Association - SAIAK

Plainte des chasseurs après le braconnage d'un gypaète barbu dans les Pyrénées-Atlantiques

Un gypaète barbu, le plus grand rapace nécrophage des Pyrénées, a été retrouvé blessé le 24 novembre sur la voie ferrée entre Bayonne et Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques)

Malgré les soins qui lui ont été rapidement prodigués par le centre départemental de la sauvegarde de la faune sauvage du 64, l'animal a succombé à ses blessures. Il ressort de la radiographie que celu

Un Gypaète barbu adulte tiré dans les Pyrénées-Atlantiques

Benigno, un Gypaète barbu agé de 14 ans marqué en Aragon en 2000 et qui se reproduisait depuis plusieurs années en Navarre, a succombé le 26 novembre à un tir volontaire. L'oiseau avait été retrouvé le 24 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques avec 6 plombs de chasse dans le corps. La LPO dénonce un scandale incompréhensible de nos jours.

Dimanche 24 novembre, un Gypaète barbu est tro

Gérard Caussimont, chevalier dans l'ordre national du Mérite

Ours : l’action associative de protection de la nature honorée

28 juin 2007Gérard Caussimont, président du FIEP (Fonds d'intervention éco-pastoral) reçoit des mains du préfet les insignes de chevalier dans l'ordre national du Mérite.

Plaidoyer pour la naturepar Odile Faure

Il aura attendu quinze a

SAIAK, l'association basque de sauvegarde des rapaces s'inquiètent pour les vautours

Si le vautour avait compris qu’il suffisait d’attaquer pour manger, il le ferait constamment

Les vautours sont certes plus réactifs mais leur comportement n’est pas modifié selon Alain Garbay de . Les accidents de vêlage, les animaux en difficulté, les bêtes malades peuvent attirer la convoitise des vautours mais une attaque en règle sur un animal en pleine santé n’est pas probable pour les memb