Ecologie - Rhétorique anti-environnementale

Le laisser-aller végétal, c'est fini.

Toulouse. La fin des prairies urbaines

Alors que les beaux jours arrivent, les prairies urbaines lancées dès 2008 par l'ancienne municipalité de Toulouse ne devraient pas passer l'été. Herbes hautes au bord des chaussées, du canal, dans les jardins publics, les parcs, sur les ronds-points… Lors de la campagne électorale, Jean-Luc Moudenc (UMP) avait annoncé que ce laisser-aller végétal, c'était fi

Comment le loups changent les rivières

"Certains détracteurs de la conservation du loup vont également fabriquer un discours au centre duquel se retrouve la biodiversité... Le syllogisme est simple :

Ce raisonnement est activement porté par certains représentants professionnels agricoles et élus, relayés par les médias et certains chercheurs." Voir ci-dessous...(Farid Benhammou dans " )

Comment le loups changent les

La mort des arbres

Par Jean-Marie Rouart

" Evidemment ils ne manifestent pas, ne séquestrent pas les patrons ni ne saccagent les préfectures, pas plus qu’ils n’élèvent la voix dans les journaux. Alors pourquoi se préoccuperait-on de leur sort ?

Pacifiques, bienfaisants, les arbres sont des victimes désignées dans un monde où tout réside dans le rapport de force.

Michel de Poncins : la chimère des espèces protégées

Michel de Poncins est un docteur en économie, c'est un libéral né en 1926, il a donc 87 ans. Il est le fondateur de l’Association Catholique pour les Libertés économiques. C'est un anthropocentrique modèle qui respecte à la lettre ce passage du premier récit de la création de la Genèse, l’être humain apparaît au sixième jour, avec les autres mammifères. En tant qu’image de Dieu, il reçoit un mandat «

Michel de Poncins: l'égoiste néoliberal

Michel de Poncins est un docteur en économie, c'est un libéral de 86 ans. Il est le fondateur de l’Association Catholique pour les Libertés économiques. Il cumule les facteurs de “modernité”, de progrès, de changement.

Voila en une seule note contre quoi je me bats : l'égoïsme néolibéral, l'anthropocentrisme aveugle, l'économie de marché destructrice de la Nature, au nom de la liberté, de l'intér

L'effondrement de la nature

Revenons au Dauphiné. Aujourd'hui : à Talloires, près d'Annecy, . Je vous passe, le début de l’article : du déjà lu. La fin par contre...“Autre conséquence inattendue de cette situation : une quinzaine de vautours fauves et de corbeaux charognards ont pris leurs quartiers s’intéressant non seulement aux cadavres, mais aux animaux esseulés. Derrière un fait divers, tragique, c’est en fait une vraie question de s

Un colloque sur les prédateurs en Ariège

A Tarascon-sur-Ariège, "on exploite de façon réaliste les marges établies de reproduction".

A la Foire de printemps de Tarascon-sur-Ariège, le 5 mai à 11h se déroulera un « colloque » sur les «prédateurs en Ariège aujourd’hui» avec les chasseurs, pêcheurs, éleveurs, randonneurs, pisciculteurs etc.

Point de biologiste ou de responsable

Franck Biancheri : modernité ou archaïsme?

Où il est question de plombiers polonais et d’ours slovènes dans les jardins.

Franck Biancheri est âgé de 50 ans. Il est directeur des études du Laboratoire européen d’Anticipation politique (LEAP) et fondateur et président d'honneur de Newropeans. Il est également l'un des pères du programme Erasmus.

En mai 2006, en plein dans la campagne de renforcement de la population d’ours da

Gilbert Bros : les malfaisants et le bon sens paysan

par Président de la chambre d’Agriculture de Haute-Loire

« Ce sont ceux qui détruisent l’économie et les emplois, qui ruinent la France. Je veux parler des écolos:

  • Directive nitrates,
  • réglementation phosphore,
  • épandages des effluents d’élevage,
  • Natura 2000,
  • sites classés,
  • Schémas d’Aménagement et de Gestio

Kairn et sa rubrique Nature

Une actualité récente : La découverte d’un cadavre de loup dans le Mont Ventoux (Vaucluse), va me servir d'exemple pour illustrer la rhétorique anti-environnementale du site Kairn.com.

La découverte d’un cadavre de loupLe cadavre d'un loup a été découvert le lundi 30 janvier par un promeneur, dans la forêt communale de Bedoin, dans le mont Ventoux, à une altitude de 1000 mètres. La carc

Démocrates, rigides, stratèges, légalistes, traducteurs : les élus et la concertation

Et votre élu local, il est comment quand il défend ou s'oppose à un projet en rapport avec l'environnement ?

Pour illustrer la controverse environnementale de l'ours dans les Pyrénées, je vous invite à lire cette présentation d'une recherche de 2002, sur les élus locaux et leurs attitudes dans des concertations autour de projets impactant l'environnement. Plusieurs profils

L'ANEM et les prédateurs : au diable les contraintes administratives !

Lors du 27e congrès de l’ANEM à Bonneville (Haute-Savoie), le 7 octobre 2011, il y a trois jours, les élus de la montagne se sont déclarés « solidaires avec les éleveurs pour une régulation assumée et efficace du loup. »

Pour eux, la population française de loups dépasse maintenant les 150 individus et peut donc être considérée comme « viable au sens des traités internationaux. »

En finir avec les sciences de la nature

Extrait de « En finir avec la nature, le lien ou l’absence de lien avec la nature, voilà le point crucial » (2008)

par

Tout le monde les a entendus. Les professeurs de sciences naturelles, relookés en biologie géologie, n'arrêtent pas de se plaindre du peu de considération accordé par les programmes à leur enseignement. Ils ont raison

Une belle nature

Après ", voici un autre petit exemple représentatif de la vision de la nature, cette fois-çi par un président de fédération de chasseurs.

Jean-Bernard Portet est président de la fédération des chasseurs de Haute-Garonne. Dans l'article de La Dépêche «», annonce vouloir changer « notre image à l'extérieur ». «Nous avons un rôle social à jouer, surtout en zone rurale. On participe à l'entretien des che

Jean-Claude Génot : Que la montagne est belle !

La Buvette : Dans un communiqué de l'ADDIP de février 2010 (« »), on peut lire: "Sans ces femmes, ces hommes, ces troupeaux, le pays serait un désert envahi de broussailles : enfrichement, ensauvagement, fermeture du milieu, ce paysage accueillant et ouvert aux activités de loisir deviendrait une porte close." (...) "Le choix est pourtant simple : Ensauvagement du massif et pop

L’Ours un fauve à visage humain

"L’Ours un fauve à visage humain". Quand j'ai lu ce titre, mon sang n'a fait qu'un tour...

«L'ours est le dernier des grands fauves subsistant en Europe. Placide et solitaire, il est bien différent des bêtes sauvages vivant en hardes ou en meutes. Malin sous des dehors bourrus, il a dans son allure quelque chose d'humain, que lui donne son aptitude à se tenir debout et à marcher sur la plante de

Faune sauvage : deux visions divergentes

"Faune sauvage: deux visions divergentes" est le titre d’un , bien sur non signé qui paraît dans la Dépêche du Midi. L’article suscite de nombreuses réactions outragées. En voici un extrait...

«Depuis des décennies, la gestion de la faune sauvage interpelle l'ensemble des citoyens et fait l'objet de débats passionnés. Ceci étant, tous ne disposent pas toujours d'éléments permettant de se forger sereinement