Presse - La Semaine Vétérinaire

12 vétérinaires désirent rétablir la verité sur les vautours

Rétablissons la vérité sur les vautours

Lettre ouverte à Jean-Pierre Alzieu (T 81), suite à ses récentes affirmations page 31 de La Semaine Vétérinaire n° 1595 du 5/9/2014, concernant les "attaques " du vautour (Gyps fulvus) sur animaux vivants et en bonne santé. Ubi pecora, ibi vultures.Par les Docteurs Vétérina

Un vétérinaire controversé qui fait réagir ses pairs

Le moins que l'on puisse dire c'est que "l'expertise" réalisée en 2014 chez Christain Derramond par Jean-Pierre Alzieu ne fait pas l'unanimité !

On est loin de la "validation par un collège scienfique, au plan national" réclamée par l'Inspecteur Général de Santé Publique Vétérinaire, , à la tête du groupe "vautours", groupe de 4 experts mis en place c

La Semaine Vétérinaire se penche sur les vautours

Tomber de Charybde en Scylla

Dans son n° du 5 septembre 2014, "La Semaine Vétérinaire" publie un dossier très intéressant réalisé par Serge Trouillet : "Prédateurs, une incompréhension mutuelle entre leurs défenseurs et les éleveurs". On y trouve sur les vautours qui nous intéresse dans la cadre de l'affaire .

L'auteur raconte d'abord le cas d'une "attaq

Véronique Luddeni : une vétérinaire pour la cohabitation

Un partenariat est né entre le parc Alpha du Mercantour et le Cheetah Conservation Found

Véronique Luddeni est vétérinaire, elle exerce en clientèle mixte et est responsable du suivi des loups du centre Alpha à Saint-Martin-Vésubie (Mercantour, Alpes-Maritimes) qui oeuvre pour la cohabitation entre faune sauvage et élevage.

est en France, mais aussi en Afrique, comme en témoigne so

Véronique Luddeni au centre Etosha en Namibie

La cohabitation entre éleveurs et prédateurs est difficile aux quatre coins du monde

La vétérinaire Véronique Luddeni s’est rendue dans un centre de sauvegarde des lions, dont les problématiques ne sont pas sans rappeler celles du loup en France.

Moutons ou loups ? Préserver la faune sauvage ou protéger l’élevage ? A cette épineuse problématique, Véronique Luddeni répond : «Les