Pastoralisme - Stratégie - Intégrer les organes de décision

La Fédération des Acteurs Ruraux (FAR) "pour résister au néocolonialisme environnementaliste"

Naissance de la FAR : Fédération des Acteurs Ruraux Les éleveurs alpins se sont réunis le 30 novembre à Serres, dans les Hautes-Alpes, lors d'un nouveau “rassemblement intermassifs” anti-prédateurs pour créer un nouveau “machin” : la Fédération des Acteurs Ruraux (FAR). L’idée est née dans la tête de , président de la Fédération Départementale Ovine (FDA) et des jeunes agric

ASPP65 : déguisement et leçons d'écologie

Serge Moscovici : "Tout le monde s'est mis à suivre des cours accélérés d'écologie et a convoqué les couturiers publicitaires pour se déguiser en chaperon vert. On a fourbi les vélos! Planté des arbres, peinturluré en vert le vocabulaire et les affiches. (…)

De la droite à la gauche, les gens ont d'abord été verts de rage, puis ont prêté le serment vert: “Nous sommes tous des écologistes, nous l'avo

Marie Lise Broueilh : la jument de Troie pastorale

Des taupes dans les PyrénéesDans un communiqué de presse, le bureau de l’ASPP 65 informe que par arrêté ministériel du 16 août 2009, Marie-Lise Broueilh a été évincée du conseil d’Administration du Parc National des Pyrénées. Marie-Lise Broueilh avait été nommée au conseil d’administration le 15 juillet 2009 par un arrêté de nomination pris par le Ministère sur proposition du Pré

Marie Lise Broueilh sort du PNP

Les anti-ours de l'ASPP n’iront pas au Parc National des Pyrénées

Les choses rentrent dans l’ordre tout naturellement si l’on peut dire. Les associations de protection de la nature du 65 ont obtenu le retrait de la nomination de Marie-Lise Broueilh au siège du PNP en tant que représentante des associations d’environnement des Hautes-Pyrénées. Cette information vient de nous être transmise par Michel G

L'avenir de l'ours brun dans le Parc National des Pyrénées

Article rédigé le 2 août 2009 par d'AVES France.La position du Ministère de l’Ecologie sur la problématique de l’ours en France est plus qu’inquiétante. Le nouvel arrêté du Ministère, qui porte l’ASPP 65 au Conseil d’Administration du Parc National des Pyrénées (pour la défense des fragiles écosystèmes et de la biodiversité de nos montagnes), fait bondir les associations de protection de la nature. Som