Pastoralisme - Métier - Archives

Apparition du mot bergère "aulhèra" en Pays toy

par Renaud de Bellefon

Bonjour,

Voici quelques réflections et souvenirs suite à la lecture de votre note « »...

Je suis en train de travailler un peu sur ce sujet.

Pendant la guerre 14-18, un féminin est apparu au mot de berger (gardien/gardienne) de brebis (aulhèr/aulhèra), graphie employée par Xavier Ravier, selon A. T. Scmitt dans sa thèse « », Droz 193

Paysage de Barèges

Barèges par P. Barbé (à l'époque hameau de Betpouey)

Depuis bientôt une trentaine d’année, l’administration forestière s’occupe activement du reboisement et du regazonnement des montagnes. Aussi, les flans de la montagne s’élevant au Nord de Barèges qui, naguère présentaient l’image de la désolation sont maintenant recouvertes de gazon et d’arbres. Ces arbres retiennent les terres et les neiges et rendent ains

Les troupeaux à Gèdre et Gavarnie en 1923

Cheptel

Le cheptel de la vallée est d’une grande importance : près de 4.500 bovins et de 15.000 ovins. Pendant les deux dernières années de la guerre, il avait légèrement faibli ; il s’est relevé depuis, et dépasse aujourd’hui les chiffres de 1914.

La race bovine a été largement améliorée depuis quelques temps par le système des primes aux taureaux distribuées par la commission synd

La Faune de la Vallée de Barèges en 1907

Ursus arctos

Assez répandu autrefois, il ne fait guère plus parler de lui maintenant. Si de temps en temps, quelque individu apparaît, il nous est venu du versant espagnol, où il se trouve encore. Les individus des Pyrénées constituent la variété Ursus pyrenaica, un peu plus petite que le type. Dans la vallée, le dernier spécimen de ce fauve a été tué au bo

La garde des troupeaux en vallée de Barèges en 1914

La cabane

L’homme se construisit ensuite des cabanes. Nombreux sont, sur les pâturages des hauteurs, ces refuges à l’usage exclusif des bergers. Au centre du coeyla, endroit où parquent les troupeaux, le plus souvent adossés à un quartier de roc, quatre murs mal dressés, en pierres sèches, recouverts de mottes de gazon soutenues par des pièces de bois

Croyances à propos de l'ours en vallée de Barèges en 1914

Croyances

Plus qu’auncun animal, l’ours, Marti, est le sujet de mille contes supersticieux. Sans doute, il doit cette préférence à la ressemblance grossière qu’il présente avec l’homme, quand il est debout? On prétend que l’ours n’est que passager dans les bois de hêtres, qu’il préfère les sapins ; là il ouvre de sa patte les fourmillières qui forment de petits monticules aux pied des arb

La propriété pastorale en vallée de Barèges en 1934

La propriété pastorale

Le patrimoine dorme un tout indivisible et absolument impartageable. Il nécessite pour son exploitation un certain nombre de personnes, mais ce nombre doit être proportionné aux ressources du domaine. Il arrive souvent que cette proportion n’est pas gardée ; trop d’enfants, c’est la gêne, quelquefois la misère ; pas assez, alors il faut prendre des domestiques : c’est la rui