Acteur - SERPAULT Philippe

Conte d’automne et d’antenne

par

Prenez un média, n’importe lequel...

Une radio associative par exemple, laquelle vit encore sur le mythe de la radio libre. Il se trouve que le président de cette radio est photographe du quotidien local, mais cela n’a rien à voir.

Ah oui, j’oubliais le décor. Un département rural et montagnard, gouverné par un président tout puissant, que to

L'ADDIP ecology

« Passé ce délai (de 48 heures) s’il n’est pas retiré, tout sera mis en œuvre pour l’abattre (l'ours Cannellito) »

Un scoop : L’ours Cannellito doit regarder TF1. Selon Dollo la menace : « L’ours profite (NDLB : malin l'ours !) que tous les éleveurs sont occupés en vallée à sauver des eaux des personnes, des maisons, des praires, des exploitations » pour c

La myiase journalistique

Le corps d'une randonneuse dévoré par des vautours

« Oui dans ce cas la personne était morte avant l'arrivée des corbeaux puis des vautours. Ce qui ne doit pas exclure de poser des questions dans le cas de blessures... Il existe des témoignages... Pourquoi les exclure ?
On peut "aimer" les animaux mais de là à en faire une religion et devenir zoolâtre, il y a des limites. »

Évaluation des politiques départementales: l’indépendance vue d’Ariège

par

Lors de sa réélection à la tête du département en mars 2011, Augustin Bonrepaux annonçait la création d’une commission départementale des dépenses publiques: «une commission indépendante», avait-il cru devoir préciser comme si cela ne relevait pas de l’évidence.

Au moment de la mise en place de cette commission, force fut de constater qu’effectivement, l’indépendance n’all

Ariège : Papa Maman ma soeur et moi

Chaises musicales au Conseil général d’Ariège, ou comment s’organise la politique familiale

par

D’une génération à l’autre, on ne risque pas d’oublier les noms des élus en Ariège. Ceux-ci reviennent régulièrement dans les travées de l’hôtel du Département ou sur les bancs de l’Assemblée Nationale quand ce n’est pas au Sénat, et ce n’est sans doute pas fi

Dans l'Aude, des golfs pas très clairs

Fontiers-Cabardès Golf de la Montagne Noire

par Votée en 1998 afin de revitaliser les zones rurales par le tourisme, la loi Demessine s’est révélée une aubaine pour les investisseurs et un accélérateur de la déprise agricole. Exemples avec des projets avortés en Ariège et l’ombre inquiétante de deux golfs dans l’Aude, aux allures de montages immobiliers pour retr

Presse : Les vautours prennent ils le relais de l'ours?

par , journaliste en Ariège

Les gazettes pyrénéennes reprennent le refrain de l’attaque des troupeaux par l’ours, mais aussi par les vautours qui sont devenus la nouvelle bête noire des éleveurs, pour des prédations qui restent marginales au regard des pertes en estive.

Quand ce ne sont pas les ours, ce sont les vautours qui doivent entrer dans le box des

Les chasseurs vivent-ils hors du temps ?

Ariège | Chasse

Chronique de , suite à la visite de Nicolas Sarkozy, président de la République à Pamiers (Ariège) le 18 janvier 2012.

La question se pose avec une acuité particulière à chaque échéance électorale tant ces adeptes d’un loisir pas comme les autres savent faire preuve de constance dans leurs prises de position et leurs actions

Opération Vigie pour l'Ours : l'ADDIP atteind le point Godwin !

Les demoiselles Ariégeoises sont-elles des vierges effarouchées? Les Pyrénées ne sont pas tristes. Il y a quelques jours, l'Association FERUS publiait un communiqué à la suite des . Les ultrapastoraux ont réagit et "soumettent le problème à la Cour Européenne des Droits de l'Homme", pas moins ! il y en a qui ne manquent pas d'air ! Allez, bienvenue à Cloche-Merle ! En attendant la Cour pénale Internatio

La nostalgie de l'âge de pierre

La quête des chasseurs et élus ariégeois Les grottes de Niaux et du Mas d’Azil restent des joyaux de la préhistoire en Ariège. Cependant, il semble que leur influence opère quelques effets pervers au sein des esprits contemporains du département et des Ariégeois parmi les plus bruyants éprouvent quelques difficultés à sortir de l’ère préhistorique.

La démonstration en

Tout arrive : Augustin Bonrepaux fait appel aux écologistes !

par , journaliste en Ariège

Faut-il que la situation soit désespérée au second tour de l’élection cantonale à Tarascon-sur-Ariège. Le candidat sortant du PS est devancé au premier tour, de quelques voix il est vrai, par son ennemi intime le maire PRG de Tarascon. Aussi, le président du Conseil général n’hésite pas à appeler à l’union de «toutes les forces de progrès [afin]

Le prix de l’ours dans les Pyrénées

Un rapport injustement passé sous silence

par Philippe Serault, journaliste en Ariège

Le rapport demandé, et effectué, par Augustin Bonrepaux sur le maintien de la présence de l’ours dans les Pyrénées alors que celui-ci était encore député (pas l’ours, Bonrepaux!), a été rendu public en décembre 2006 dans un silence assourdissant.

Troupeaux cherchent bergers

par , journaliste en Ariège.

Le pastoralisme face à son avenirLes récentes réintroductions de l’ours dans les Pyrénées pourraient permettre d’ouvrir sérieusement le dossier du pastoralisme, pour peu que l’on range au vestiaire les passions et les invectives.Il est un pays verdoyant aux vallées encaissées d’où remonte une vie agricole et industrielle que l’homme a

Philippe SERPAULT : "une identité à la place du cerveau"

Des racines sans ailes.Une identité à la place du cerveau.

Les climatosceptiques de tout poil, s’ils ne contestent plus vraiment le réchauffement climatique, continuent à douter de la responsabilité humaine. Mais c’est qu’ils en deviendraient presque vexants! Doit-on comprendre que, selon eux, l’homme n’a rien inventé, et que rien ne le distingue, intellectuellement parlant, de la g

Philippe Serpault : Quand l’ours devient bouc (émissaire)

par Philippe Serpault, journaliste

La chronique pyrénéenne, et particulièrement ariégeoise, se nourrit d’une recrudescence annoncée d’une population ursine que l’on pensait vouée à la disparition et que l’on préparait déjà à la commémoration nostalgique. Mais voilà qu’après l’acte stupide d’un chasseur béarnais, supprimant d’un coup la dernière représentante femelle des ours bien de chez nous, o