Acteur - NICOLINO Fabrice

Emotion, tristesse, rage, empathie et compassion

On est le 8 janvier, jour de deuil national et lendemain du 7, jour de merde. J’ai, je l'avoue vraiment beaucoup du mal à revenir à mes moutons et à ceux qui tournent autour

Qu'un sang impur abreuve nos sillons!

Sur les réseaux sociaux et sur les images des journaux télévisés, la moitié de la France a changé de nom, plus de 30 millions de Charlie.

La réponse des naturalistes à la bergère

Le journal Le Monde vient de publier une tribune cosignée par un groupe de scientifiques spécialistes en biologie, accompagnés de naturalistes et de protecteurs de la nature. Certains d’entre eux représentent des associations faisant partie de CAP Loup. Cette tribune est une réponse à celle publiée le 13 octobre dernier dans le journal Libération, qui était complètement à charge contre le loup.

<

L'émotion doit-elle conduire le monde?

A propos du Loup

par Fabrice Nicolino

C’est le délire. Je l’avais prévu, mais j’en reste cloué sur place, et bientôt sur la porte de grange de tous les tueurs de France et de Navarre. Notre pays se rejoue une scène déjà maintes et maintes fois montée : la mort du Loup. Tel maire de la Meuse offre 2 000 euros pour la capture d’un loup. Telle FDSEA - l

ASPAS : La nature n'a plus de place pour s'exprimer en France

La nature n'a plus de place pour s'exprimer en France. Mme Royal, il est temps de réagir

Communiqué ASPAS du 30 juillet 2014

Des personnalités se mobilisent pour demander 
une vraie protection de la nature

Ces derniers mois, de récurrentes agressions contre les espèces et les espaces protégés, ont été orchestrées par les pouvoir

Ce dégoût qui m’étreint (à propos du loup)

par Fabrice Nicolino

Si je pouvais changer en force matérielle le dégoût qui me ravage, je crois réellement qu’ils seraient tous balayés. Tous les salauds, et ça fait du monde. Je suis au-delà de l’écœurement, au-delà du pleur, mais en pleine souffrance, car d’épouvantables humains sont en train de se livrer à une chasse au Loup, à l’ancienne, comme les barbares qu’ils sont et seront. Vous li

Et pourquoi pas 250 ours dans les Pyrénées?

par Fabrice Nicolino

F.N. : Il est des lectures heureuses. Seulement, il ne faut pas les louper. Or j’ai failli passer à côté du rapport nommé « ». Je dois reconnaître que le titre n’est pas engageant, mais si l’on se plonge dedans, cela devient passionnant. Si. Avant de commencer, deux mots sur l’Ours. Cet animal grandiose a été le vrai roi du territoire qu’on appelle la France penda

Fabrice Nicolino: Ce que nous n’avons pas su faire

Par Fabrice Nicolino, La gazette des grands prédateurs n°50 décembre 2013 Qui ne voit l’évidence ? Aucun politique de ce pays n’entend défendre la biodiversité, qui passe évidemment par la présence de grands prédateurs en France. C’est inouï, mais la messe est dite, et elle l’est d’ailleurs depuis de nombreuses années.La situation s’aggrave à mesure que les animaux s’installent da

L’été des vautours anthropophages

par , article paru dans Charlie Hebdo du 18 septembre 2013

C’est le bordel. Les paysans ont foutu le camp, des millions d’hectares retournent à la friche, le loup revient, les chasseurs sont de moins en moins nombreux. Et comme ils ont, par des pratiques comme l’agrainage, multiplié sangliers et cochangliers – croisements avec les porcs domestiques – les voilà dépassés. Ils n’arrivent même plus

Le compromis est la seule alternative

par , en réponse à . Le monde agricole s’est fortement rétréci et aujourd’hui ne représente qu’une minorité de la Société civile. Plusieurs courants le traverse dont celui promu par Monsieur Bové, minoritaire à son tour. Nous sommes donc devant l’expression d’une minorité de minorité qui ne trouve écho que par les coups médiatiques que son mentor sait distiller et qui la sur dimen

José Bové monte encore au front

La guerre aux bêtes (José Bové monte encore au front)

Emprunté à Je l’ai assez dit ici : j’aime bien José Bové, que je ne suis pas loin de considérer comme un ami. Je le connais depuis un quart de siècle, ce qui signifie que je l’ai rencontré bien avant le démontage du McDo de Millau, qui a fait sa célébrité. Mais comme, en outre, je me vante de ne pas respecter la hiérarchie sociale, f

Le montant des aides de la PAC et leurs bénéficiaires désormais en ligne

Adressé aux éradicateurs de loups et d’ours (à propos de subventions)

par C’est explosif. Si. Il ne faut surtout pas dire un mot des primes et subventions agricoles. Si on le fait, on est un salaud d’urbain. Pardonnez, mais pour ma part, j’ai toujours défendu, et continuerai de le faire, le soutien financier aux paysans étranglés par les règles du marché mondial. Seulement, q

La guerre aux bêtes (un été pourri)

par

Qu’il fasse beau, qu’il vente ou qu’il gèle, qu’il pleuve sur les plaines ou que les plages brûlent, cet été 2013 est évidemment pourri. Pour les bêtes, dont les hommes n’ont rien à faire. Les animaux dégustent, autant qu’hier, peut-être moins que demain, et nul ne se lève pour les défendre. A part vous ? Oui, à part vous. Mais cela ne sera pas suffisant.

Sus aux loups et

Vivre avec le grand méchant loup

Présentation de France Culture

De tous temps il a hanté « l’imaginaire » et dans la réalité c’est un prédateur redoutable. Au fil des ans, justement, l’homme a peut-être oublié la dangerosité du loup. Aujourd’hui, on pleure 5.848 moutons dévorés, l’année dernière. Le chiffre a plus que doublé depuis 2008. C’est dire si le loup prolifère, lui qui est revenu de façon naturelle dans les

Plan Loup : réaction de Fabrice Nicolino

Mais qui veut donc la peau des 24 loups ?

par

Résumons la situation. En règle générale, les humains ne tolèrent aucune concurrence. Eux seuls ont le droit d’occuper le monde, de torturer, d’éliminer. Le Loup, qui habitait les terres qu’on appelle la France depuis des centaines de milliers d’années - peut-être davantage que nous -, a été buté par les soud

Fabrice Nicolino défonce le cercle

Fabrice Nicolino clôture sa note par "Je suis personnellement pour un vaste contrat, écologique et social, en faveur de la biodiversité, celle-ci incluant bien sûr des prédateurs dérangeants pour l’homme que sont le loup, l’ours et le lynx.

Un contrat ? Oui, un contrat engageant la société entière, et qui permettrait aux éleveurs de faire face dans les me

Hubert Reeves, patron du café du Commerce

Fabrice Nicolino a accepté de répondre pour la Buvette aux et qui ont été publiés par Romandie News.

Par

La position d’Hubert Reeves est à pleurer. Elle n’est ni plus ni moins qu’un coup de poignard dans le dos de ceux qui se battent réellement pour la biodiversité, dans les Pyrénées ou ailleurs.

Et si j’écris le mot rée

Ecolo, ma non troppo, durablement !

Extrait de "" de Fabrice nicolino : "Peut-on , sans sombrer dans le ridicule, prétendre que le monde court à sa perte tout en œuvrant comme si l'on disposait de cinq siècles pour régler les problèmes entre gens de bonne compagnie? La disparition quasi complète de la pensée critique va de pair avec une tendance lourde de la société. Désormais, il faut être écolo, ma non troppo. L'heure est au développeme