Acteur - LEBAUDY Guillaume

L'engouement pour le sauvage

Dans un laissé à la Buvette, écrit "Je renvoie aussi au dernier livre de l'anthropologue Sergio Dalla Bernardina, "Le retour du prédateur. Mise en scène du sauvage dans la société post-rurale" pour une bonne analyse de ces enjeux."

Je reviens sur ce livre déjà présenté à la Buvette :

Dans "", Sergio Dalla Bernardina est à côté de la plaque. Il explique la “” du sauvage avec

L'Etoile du berger, la tête dans les étoiles

L'Etoile du berger

Tout a commencé par une des plus célèbres pages de la Bible, avant le baptême d’une étoile qui est en fait une planète.

Pendant des siècles, beaucoup de légendes et de mythes ont suivi autour des bergers et des astres, jusqu’à une chanson très populaire de Sheila ! L'été passé, Vénus est passée devant le soleil et Jean Soldà, berger provençal poète, a attenti

L’ovinosophie, voie du milieu ?

Le débat pastoral est aujourd’hui entièrement phagocyté par la question du loup

... et le pastoralisme, véritable expérience de la terre, semble remis en cause, désincarné voire spolié de la substance et de la vivacité qu’il serait encore capable d’offrir à nos contemporains comme nourriture du corps, de l’âme et de l’esprit. C’est pourquoi des artistes, des agronomes, des chercheurs

Guillaume Lebaudy : L'usage de l'alpe

Guillaume LEBAUDY est Ethnologue à l’Université de Provence (doctorant I.D.E.M.E.C., Aix-en-Provence). Voici le texte d'une communication de Guillaume Lebaudy dans un colloque international d'ethnologie à Marseille en avril 2004 qui avait pour thème : Rencontres et conflits en Europe et en Méditerranée" .

L'usage de l'Alpe : bergers et éleveurs d'ovins confrontés à la présence des loups dans

Transhumance 1951 : sur la route des alpages

Résumé: 1951… C’est encore l’époque de la grande transhumance à pied qui voit, chaque printemps, des milliers de moutons quitter les pâturages de Basse Provence pour rallier l’Alpe, les parcours d’estive, promesse d'herbe nouvelle et de grands espaces.

1951... Le photographe Marcel Coen et l'écrivain Maurice Moyal accompagnent des bergers transhumants et un troupeau de 2000 moutons Mérinos d'Arle