Ecologie - Nature - Laissez faire la Nature

A propos de la forêt et des milieux dits ouverts, Rencontre avec Gilbert Cochet

La progression de la forêt et l’augmentation des populations d’ongulés sauvages sont pour beaucoup dans le retour du loup. Pourtant, même chez les écologistes, l’avancée de la forêt au détriment des milieux dits “ouverts” ne fait pas l’unanimité. Qu’en est-il vraiment en termes de biodiversité ? Est-il si important de maintenir des milieux ouverts ? Le point avec Gilbert Cochet

Natur

Comment cultiver avec les ronces?

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).

Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème. Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler

Vieilles forêts dans les Pyrénées et ailleurs: «L'ordre» de la nature

par Philippe Falbet

Autant de regards que de personnes

Je discute souvent avec des forestiers et toutes sortes de gens pour qui la vision des espaces forestiers est très différente de la mienne : Le milieu se referme ; autrefois, les prairies enjolivaient les collines, maintenant, la nature est à l'abandon ; une forêt en bonne santé est une forêt nettoyée de ses boi

Dans mon jardin à la francaise

par Frédéric VigneDans mon jardin à la Francaise, tout a une très belle ordonnance. Les perspectives sont plus vraies que nature et les essences qui poussent offrent ce qui se fait de mieux en matière de paysage ouvert.Les oiseaux sont conviés à chanter, car il y a des oiseaux dans ma Nature.Il y a des collines -une, en fait- dans le lointain, et de part et d'autre d'une immense statue qui rappelle l

L'accrus s'accroit, qui l'eut cru?

La haine de la friche I

« l’envahissement des territoires d’altitude par la friche menace les activités humaines, les équilibres naturels et, à terme, le développement durable. Lutter contre l’avancée de la friche s’impose donc comme un impératif et nécessite à l’évidence de garantir la pérennité de l’élevage, menacé par les attaques de prédateurs, qui ne cessent d’augmenter, du fait, notammen

Le laisser-aller végétal, c'est fini.

Toulouse. La fin des prairies urbaines

Alors que les beaux jours arrivent, les prairies urbaines lancées dès 2008 par l'ancienne municipalité de Toulouse ne devraient pas passer l'été. Herbes hautes au bord des chaussées, du canal, dans les jardins publics, les parcs, sur les ronds-points… Lors de la campagne électorale, Jean-Luc Moudenc (UMP) avait annoncé que ce laisser-aller végétal, c'était fi

Marais immondes

Une manifestation d'agriculteurs à Dunkerque

Environ 250 personnes (selon l'AFP), dont une majorité d'aigriculteurs (comme disait François Terrasson) avec au moins 150 tracteurs et une trentaine d'élus locaux, (l'année 2014 sera une année électorale) ont foulé le pavé devant la mairie de Dunkerque (Nord) pour manifester contre quelque chose...

Non, ils ne manifestaient pas co

Sur la prétendue supériorité biodiversifiante des milieux ouverts

Le texte ci-dessous est un extrait de la biographie de François Terrasson, maître de conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle et auteur de "La peur de la nature", rédigée par Jean-Claude Génot et qui sera publiée en septembre 2013 aux éditions Hesse sous le titre : "François Terrasson, penseur radical de la nature"Ce texte inédit et non daté est une mise au point synthétique de François Terrasson qui tor

Protéger les forêts âgées pyrénéennes, pourquoi, comment?

Cet article souhaite informer et interroger tout citoyen intéressé par la nature. Il offre une fenêtre de réflexion sur une problématique vaste qui implique de nombreux acteurs aux sensibilités diverses. Il a été réalisé sur la base d’observations locales, grâce aux avis de personnes impliquées tant dans la filière bois que dans la protection de la biodiversité. Une trame de forêts âgées serait possible

Des mythes et des mites

« Je voudrais que toutes les montagnes de France soient aussi bien entretenues et vivantes qu’au Pays Basque. C’est un véritable gazon avec des villages fleuris et refaits à neuf. » (, député chanteur, gréviste et marcheur)

par

« On ne peut douter que les Grecs ont cru à leur mythologie aussi longtemps que leur mère et leur nourric

Trois livres indispensables de François Terrasson

Difficile à suivre pour certains, l’iconoclaste et précieux Terrasson était néanmoins maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle. Ils ne sont qu’une poignée comme lui, au carrefour des sciences de la nature, de la sociologie et de la philosophie, à défendre ça :« l’homme dans la nature, et la nature dans l’homme.»

Vincent Albouy : Plaidoyer pour les herbes folles

Plaidoyer pour les herbes folles - Laissez faire la nature – Le plaisir de la friche

Essai philosophique et écologiste d'un adepte de François TerassonDepuis des milliers d’années nous vivons la nature comme un empire hostile contre lequel il faut sans cesse lutter. Vincent Albouy nous explique dans cet ouvrage pourquoi, aujourd’hui, il es

En finir avec les sciences de la nature

Extrait de « En finir avec la nature, le lien ou l’absence de lien avec la nature, voilà le point crucial » (2008)

par

Tout le monde les a entendus. Les professeurs de sciences naturelles, relookés en biologie géologie, n'arrêtent pas de se plaindre du peu de considération accordé par les programmes à leur enseignement. Ils ont raison

Une belle nature

Après ", voici un autre petit exemple représentatif de la vision de la nature, cette fois-çi par un président de fédération de chasseurs.

Jean-Bernard Portet est président de la fédération des chasseurs de Haute-Garonne. Dans l'article de La Dépêche «», annonce vouloir changer « notre image à l'extérieur ». «Nous avons un rôle social à jouer, surtout en zone rurale. On participe à l'entretien des che

Mettre le feu pour avoir plus de gibier: qui m'explique?

Pardailhan - Mercredi, à 15 h, les gendarmes de Saint-Pons-de-Thomières qui effectuaient une patrouille à Pardailhan aperçoivent une fumée sur une crête. Un lieu très accidenté mais situé en proximité d'une forêt. Ils se rendent sur place après avoir appelé les secours qui vont arriver de Saint-Chinian. Une fois sur les lieux, ils trouvent une voiture garée à quelque 300 mètres du départ du feu. Un homme la rejoint en coura

Jean-Claude Génot : Que la montagne est belle !

La Buvette : Dans un communiqué de l'ADDIP de février 2010 (« »), on peut lire: "Sans ces femmes, ces hommes, ces troupeaux, le pays serait un désert envahi de broussailles : enfrichement, ensauvagement, fermeture du milieu, ce paysage accueillant et ouvert aux activités de loisir deviendrait une porte close." (...) "Le choix est pourtant simple : Ensauvagement du massif et pop

Inexorablement le paysage se referme

Extrait de “Vache et paysage, de pis en pis?par Claude Janin, professeur associé à l’institut de Géographie alpine à Grenoble. L’Alpe n° 48 La disparition progressive de l’élevage bovin dans les Alpes risque bien de conduire à une «reforestation» des paysages et au développement des friches par l’abandon des prairies d’altitude. Mais au fond, ces panoramas de carte pos