Acteur - PAPPOLA Patrick

Le loup, l'ours, le lynx ou le vautour ne sont pas menacés dans le monde?

Mais ils le sont en FRANCE !

par Patrick Pappola

« Quelle que soit l’espèce, reporter sur d’autres pays la responsabilité de sa conservation c’est travailler, sans le dire, à sa disparition. »

Si ces derniers temps certains ministres ne sont guère inspirés en matière d'écologie , d'autres p

Il suffit de passer le pont - Manifeste pour une nouvelle civilisation

Bifurquer dans nos orientations... et c'est tout de suite l'aventure !

L'ouvrage Il suffit de passer le pont... sous-titré "Manifeste pour une nouvelle civilisation" se donne pour but de suppléer à l'absence totale d'alternative touchant l'éthique et la pérennité de notre civilisation.

Les deux auteurs, Michel Eliard et Patrick Pappola s'y positionnent sur des sujets importants (social, éc

Naissance du Parc National des Calanques

, qui en absence de NKM, la ministre de l'écologie en campagne pour Sarkozy, endosse la gestion du ministère défunt, a signé le décret de création du Parc national des Calanques. Il s'agit du 10ème Parc National français et du 1er parc périurbain d'Europe. Une particularité : 90% de la surface du Parc se situe en mer.

Aux portes de Marseille, le Parc National des Calanques « s'inscrit dans le ca

Col de l'Escrinet : incendie criminel

Ardèche, pays du braconnage : graves menaces sur les protecteurs de la nature.

Par Pierre Athanaze (ASPAS)

Cette nuit, le camp de comptage des oiseaux du Col de l’Escrinet (Ardèche) a été totalement ravagé par un incendie criminel et par l’abattage à la tronçonneuse des arbres qui le protégeaient. Depuis les années 1980, ce haut lieu de la migration - et du braconnage - a

IPHB : Une forêt qui se réveille

Réaction à « », un article de la République des Pyrénées : "Pour la première fois depuis longtemps, l'institution patrimoniale peut compter sur quelque 25 600 m3 de bois à vendre. Une source de recettes importantes."

Par Dès la mort de Canelle, les connaisseurs des enjeux liés à l'ours des Pyrénées s'inquiétaient du sort des habitats naturels pyrénéens la

Barèges-Gavarnie : Terre Sauvage se plante aussi !

Dans son numéro de juillet sur les Parcs Nationaux, sous la plume de Samuel Baunée, le magazine nature "" fait la part belle aux ennemis les plus virulents de l'ours en offrant quasiment une colonne pour vanter l'agneau AOC Barèges Gavarnie. Aïe! le coup fait mal aux amis de l'ours car il vient d'amis de la nature et de l'ours.

Terre Sauvage n'est pas le premier à se fourvoyer et à se laisser avoir : avant eux :

Pyrénées et Natura 2000 : la biodiversité passe par l'ours

par Patrick Pappola

Une caricature bien réelle

N'hésitant pas à faire feu de tout bois pour taper contre l'ours, fabuleux bouc-émissaire, les «ultrapastoraux» qui ne voient la montagne que par leur activité d'élevage exclusive et excluante, tentent d'utiliser le concept de biodiversité pour essayer de disqualifier l'ours (NDLB: L'ours serait néfaste

L'ours, véritable ami de la biodiversité des estives

Intro - Patrick Pappola a réalisé un travail de bénédictain en analysant les fiches des principaux milieux ouverts pyrénéens. Cette analyse permet de se rendre compte que les mesures préconisées pour la protection des troupeaux vis à vis des prédateurs, peuvent permettre également de protéger les milieux les plus fragiles, mais celà nécessite la présence d'un berger pour conduire le troupeau parfois de façon s

Sauver l'ours ou l'abandonner aux ultrapastoraux éradicateurs : l'Etat doit choisir

Par Patrick PappolaSimple citoyen attaché à des Pyrénées vivantes et sauvages AVEC l'ours.

Pour mieux comprendre la frange "ultrapastorale" de l'élevage pyrénéen, celle qui prone sa prééminence sur toute autre activité humaine en montagne et qui souhaite imposer son activité au détriment des espèces animales qui dérangent son expansion, il peut être utile de se li

Les Pastoralies 2008, témoignage de Patrick Pappola

: Il se trouve que j'ai fait partie de l'équipe de 10 personnes (et non pas 3 ou 4!) qui a tenu à apporter "un autre son de cloche" sur l'ours, l'élevage et les Pyrénées face aux mensonges incroyables de l'ASPAP qui a complètement travesti les Pastoralies pour en faire une fête radicalement anti-ours où l'idéologue du groupe, Bruno Besche-Commenge, n'hésita pas à brandir le fusil (mimé) pour répondre à la question de ce qu

Bernard SOUBERBIELLE : c'est lui ou l'ours !

Voilà ci-dessous une version commentée et analysée des propos tenus par l'éleveur anti-ours dans un extrait du film documentaire de 52 minutes "Va-nu pieds des Pyrénées" de Jacques KEBADIAN, Yolande BACOT et Catherine MARIETTE, co-produit par la Parc de La Vilette et Gédéon et visible sur le DVD de l'exposition "Bêtes et hommes"

par Patrick Pappola (en grisé)<

Un accroc dans le bel ouvrage de Slow Food

par Patrick Pappola

«» est un mouvement à priori bien sous tous rapports et proche des valeurs écologistess. Il y a pourtant un accroc dans le bel ouvrage que tisse cette association qui, je le répète, a toute ma sympathie. Mais un bon caillou dans la chaussure, ça finit toujours par faire mal. En effet, parmi les seulement huit produits franç

La cohabitation pyrénéenne entre l'ours et le pastoralisme invitée à l'exposition "Bêtes et Hommes"

par Patrick Pappola

Dans le cadre de l'exposition "Bêtes et Hommes" qui a lieu jusqu'au 20 janvier 2008 à la Grande Halle de La Villette à Paris, une table ronde sur le thème de "l'animal enrôlé" était organisée samedi 17 novembre et illustrée par "le cas pyrénéen où l'ours devient le porte-parole de chacun des groupes en présence, bergers, éleveurs, touristes..."

Ours : à quoi joue l'Association Nationale des Elus de la Montagne (ANEM)

le pétard mouillé de l'ANEM

par Patrick Pappola

En titrant son article "Un été agité pour les ours", l' () tire des conclusions pour le moins hâtives sur la vingtaine d'ours désormais présente dans les Pyrénées (contre 6 à 8 il y a 12 ans) ainsi que sur le plan de renforcement qui a permis l'accroissement de cette population animale sévèrement menac

Du tigre indien à l'ours du Haut-Béarn

"C'est comme entrer dans la maison d'un mort" : du tigre indien à l'ours du Haut-Béarn. Ce titre, il traduit exactement l'impression grave et lourde qui vient gâcher chacunes de mes visites dans ces Pyrénées si magistralement Atlantiques du Haut-Béarn, en particulier dans les hautes vallées d'Aspe et d'Ossau.

Terrible sentiment depuis la trahison de l'IPHB (Institution Patrimoniale du Haut

Paul Géroudet, Augustin Bonrepaux, l'ours, le gypaète et les réintroductions. Cherchez l'erreur

Paul Géroudet

Paul Géroudet est un ornithologue suisse de langue française, né en 1921 et décédé à Genève le 23 novembre 2006 des suites d’une double-pneumonie à l’âge de 89 ans. Paul Géroudet fut le plus grand ornithologue du monde francophone du XXe siècle.

La passion de Paul Géroudet pour la protection de la nature date de son adolescence. Il s’inscrit alors

IPHB : l'étau se déserre enfin sur l'ours, retour sur une imposture-école

Alors que c’est en haut-Béarn qu’on a su conserver le plus longtemps le dernier noyau d’ours brun originel, le refus catégorique des barons politiques locaux d’y lâcher les deux femelles prévues dans le cadre du plan de renforcement « 2006-2009 » ressemble à un acte contre-nature dont on mesure mal les conséquences biologiques sur le milieu, mais aussi, symboliques sur le plan humain.

Après