Loup - Actualités - France 2004

Perspectives pour le loup dans les Pyrénées

Par Mathieu Krammer, biologiste.

L'Historique du retour du loup dans les Pyrénées est en 3 parties :

  • Perspectives pour le loup dans les Pyrénées

Dans la partie occidentale des Pyrénées françaises, même si le loup n'est certainement pas encore présent, il faut s'attendre à l'arrivée prochaine (entre 1 et 10 ans ?) de jeunes mâles erratiques à la recherche d'un terr

Wolf howling : suivi estival des loups 2004 par hurlements

La méthode du hurlement provoqué ou « Wolf howling », est une méthode qui permet de confirmer la présence de loups dans des zones de territoire en imitant le hurlement du loup.

Débutée à titre expérimental en été 2003, cette méthode «du hurlement de loup» a de nouveau été reconduite en 2004, dans 10 zones de présence permanente (présences du loup pendant au moins 2 hivers)

  • Queyras (0

Le loup dans l’Ain, le point de la situation

Depuis les attaques de troupeaux, les observations visuelles et les analyses génétiques relevées en 2003, les indices de présence du loup dans le département ont été rares. Une trace en février 2004, puis une observation visuelle réalisée en tombée de nuit en octobre 2004, toutes deux classées « probables », sont relevées. Tout récemment, un nouveau constat le 16 mars 2005 est classé «responsabilité du loup non écartée » su

Test de la méthode du hurlement de loup provoqué - Compte rendu du suivi estival pour la reproduction du loup 2004

Objectifs et méthode

En 2003 un test de suivi systématique estival des loups a été initié dans un cadre expérimental (Réseau loup 2003 : Compte rendu du suivi du loup 2003 : bilan de l’hiver 2002/2003 et été 2003) par la méthode du hurlement de loup provoqué. Basé sur la technique classique du «rappel» utilisé chez d’autres espèces (oiseaux notamment), les loups répondent à la provocati

Grands prédateurs : un pré-examen de la structure des poils précède les analyses génétiques

Avant les analyses génétiques auxquelles un poil peut être soumis, une pré-analyse par microscopie peut s’avérer intéressante pour isoler une espèce ou au moins un groupe d’espèces. Cette technique est utilisée pour l’analyse du régime alimentaire des restes de proies trouvés dans les excréments.

Une fourrure est composée de plusieurs variétés de poils. Dans le cas d’une détermination d’espèce c’est

Grands prédateurs : le point sur les analyses génétiques

Comme annoncé dans le , le marché passé avec le laboratoire de génétique de Grenoble est opérationnel avec un contrat de 3 ans depuis mars 2004 et concerne les deux espèces «loup» et «ours ». Ce marché permet aujourd’hui d’absorber environ 4 fois plus d’échantillons qu’il n’était possible auparavant, soit environ 300 échantillons loups par an. Les échantillons sont préparés à l’ONCFS et remis au laboratoire avec une périod

Bulletin d'information du réseau loup n°12 de décembre 2004

Le bulletin d'information du réseau loup est publié par l' qui expertise les cas de prédation sur le cheptel domestique, organise la compensation financière des dommages de loup, collecte et vérifie les indices de présence et la répartition du loup.

La buvette publie tous les . En voici l'exemplaire suivant et son sommaire.

31 pages - PDF 808 ko décembre 2004

Le loup de Nohèdes : Analyse stratégique et territoriale du retour du loup dans les Pyrénées : modalité, réalité et perspectives (Farid Benhammou)

, géographe, doctorant en Sciences de l’Environnement - ENGREF

Résumé - Le loup a fait son retour dans les Pyrénées dans la plus grande discrétion. Cet événement s'est produit dans le massif du Madres-Coronat (Pyrénées-Orientales) où se posent la plupart des enjeux des territoires ruraux qui connaissent la recolonisation par les grands prédateurs : transformation des écosystèmes et

Le loup reste une espèce strictement protégée

Convention de Berne - Strasbourg - 30/11/2004

Le loup l'a échappé belle lors de la réunion annuelle de la convention de Berne qui établit des bases de conservation des espèces. La demande suisse de déclasser le prédateur d’espèce « strictement protégée », (l’annexe II) en espèce « protégée », (l’annexe III) a été repoussée d’un an par le comité de la Convention. Le loup restera donc une es

Deux loups abattus dans la Drôme et dans l’Isère

Dans le cadre de l’arrété interministériel : Deux premiers loups prélevés dans la Drôme et dans l’Isère. L’objectif retenu «est de gérer l’expansion démographique de la population et la colonisation de nouveaux secteurs, en particulier sur les zones d’élevage ovin en limitant localement la pression du loup »

Le 8 novembre 2004 la version définitive du plan d’action sur le loup a été diffusé

Plan d'action loup 2004-2008

Voici le document qui a été présenté le 08 novembre 2004 au groupe de travail sur le loup lors d’une réunion au Ministère de l’écologie et du développement durable.

Indispensable pour comprendre de quoi on parle :

(18 pages -204 kb)

Un deuxième loup a été abattu dans le massif du Taillefer

Un deuxième loup a été abattu mercredi dans les Alpes, cette fois dans le massif du Taillefer, près de Livet-et-Gavet (Isère), dans le cadre du "Plan loup" destiné à rassurer les éleveurs ovins.

Le loup, âgé de 2 ans environ et d'un poids de 35 kg, a été tué par un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), a indiqué Yves Tachker, responsable départemental de l'agricult

A Vassieux-en-Vercors, le loup vit aux portes du village

VASSIEUX-EN-VERCORS (Drôme)22 octobre 2004 (AFP)

Dans le village de Vassieux, non loin de l'endroit où a été abattu jeudi une jeune louve, dans le massif du Vercors, les habitants disent vivre depuis plusieurs années sous la menace du loup. Signalé depuis 2000 dans les alpages, le prédateur s'aventure désormais jusqu'aux portes du village, s'attaquant parfois aux troupeaux, au gran

Plan loup: premier loup tué

Faune. Une louve de dix-huit mois a été abattue le 21 octobre dans la Drôme

Une louve a été prélevée par tir jeudi 21 octobre 2004 (9h30) dans le Vercors ouest (hors parc naturel régional et hors réserve des Hauts Plateaux) par les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) de la Drôme. Le tir a eu lieu à une distance de 280 mètres, sur le lieu-dit du Serre de Montué, p

Le loup : bouc émissaire d'une filière ovine en grande difficulté

Le loup apparaît, aux yeux des écologistes et de certains élus, comme le "bouc-émissaire" d'une filière ovine en grande difficulté, en raison en particulier de la concurrence de la Nouvelle-Zélande. "On ne peut plus vivre rien que du mouton", explique Marc Fermond, éleveur depuis 1988 à Vassieux-en-Vercors (Drôme), dont le troupeau a été récemment victime d'une attaque par un loup.

"En

Tuer 4 loups : le prix de la sérénité?

Le 19/07/2004, S. Lepeltier, le ministre de l'écologie, a rendu public un plan de gestion des populations de loups en France avec le souci de "... veiller à maintenir la population de loups sauvages dans un bon état de conservation et en même temps chercher à limiter la pression de ces animaux sur l'élevage ovin".

L'ambition affichée est de ménager éleveurs et écologistes, tout en accompagnant l'ex

Un premier loup abattu à Bouvante (Drôme)

Une louve d’environ 18 mois a été abattue jeudi par un agent de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage à Bouvante (Drôme), dans le massif du Vercors, quatre mois après l’entrée en vigueur du "Plan loup", a-t-on appris auprès de la préfecture.

Le loup a été tué jeudi matin vers 09H15, en vertu d’un arrêté ministériel qui autorise l’abattage de quatre loups au maximum dans les Alpes en