Pastoralisme - Métier - Recherches scientifiques

Sommes-nous capables d’élever des moutons ?

Un formulaire, deux patous fugueurs, une visite aux brebis et une clôture mal bricolée n’ont jamais été une protection réelle

par Pierre Rigaux

Il y en a qui n’ont pas peur du ridicule. Pas peur d’affirmer qu’on ne peut pas élever des moutons s’il y a des loups, que loup et pastoralisme sont incompatibles. Pas peur d’affirmer que le premier va faire disp

Le lobby pastoral fait feu de tout bois

Le loup serait biodiverticide car consommateurs opportuniste de brebis ? Singulière biodiversité où l’état de « sauvage » du loup serait opposé à celui de « domestique » du mouton dans une échelle d’appréciation sur les retours attendus de l’explosion de biodiversité.

Une réaction à l'article de Libération :"Rebonds- Plaidoyer pour des écosystème

Territoires et pasteurs évaporés : entre sauvagitude(s) et naturalité(s)

Ce soir : café mystico-ovinosophique !

« Depuis un siècle, la société a considérablement évolué et le pastoralisme s’est beaucoup transformé, tout en préservant des continuités avec son histoire. Une de ces évolutions touche la place du pastoralisme dans les espaces pastoraux. Le pastoralisme et les espaces pastoraux ne sont en effet plus seulement l’affai

La méthode de travail des chiens de berger décodée ?

Compliqué pour un seul chien de berger de veiller sur un troupeau d’une centaine de moutons récalcitrants ? Il lui suffit de mettre en oeuvre «deux règles simples», un modèle mathématique qui pourrait aisément s’appliquer à des robots, assurent des chercheurs.

C’est grâce au système de navigation par satellites que les scientifiques ont finalement réussi à comprendre le fonct

Variation de la végétation pastorale consécutive à la prédation du loup

Louis Dollo, publie sur sa présentation d’une étude italienne sur la variation de la végétation pastorale consécutive à la prédation du loup.

L’étude a été menée sur un échantillon d’alpages des provinces de Torino et Cuneo, premières zones à avoir été concernées par le retour du loup. Elle analyse un fait connu depuis bien longtemps: les paysages évoluent. Quand le pastoralisme est en crise et que l’exode rural es

Recherche: approfondir les connaissances sur l'utilisation des chiens de protection des troupeaux

Cohabitation - Une biologiste a besoin de vous pour accompagner les éleveurs dans des solutions innovantes en vue d'assurer le maintien, voire le développement de leur activité tout en permettant de répondre aux enjeux de la biodiversité.

Publier des "J'aime" ne suffit pas, aidez financièrement des projets et devenez membre d'associations!

par

Pestivirose : le virus du mouton passe à l'isard, pas l'inverse !

Faut-il vacciner les brebis pour sauver les isards ?

L’école vétérinaire de Toulouse et le laboratoire vétérinaire de l’Ariège viennent de démontrer l’échange de pestivirus entre brebis et isards. Les scientifiques préconisent une vaccination des troupeaux afin de couper le cycle de contamination.

Pestivirose. Un mot dont la racine effraie gén

Un savoir-faire de bergers

par Michel Meuret Pourquoi s'intéresser aujourd'hui aux bergers et à leurs pratiques lorsqu'ils font pâturer un troupeau ? Ne devrait-il pas être aussi efficace et moins coûteux de recourir à de solides clôtures ? Comment les pratiques des bergers favorisent-elles le renouvellement de la diversité des ressources naturelles et cultivées ? Comment les bergers encouragent-ils les facultés d'apprentissage

La divagation des animaux domestiques en alpages : une pratique à risques sanitaires

On entend souvent dire que "le pastoralisme est bénéfique à la biodiversité". Dans les pyrénées, le libre parcours des brebis et l'absence de gardiennage (en zone à ours) sont considérés, comme dans l'appellation Barèges-Gavarnie par exemple, comme des pratiques "immémoriales" et bénéfiques. Il semble que celà ne soit pas sans conséquences. Voilà qui devrait inciter à changer certaines prati

Entre faune et troupeaux : prévenir la transmission des maladies

Une thèse vétérinaire réalisée dans le Parc national des Écrins recense les principaux facteurs de risque liés à la transmission de maladies entre grands ongulés et cheptels domestiques en alpage.

Un travail remarqué, assorti de fiches d'information et de prévention.

C'est un travail d'enquête et de synthèse des connaissances qu'a réalisé , désormais docteur

Un collier répulsif pour éloigner les prédateurs

Projet de création d’un collier « répulsif » agissant à distance pour protéger le bétail de la prédation du loup Ou comment apprendre au loup à se méfier du bétail...

ObjectifL’objectif de ce projet est de développer un nouveau concept de protection qui allie à la fois protection du troupeau (empêcher une prédation) et les lois de l’apprentissage animal. Comme il sera dif

Une étude va suivre les chiens de protection des troupeaux par GPS

Une étude va suivre les chiens de protection des troupeaux par GPS

Projet d’étude des comportements spatiaux des chiens de protection à l’aide de colliers GPS en fonction de la position du troupeau.

Avec le retour du loup dans les Alpes, le chien de protection est devenu en quelques années un outil de protection des troupeaux largement employé. Aujourd’hui, il est généralement admis que ce

Lupotechnie

Lupotechnie, késaco? Dans les milieux pastoraux, l’autorisation de tirer les loups devient le sujet à la mode. Laurent Garde prône la "régulation". Selon lui, « L’audace du prédateur s’accroit » et il demande "d’adapter les loups face à l’élevage". (Voir .C’est un peu comme si, pour apprendre aux conducteurs dangereux qui perdent les points de leur permis, on organisait de les projeter à 150 km/h

L'Ours des Pyrénées : allié objectif d'un pastoralisme d'altitude durable

par Retraité, ex Maître de conférence à l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT)

Troupeaux en liberté,un supermarché alimentaire pour l'ours

Cette proposition pourrait paraître provocante à l’égard des petits élevages, notamment de moutons, qui pratiquent cette activité. Au moins ceux qui ont adopté le principe de

Gérard Bozzolo : Un enterrement de première classe pour la cause de l'Ours

De l’écobuage dans l’espace "pacifié" de la problématique ours après l’intervention phare de Madame la secrétaire d’État à l’Écologie par Gérard Bozzolo,

A l’occasion de cet entretien, plusieurs personnes se sont exprimées sur les ondes, notamment madame . J’ai écouté ses propos sur l’histoire de l’Ours dans les Pyrénées et son rapport avec la population

Sophie Bobbé : Entre domestique et sauvage : le cas du chien errant. Une liminalité bien dérangeante

Introduction

Aie, comment vais-je faire ? Je voudrais publier une note qui présente une étude de Sophie Bobbé intitulée : "Entre domestique et sauvage : le cas du chien errant. Une liminalité bien dérangeante." Que va dire Gérard DUBUC, le maire de St Lary en Ariège, un des multiples vice président de l'ASPAP qui, quand Chantal Jouanno utilise le mot "anthropisme" cons

L’ourse Franska n’a cessé d’être traquée

Le Dr Claude Guiraud est vétérinaire et président du groupe d’étude européen d’Éco-pathologie de la faune sauvage de montagne. (GEEFSM). Les questions sont de .

La mort de Franska vous a t-elle surpris ?Dr Claude Guiraud : « Non, pas vraiment. C’était une mort programmée, à partir du moment où l’ourse n’avait ni territoire, ni tranquillité, ni sécurité. Pour qu’un renfo