Acteur - ROBIN-RODRIGO Chantal

L’opposition politico-agricole à l’ours et le syndicat AOC Barèges-Gavarnie

Extraits de la pour obtenir le grade de Docteur de l'Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et Forêt de Paris. "Crier au loup pour avoir la peau de l'ours. Une géopolitique locale de l'environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France". (Le texte reproduit est celui des pages 280 à 289. La thèse fait 639 pages, plus les annexes.

3.3.

Chantal Robin Rodrigo et le pastoralisme en danger : cherchez l'erreur !

Estaing. Brebis éventrée: l'ours suspecté

Il y a tout juste huit jours, Erwan Guyetand, éleveur de brebis habitant Bun, conduisait son troupeau de 135 bêtes en transhumance sur le site de l'Arriousec, au-dessus du lac d'Estaing. Pour s'assurer que le troupeau se forme et prenne ses marques, il a pour habitude, comme tout éleveur, de monter à l'estive, au début, tous les deux à trois jour

Compte-rendu de le première réunion 1 du GNOP - 26 juin 2008 à Toulouse

Préfecture de la Région Midi-Pyrénées Direction régionale de l'Environnement Midi-Pyrénées Service sites, paysages et nature Toulouse, le 4 juillet 2008

Introduction

En introduction, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet remercie les personnes présentes, qui ont fait le choix courageux du dialogue et de la conc

François Arcangeli : le bal des girouettes

Interview de François ARCANGELI par Gérard LARREY du Petit Journal.

29/05/06

G. L. : François Arcangeli, vous êtes Président de « Pays de l'Ours - Adet » et Maire d'Arbas. Trois ourses ont été relâchées ces dernières semaines, quel est votre sentiment ?François Arcangeli : Ce plan de renforcement est mesuré : 5 ours apr

Chantal Robin-Rodrigo mise en boite

Mercredi, la séance de questions d'actualité à l'Assemblée nationale, la question de l'ours a donné lieu à un très vif échange entre la députée radicale de gauche des Hautes Pyrénées Chantal Robin-Rodrigo et la ministre UMP, Nelly Ollin.

Chantal Robin-Rodrigo a accusé la ministre d'avoir proféré des «mensonges» et autres «insultes» à l'égard des «éleveurs, accompagnateurs de mont