Acteur - JONCOUR Guy

Mortalité des oiseaux nécrophages dans les Pyrénées : du poison et du plomb

VIGILANCE POISON : L’empoisonnement illégal et l’intoxication au plomb sont les principaux facteurs affectant la survie des oiseaux nécrophages dans les Pyrénées (France)

Une étude de Philippe Berny, Lydia Vilagines, Jean-Marc Cugnasse, Olivier Mastain, Jean-Yves Chollet, Guy Joncour, Martine Razin. Résumé

Un programme de surveillance spécifique a été mis en œuvre pou

Le relâcher de ragondins constitue une infraction au code rural

Lettre ouverte à propos de la manifestation de Nantes

à Emmanuel FERRAND, président de la FNSEA de l’Allier à jean-Yces Chollet, Chef du service Unité sanitaire de la faune à l'ONCFS

par Guy Joncour, Vétérinaire de campagne Monsieur le Président.

Le ragondin (Myocastor coypu) est une espèce introduite, nuisib

12 vétérinaires désirent rétablir la verité sur les vautours

Rétablissons la vérité sur les vautours

Lettre ouverte à Jean-Pierre Alzieu (T 81), suite à ses récentes affirmations page 31 de La Semaine Vétérinaire n° 1595 du 5/9/2014, concernant les "attaques " du vautour (Gyps fulvus) sur animaux vivants et en bonne santé. Ubi pecora, ibi vultures.Par les Docteurs Vétérina

Un vétérinaire controversé qui fait réagir ses pairs

Le moins que l'on puisse dire c'est que "l'expertise" réalisée en 2014 chez Christain Derramond par Jean-Pierre Alzieu ne fait pas l'unanimité !

On est loin de la "validation par un collège scienfique, au plan national" réclamée par l'Inspecteur Général de Santé Publique Vétérinaire, , à la tête du groupe "vautours", groupe de 4 experts mis en place c

Vautour fauve Gyps Fulvus et bétail : éco-éthologie alimentaire, évolution, controverse

Des Vautours fauves prédateurs de bétail? Débats et communication ont une importance majeure pour la gestion de la controverse. Or les uns et les autres ont montré que faisait défaut le cadre d’interprétation pertinent: éco-éthologie et évolution. Le présent article en fournit des éléments.

par Jean-Pierre Choisy

Résumé - Des vautours devenu

Non, les vautours ne sont pas des prédateurs

ou « chronique d’une erreur judiciaire programmée de longtemps »

par Guy Joncour.

L’Europe méridionale abritait quatre espèces de vautours tout autour de la Méditerranée: le vautour fauve, le vautour moine, le vautour percnoptère et le gypaète barbu. De ces importantes populations, il ne subsiste que des reliques. La France et surtout l’Espagne jouent

Sarkozy crotte ses chaussures et visite un élevage ovin

Sarkozy veut la peau des loups titre L'Express. En fait, il a annoncé des mesures qui existent déja. Les commentaires du lecteur "Alix 2013" sont donc plus intéressant et documenté que l'article en lui même !

Alix 2013 : Vous vous faites l’écho d’une minorité, les producteurs français d’ovins qui ont perdu depuis très longtemps les pratiques ancestrales du pastoralisme. Encore une exception française dont on éviter

Attaques de vautours : faits et analyse

par Jean-Pierre Choisy Chargé de mission au Parc Naturel du Vercors

Attaques de vautours

I. Avant propos II. Vautours et ongulés + autres Mammifères et Oiseaux III. Attaques? Dommages réels, dommages fictifs, instrumentalisation ou information ?IV. Dommages réels dans les Pyrénées françaisesV. A propos de la situation en EspagneVI.

Martine Razin : des précisions sur le comportement des vautours dans les Pyrénées

Lettre de Martine Razin (Coordination scientifique Gypaète barbu, vautour fauve et Milan royal, LPO Mission Rapaces / Pyrénées au Dr Joncour, président de la section Faune sauvage de la Commission Environnement de la "Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires" (SNGTV)

Ahetze, le 4 juillet 2007

Je me permets de vous conta

Vautours et élevage extensif

par Jean Pierre Choisy

Elevage et tir, piégeage, dénichage des vautours

Ces destructions ont fortement affecté les quatre espèces de vautours d’Europe : chasse de trophées, collection d’œufs, et d’oiseaux taxidermisés, destructions des Rapaces ne s’embarrassant pas de distinctions entre charognards et prédateurs. Mais les vautours n’ont pas suscité l‘animosité d