve ( la couleur, pas la bête ! ) s'attaque parfois aux troupeaux, ce qui rend ces bergers féroces.

Le projet de réforme du statut des parcs nationaux présenté par le gouvernement suscite l'inquiétude des associations