Pastoralisme - Stratégie - Nier les intérêts touristiques et economiques des prédateurs

Pastoralosalafisme

Jusqu’auboutisme ariégeois

Augustin Bonrepaux est "excédé". Le président du Conseil général de l'Ariège en appelle au Président de la République. Dans une lettre rendue publique lundi, il demande à François Hollande le retrait des ours des montagnes d'Ariège "pour être reconduits en Slovénie ou cantonnés sur les communes d'Arbas et de Melles (Haute-Garonne) qui en ont fait la demande<

Office du tourisme du Biros : accueil et animation

à Sentein. Mondialement connu pour la chaleur de son accueil et pour la convivialité de ses animations. Touristes, qu'attendez-vous pour foncer en Ariège-Pyrénées ?Dans deux jours, le tour sera en Ariège. Nul doute que les porte-rouleaux seront de sortie pour montrer leur sens de l'accueil.

Alors écrivons tous...

Ensemble pour l'ours

L'office du tourisme du Biros () dépend maintenant d

Le Parc Naturel Régional Pyrénées ariégeoises et l'ours

Un article d' "Ours Ariège" sur le Parc Naturel régional Pyrénées ariégeoises

Le (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), en partenariat avec la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, publie une étude montrant que . Pourtant plusieurs mesures favorables à la biodiversité ont été identifiées dans les cahiers des charges, mais elles demandent aujourd’hui

Que la montagne est belle... sans ours !

La science est trop sérieuse pour ne pas être prise avec le sourire. La chronique de Frédéric Lewino, journaliste au Point.Depuis le 27 décembre, et jusqu'au 4 février, le préfet des Pyrénées-Atlantiques consulte les citoyens des Pyrénées sur le prochain lâcher d'une nouvelle ourse slovène pour remplacer Franska, tuée en 2007, lors d'un accident de la route. D'habitude, quand je m

Philippe Lacube : rosbeef et peaux d'ours trouées

Voilà deux perles de Philippe Lacube qui sont passées inapercues ...

Par Baptiste Blic dans Trajectoires n°1 - décembre 2007

Ne pas perdre son âme

Au fond de l’Ariège, l’identité pastorale peine à subsister. Une reconversion touristique s’impose, comme une opportunité salvatrice pour certains. Mais, dans ce paysage, l’ours, érigé en symbole,

Sarousse, un cheveu dans la soupe des éleveurs

par Baudouin de Menten

Le lâcher de l’ourse Sarousse en août à pris les opposants de vitesse. Sarousse serait-elle arrivée comme un cheveu dans la soupe aux épinards des éleveurs ? Les gros bras de l’ASPAP n’ont pas manqué de monter à la tribune pour montrer leur biceps.

Bernard Moules, secrétaire général de la Fédération régionale des syndicats