Ours des Pyrénées - Population - Viabilité

Rapport 2013 de suivi des ours dans les Pyrénées

L'Equipe Technique Ours a publié son rapport annuel 2013 de suivi de l’ours brun dans les Pyrénées françaises

Résumé : Quoi de neuf en 2013 ?

Données provenant d’Espagne, d’Andorre

En Catalogne, au sein de l’aire de répartition qui est continu

Jean LAUZET : On a besoin du Béarn pour sauver l'ours

" Le noyau d’ours en Pyrénées centrales, ne pourra jamais atteindre un effectif suffisant pour que la population soit viable, car il est géographiquement trop limité. Accepter la disparition de l’ours en Béarn à court terme, c’est accepter celle sa disparition sur l’ensemble du massif à moyen terme. "

Les chasseurs d'Etsaut et Laruns gagnent en appel contre

Ours : le gouvernement parle de la génétique, enfin!

Avec la plainte contre la France, les langues se délient : pour la première fois, le gouvernement parle de la consanguinité des ours.

Et une étude supplémentaire, une !

Pour Alain Reynes, c’est une manière de gagner du temps: "on a déjà tous les éléments possibles et imaginables sur le sujet: études, inspections, audits, rapports d’étapes, études

Des broutilles? L'Europe jugera !

Laurent Roy, directeur de la biodiversité : "Nous allons contre-attaquer en juristes"

Je trouve que c'est finement joué pour des associations soi-disant "aux abois" (dixit l'ASPAP!). Le gouvernement est au pied du mur. Les associations ont tout à gagner de cette stratégie.

A ce jour, le journal Sud-Ouest a publié la

Prospective avec le République des Pyrénées

Si le gouvernement ne fait rien, en 2030, l'ours ne serait plus qu'un souvenir en Béarn…, mais le loup une réalité ! Voilà ce que prévoit Éric Sourp, chef du service scientifique du Parc National des Pyrénées dans publié par La République des Pyrénées.

Après l’Europe, le PNP tire la sonette d'alarme

L'Article 12 de la directive stipule que "Les États mem

Ours : rapport scientifique 2010 de l'ONCFS

La France mise devant ses responsabilités !

Virtuellement éteint puisqu’il n’y a plus que des mâles, le noyau occidental nécessiterait le lâcher de 10 femelles et 5 mâles, et le noyau central 5 à 6 femelles pour respecter le critère de risque d’extinction de l’UICN.

Points forts en 2010

  • Rapport sur la viabilité de la

L'ours dans le rapport scientifique 2009 de l'ONCFS

Ours des Pyrénées - L'ONCFS préconise la réintroduction de onze à treize femelles et de deux mâles pour pour obtenir une population viable. La France va t-elle respecter ses engagements internationaux?Dans son éditorial, Jean-Michel Gaillard, Directeur de recherche au CNRS, Président du Conseil scientifique de l’Office national de la chass

Guillaume Chapron : les ours mâles manquent de femelles

Guillaume Chapron est un habitué de la Buvette. C'est le webmaster du site . Ce scientifique a travaillé avec Pierre-Yves Quenette et Jean-Jacques Camarra sur la viabilité de la population d'ours des Pyrénées (voir les liens ci-dessous). Actuellement, il est assistant au "Grimsö Wildlife Research Station" de la "Swedish University of Agricultural Sciences" à Riddarhyttan, en Suède.

Alain Reynes : Il faudra réintroduire 30 ours dans les Pyrénées

Le premier colloque européen sur la cohabitation de l’homme et des grands carnivores –ours et loup- s’est tenu à Luchon du 15 au 17 mai 2008. Les participants-éleveurs, associations, responsables du suivi de l’ours et du loup dans les Pyrénées et les Alpes ont présenté leurs expériences aux participants venus de 18 pays européens. Alain Reynes, 41 ans, président de l’association Pays de l’Ours-Adet basé à Arbas en H

L'ours, histoire d'un combat perdu?

Dans son livre « », Michel Pastoureau, historien raconte l’histoire de la désacralisation de l’ours par l’église pour cause de culte païen et les relations passionnelles entre l’homme et l’ours. Il a suffit que Michel Pastoureau dise : «J'ai le sentiment que pour l'ours des Pyrénées, le combat est perdu» pour qu’il soit de suite instrumentalisé par les opposants à la réintroduction et récupéré comme un nouveau

Analyse de la viabilité de la population d’ours des Pyrénées

Pierre-Yves Quenette , Guillaume Chapron*, Stéphane Legendre* et Jean Clobert**

Contexte de l’étude

La régression de l’aire de dispersion de l’ours brun au cours du XXième siècle dans la plupart des pays du sud de l’Europe (excepté l’ex Yougoslavie) a conduit à l’apparition de petites populations isolées au statut plus ou moins précaire.

C

Jon Swenson : recommandations sur le projet de renforcement de la population d'ours des Pyrénées

Recommandations sur le projet de renforcement de la population d'ours bruns des Pyrénées faites par Jon E. Swenson, Professeur à la Scandinavian Brown Bear Research Project Department of Ecology and Natural Resource Management (Âs, Norway) au Ministère de l'écologie et du développement durable Direction de la nature et des paysages à Paris.

20 May 2005

<

Lepeltier: Pour la viabilité de l'ursus arctos, il faudra plus d'ours dans les Pyrénées

L'ex-ministre de l'Ecologie Serge Lepeltier critique, mercredi dans La République des Pyrénées, le nouveau plan de réintroduction de 5 ours bruns dans les Pyrénées, estimant ce nombre trop faible pour assurer la survie de l'espèce dans le massif.

A la suite de la mort de Cannelle, la dernière ourse de souche pyrénéenne en novembre 2004, Serge Lepeltier avait proposé de réintroduire cinq femelles en 2005 éventuel

Viabilité de la population d'ours pyrénéens ou extinction

Dossier de Concertation - Les Pyrénées avec l'OursLes Pyrénées avec l'ours (4)

Tableau probabilité d’extinction

Ces résultats doivent être plus interprétés en terme qualitatif qu'en valeurs numériques absolues, en particulier parce que les données disponibles ne permettent pas une estimation fine des paramètres démographiques des animaux et qu'une modélisation rep