Sciences - Géographie

L’opposition politico-agricole à l’ours et le syndicat AOC Barèges-Gavarnie

Extraits de la pour obtenir le grade de Docteur de l'Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et Forêt de Paris. "Crier au loup pour avoir la peau de l'ours. Une géopolitique locale de l'environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France". (Le texte reproduit est celui des pages 280 à 289. La thèse fait 639 pages, plus les annexes.

3.3.

Analyse d'un projet de route forestière instruit par l'IPHB et Jean Lassalle : concertation ou imposition unilatérale?

"Face, je gagne, pile tu perds. Promis, je tiendrai parole !" : petite leçon de "concertation patrimoniale" ou comment embobinner "les acteurs du territoire" et transformer un "viol des Pyrénées" en "tournante béarnaise rémunératrice" ! Cette leçon magistrale nous est donnée par Laurent Mermet, fin spécialiste de l'IPHB et de ses stratégies.

Représentations géopolitiques et médias : de la guerre des représentations à la représentation de la guerre

par Dr en Sciences de l'Environnement

Le thème des grands prédateurs est intimement lié à des représentations géopolitiques à l’échelle autant locale que nationale. Il est d’ailleurs parfois surprenant de voir l’ampleur du traitement par les médias de ces questions de cohabitation qui sont le plus souvent très localisées et concernent des territoires restreints. …

Comment gérer la grande faune sauvage?

Scientifiques, éleveurs, écologistes et politiques doivent apprendre à dialoguer.

par Isabelle Mauz, Céline Granjou, Antoine Doré et Coralie Mounet

"Pour notre part, nous pensons, avec d'autres chercheurs, qu'il n'y a pas d'un côté des sociétés humaines, de l'autre la nature, mais que les hommes et les animaux sauvages forment, ensemble, des communautés e

Prolonger l’inaction environnementale dans un monde familier : la fabrication stratégique de l’incertitude sur les ours du Béarn

Par et

  • Laurent Mermet est professeur en sciences de gestion à l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts (ENGREF, centre de Paris).
  • Farid Benhammou est géographe, doctorant en sciences de l’environnement à l’ENGREF et l’IRD d’Orléans. Il a notamment dirigé l’ouvrage La cohabitation homme / grands prédateurs (ours et loup) en France : enjeux didactiques pour la

Stratégie et géopolitique de l'opposition à la conservation de la nature : le cas de l'ours des Pyrénées

par Farid BENHAMMOU et Laurent MERMET

Les oppositions aux actions de conservation de la nature sont souvent présentées, de manière trop schématique, comme les réactions spontanées d'acteurs «locaux» à des initiatives portées par des institutions ou des groupes de pression environnementaux «extérieurs».

Dans cet article, un cas est p

Farid Benhammou : la concurrence des «biodiversités»

La concurrence des « biodiversités »Flou sémantique autour des prédateurs et du pastoralisme

Par Farid Benhammou, Agrégé de géographie, Docteur en Géographie-environnement de l’ENGREF – Agro Paris TechPoster colloque de Valdeblore : Pastoralismes, biodiversités et paysages – 27-29 octobre 2008

La rhétorique

Coralie Mounet : Vivre avec des animaux "à problème" Le cas du loup et du sanglier dans les Alpes françaises

Article de Chercheur Associé, Institut de Géographie Alpine, GrenoblePublié dans la Revue de géographie alpine, tome 96, n°3, pp. 55-642008

Résumé

La présence ou le développement récent du loup et du sanglier dans les montagnes des Alpes françaises viennent bouleverser l’organisation des "vivre ensemble" territoriaux. Cet article s’intéresse à l’intégration de cette nouvelle

Thèse de Farid Benhammou

Crier au loup pour avoir la peau de l’ours : une géopolitique locale de l’environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France

Thèse de Farid BENHAMMOU, géographe, doctorant en sciences de l’Environnement (ENGREF) sous la direction de Laurent MERMET et Pierre GRENAND

Membres du jury :

  • M. Yves LACOSTE, Professeur é

Farid Benhammou

Crier au loup pour avoir la peau de l’ours : une géopolitique locale de l’environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France.

Farid Benhammou soutiendra sa thèse le Jeudi 22 novembre à 8h30 dans le grand amphi du CIRED (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement) – Campus du jardin tropical à Nogent sur Marne.

L’o

Farid Benhammou interviewé par Pyrénées magazine

L’Ours est le bouclier de la biodiversité des Pyrénées

Alors que le projet de réintroduction de cinq ours a été validé pour le printemps par la Ministre de l’Ecologie Nelly Olin, le géographe Farid Benhammou dévoile les signes d’espoir et les vraies raisons d’une réintroduction dans deux ouvrages récents :

  • "Vivre avec l’ours" et
  • <

Des Hommes, des Ours, des Montagnes

par Farid BenhammouRevue Pour, septembre 2003, 179 :49-54.

La défense identitaire est un processus typique de mobilisation. Elle transcende tout et permet de réunir et fédérer contre un ennemi commun, l’ours, et derrière lui, Paris, Bruxelles et les lobbies environnementaux. Le réflexe identitaire transparaît dans le discours des porte-parole des mouvements contre l’ours.…

Laurent Mermet : Homme ou vie sauvage? Société locale ou bureaucratie centrale ? Faux dilemmes et vrais rapports de force

[NDLB: A l'heure ou Nelly Olin effectue ses devoirs de vacances sur l'IPHB (la lecture des comptes et bilans de l'IPHB) et où Jean Lassalle crie "aux grandes manoeuvres" tout en manifestant son soutien aux éleveurs anti-ours et aux casseurs de l'ASPAP lors du procès au palais de Justice de Saint-Gaudens, la lecture de ce travail de Laurent Mermet permet de comprendre pourquoi le sort de "l'institution" est pl

Vendre la peau de l’ours avant de l’avoir sauvé ?

Une géopolitique locale de la conservation d’une espèce animale emblématique

Quand on parle de géopolitique, on pense tout de suite aux enjeux internationaux, à l’Irak, au Moyen-Orient, au pétrole… Pourtant, cette géographie spécifique qui consiste à étudier les antagonismes mettant en jeu des rivalités de groupes différents au sujet de territoires s’applique très bien à des échelles lo

Laurent Mermet : L’Institution Patrimoniale du Haut Béarn

Comment, sous couvert de réforme et d’innovation affichée, contrôler les partisans d’une gestion plus écologique de l’ours et préserver le statu quo. Et les intérêts économiques en jeu.

Par (Engref)

Après une double formation, en écologie (Ecole Normale Supérieure) et en gestion (doctorat de l’Université de Paris-Dauphine), Laurent MERMET est

Farid Benhammou : L’ours, le loup, le lynx : Quel avenir pour nos carnivores en France ?

Conférence de Farid BENHAMMOUSamedi 29 avril 2006 à 14 h 30

Conférences SecasSociété d'Encouragement pour la Conservation des Animaux sauvages

Les grands prédateurs sont des figures particulièrement évocatrices pour les sociétés humaines. Ils ont l’étrange capacité de faire s’opposer des groupes humains entre eux puisqu’ils suscitent des visions du monde très différentes.

Jean-Marc Moriceau : Histoire et géographie de l'élevage français du Moyen Age à la Révolution

Dans les siècles qui ont précédé la mondialisation des échanges, l’élevage régnait partout. Il imprimait sa marque aux paysages.

Bien davantage qu’aujourd’hui, où la spécialisation le cantonne à un secteur particulier de l’agriculture, il jouait un rôle moteur dans l’économie et offrait un critère aux hiérarchies sociales.

De la santé des bêtes dépendait en partie la prospérité de l’Etat. O