Acteur - RETTIG René

Lâchers d'ours 2006 : En dépit des difficultés rencontrées, les maires sont satisfaits des lâchers

Les 4 ours capturés en Slovénie ont été relâchés sur le territoire des communes candidates. Pourquoi se sont-elles prononcées en faveur de l’ours ? Comment ont-elles vécu ces lâchers ? Réactions et retours d’expérience des maires des communes concernées : François Arcangeli, maire d’Arbas, Rolland Castells, maire de Bagnères-de-Bigorre, Alain Ladévèze, maire de Burgalays, René Rettig, maire de Bagnères-de-Luchon.…

La manifestation "pro-ours" déplacée à Toulouse "par sécurité"

Les organisateurs de la manifestation en faveur de l'ours, prévue samedi à Luchon, ont décidé vendredi de la transférer à Toulouse. La sécurité n'aurait pas pu être assurée face aux menaces des "anti-ours". René Rettig, maire de Luchon, fait part de son indignation.

"Ce devait être une fête familiale, ce n'est plus possible". Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) devait accueillir samedi une manifestation en faveur

René Rettig dénonce la récuparation du mouvement anti-ours

« Il y a manipulation et récupération politique » du mouvement « anti-ours »

Bagnères-de-Luchon est l'une des quatre communes pyrénéennes qui ont accepté d'accueillir les cinq ours en provenance de Slovénie. Son maire, René Rettig (UMP), dénonce la radicalisation des opposants à l'ours et leur « récupération politique ».

ont été retrouvés dans les Pyrénée

Alain Ladevèze (maire de Burgalays) et René Rettig (maire de Luchon) solidaires d’Arbas

François Arcangeli, maire d’Arbas a déposé plainte, hier, à la suite des dégradations commises dans sa commune samedi où 300 opposants à la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées sont venus manifester. Les élus des deux autres communes commingeoises, dont la candidature a été retenue par le ministère pour recevoir un ours se disent solidaires de leur collègue d’Arbas.

, maire de Burgalays déclare : «Ce qui