Pastoralisme - Santé animale - Maladies

Pestivirose : le virus du mouton passe à l'isard, pas l'inverse !

Faut-il vacciner les brebis pour sauver les isards ?

L’école vétérinaire de Toulouse et le laboratoire vétérinaire de l’Ariège viennent de démontrer l’échange de pestivirus entre brebis et isards. Les scientifiques préconisent une vaccination des troupeaux afin de couper le cycle de contamination.

Pestivirose. Un mot dont la racine effraie gén

Ariège : le grand charnier

D'après le syndicat ovin de l’Ariège, « l». Visiblement, cet éleveur ariégeois n’était pas là pour nourrir les brebis non plus.

Querigut. L'éleveur cachait un incroyable charnier

Des dizaines de bêtes mortes, entassées, en décomposition pour la plupart, dans une odeur à vous lever le cœur, c'est le spectacle qui attendait les inspecteurs des services vé

La divagation des animaux domestiques en alpages : une pratique à risques sanitaires

On entend souvent dire que "le pastoralisme est bénéfique à la biodiversité". Dans les pyrénées, le libre parcours des brebis et l'absence de gardiennage (en zone à ours) sont considérés, comme dans l'appellation Barèges-Gavarnie par exemple, comme des pratiques "immémoriales" et bénéfiques. Il semble que celà ne soit pas sans conséquences. Voilà qui devrait inciter à changer certaines prati

Entre faune et troupeaux : prévenir la transmission des maladies

Une thèse vétérinaire réalisée dans le Parc national des Écrins recense les principaux facteurs de risque liés à la transmission de maladies entre grands ongulés et cheptels domestiques en alpage.

Un travail remarqué, assorti de fiches d'information et de prévention.

C'est un travail d'enquête et de synthèse des connaissances qu'a réalisé , désormais docteur

En pays toy, c'est à cause de l'ours!

Par un arrêté du 1er août 2012, le préfet des Hautes-Pyrénée a autorisé "l'effarouchement" de l'ours Cannelito jusqu'au 31 octobre 2012. La Buvette vous a déjà expliqué pourquoi .

"Les éleveurs ne s'en aperçoivent pas tout de suite"

Outre les dégâts reconnus, les éleveurs se plaignent aussi de l’ours Cannelito soupçonné d’être responsable de disparitions

La cours des comptes et les abattoirs

Le Canard Enchaîné 14/11/10 Le ministère de l’Agriculture vient encore de se faire taper sur les doigts à cause des abattoirs. Pour une fois le coup de règle ne vient pas de Bruxelles mais de la Cour des Comptes. L’an dernier, déjà, trois inspecteurs européens avaient piqué un coup de sang à cause de l’état de nos abattoirs.Surtout en constatant que rien n’avait changé depuis que la France s’était fait remonter les bretelle

Tuberculose bovine et faune sauvage

Cerf, sanglier et blaireau sont des espèces sensibles sur tous les continents et constituent donc des témoins privilégiés de la tuberculose d'origine domestique encore présente dans les régions d’élévage et créent en permanence un réservoir sauvage susceptible d’accueillir les germes de la maladie.

, directeur du laboratoire départemental travaille actuellement en relation avec la fé

La Tuberculose bovine en Ariège

Tuberculose bovine: le préfet de l'Ariège veut rassurer les éleveursCe matin, Jacques Billant, préfet de l’Ariège, entouré des responsables de la DDCSPP, d’Emmanuel Lecomte, directeur de la Chambre d’agriculture, et de Raymond Berdou, maire du Mas d’Azil, a rendu visite aux éleveurs concernés par l’abattage du troupeau atteint par la tuberculose bovine.

Rappelons qu'un cas de tuberculos

Vaccination contre la FCO = lâcher 80 ours

Fièvre catarrhale: vers une levée de la vaccination obligatoire en France

PARIS — La vaccination des troupeaux contre la fièvre catarrhale ovine (FCO) ne devrait plus être obligatoire mais volontaire à compter de la prochaine campagne de prophylaxie 2010/2011, sauf pour l'exportation, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

<

Biodiversité à visage humain : les abeilles aussi

Les abeilles d’Ariège proches de l’extinction ?

Les apiculteurs ariégeois soulèvent un lièvre…La nouvelle a fait l’effet d’une bombe et ce sont les apiculteurs ariégeois qui ont soulevé… le lièvre. En décembre 2008, ils ont constaté des mortalités importantes de colonies d’abeilles dans trois secteurs différents de l’Ariège, tous situés en zone d’éleva

Coût de la FCO en Ariège en 2008 : 4 millions d'euros

Bilan de l’épizootie 2008 de FCO la Fièvre catarrhale ovine en Ariège

Le bilan de la progression 2008 de la fièvre catarrhale en Ariège est arrêté le 11 février 2009 à 1187 élevages infectés, dont 587 concernent des bovins, 590 des ovins, 18 des caprins, 4 des lamas et 2 des yacks, avec des mortalités de 1 à 2% dans les cheptels bovins, et de l’ordre de 10 à 15% dans le cheptels ovins. Ces chiffres con

FCO - FCE : Vaccination obligatoire, le coup de bluff terminal d'une gestion calamiteuse

Aujourd'hui l'application de la réglementation sur la fièvre cattharale ovine coûte bien plus cher que les pertes directes dues à la maladie !

sur Zone Verte, pour penser librement l'agriculture et l'élevagepar "Les vétérinaires solidaires du GIE Zone Verte"

Rappel de la situation de la FCO

Alors que le nombre de cas déclarés de FCO décroit, la situation sanitaire devient d

Une épizootie de peste des petits ruminants (PPR) frappe le Maroc

La FAO (Food and Agriculture Organization) vient de lancer un signal d’alarme au sujet de l’épidémie mortelle d’une peste animale fortement contagieuse sévissant pour la première fois au Maroc.

L’organisme international affirme qu’il ne faut pas en sous-estimer le danger, la maladie, originaire d’Afrique Noire ayant franchi la zone saharienne risquant de se propager à tout le Maghreb et d’at

Coût de la fièvre catarrhale ovine (FCO)

Depuis un an, la fièvre catarrhale a fait son apparition en France. D’abord dans le Nord puis progressivement vers le Sud. Les conséquences pour les filières bovine et ovine seront très importantes.

A partir des chiffres de 2007 [Statistique agricole Annuelle – Région Midi-Pyrénées – Agreste SAP Février 2008] et en ne comptant que la vaccination contre le sérotype 1 de la FCO (alors que des vaccinations

Panique dans les estives

Lisez avant :

Et dans les Pyrénées, celà se gâta...

08 août 2008 Fêtes des sur le plâteau de Beille. Que la montagne vivante est belle! A part le problème de l'ours, le pastoralisme se porte comme un charme.

21 août 2008 Premier couac dans la …

La fièvre catarrhale ovine ou maladie de la langue bleue

Le cas de la fièvre catarrhale ovine, dite "maladie de la langue bleue" est très significatif. Elle affecte tous les ruminants domestiques ou sauvages (bovins, caprins, cervidés et ovins), mais les symptômes sont généralement les plus aigus chez les moutons. Maladie d’origine tropicale, découverte en Afrique du Sud, elle a traversé la Méditerranée à la fin des années 90, et a progressé très

Une affaire extraordinaire bien de chez nous : l’affaire de l’agalactie contagieuse

À l’été 1993, un berger de la vallée d’Ossau achète des antibiotiques sans prescription. Il a malheureusement fait un mauvais choix. Ses bêtes sont atteintes par une pathologie grave, l’agalactie contagieuse. Conséquence : les autorités doivent abattre 4 500 brebis, soit 26 troupeaux, soit plus du double que le nombre de brebis tuées par les ours dans les Pyrénées occidentales depuis 1968. Notons que cette